Agriculture et Agroalimentaire Canada

Agriculture et Agroalimentaire Canada

07 déc. 2011 16h03 HE

Le gouvernement Harper ira de l'avant avec la transformation de la Commission canadienne du blé : Il en appellera de la décision de la Cour fédérale

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 7 déc. 2011) - Le gouvernement Harper continuera de prendre des mesures pour donner le libre choix du mode de commercialisation aux producteurs de blé et d'orge de l'Ouest canadien malgré une décision décevante rendue aujourd'hui par la Cour fédérale. Cette décision n'empêchera pas la promulgation de la Loi sur le libre choix des producteurs de grains en matière de commercialisation. Le projet de loi ira de l'avant et sera adopté dans l'intérêt véritable des agriculteurs de l'Ouest canadien et de l'économie.

« Les agriculteurs et le gouvernement sont déçus de la décision de la Cour, a déclaré le ministre de l'Agriculture Gerry Ritz. Nous porterons cette décision en appel, car nous sommes convaincus que le Parlement a le droit de mettre fin au monopole »

« Pendant trop longtemps, les agriculteurs de l'Ouest se sont vu refuser le droit de vendre leur blé et leur orge comme bon leur semble. Notre gouvernement donnera donc aux agriculteurs le libre choix du mode de commercialisation qu'ils désirent et qu'ils méritent. »

La Loi sur le libre choix des producteurs de grains en matière de commercialisation, lorsqu'elle sera adoptée, mettra fin au monopole de la Commission canadienne du blé (CCB) et permettra aux agriculteurs de l'Ouest canadien de vendre leur blé, leur blé dur et leur orge, soit en passant volontairement par la CCB, soit sur un marché des céréales canadiennes libre.

« Nous travaillons de façon concertée avec nos partenaires provinciaux et avec les céréaliculteurs de l'Ouest canadien et leurs associations pour assurer une transition ordonnée vers la liberté de choix, a affirmé le ministre Ritz. Nous travaillerons avec la CCB dans l'intérêt véritable de tous les agriculteurs et veillerons à ce que la CCB à participation volontaire ait la meilleure chance possible de réussir sur un marché libre. »

La principale priorité du gouvernement demeure l'économie où le secteur agricole du Canada joue un rôle déterminant dans la création d'emplois et le maintien de la vigueur de notre économie. La modernisation de la politique canadienne sur les céréales permettra à l'industrie céréalière de l'Ouest canadien de contribuer encore plus à la croissance économique grâce à l'énergie entrepreneuriale des producteurs de blé et d'orge.

Renseignements

  • Relations avec les médias
    Agriculture et Agroalimentaire Canada
    Ottawa (Ontario)
    613-773-7972
    1-866-345-7972

    Meagan Murdoch
    Directrice des communications
    Bureau de l'honorable Gerry Ritz
    613-773-1059