Gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

26 janv. 2011 11h02 HE

Le gouvernement Harper maintient de faibles taux d'imposition pour les entreprises canadiennes créatrices d'emplois

KITCHENER, ONTARIO--(Marketwire - 26 jan. 2011) - L'honorable Lisa Raitt, ministre du Travail, a souligné aujourd'hui, de concert avec l'honorable Jim Flaherty, ministre des Finances, et d'autres ministres fédéraux qui ont fait de même partout au pays, les allègements fiscaux accordés aux entreprises canadiennes créatrices d'emplois.

« L'économie demeure la grande priorité de notre gouvernement, et c'est pourquoi nous gardons les impôts peu élevés pour les entreprises afin qu'elles puissent créer des emplois pour les travailleurs canadiens et faire croître notre économie», a déclaré la ministre Raitt, qui prenait la parole à l'occasion d'un événement qui avait lieu dans les locaux de Christie Digital Systems, de Kitchener (Ontario).

Le Canada dispose d'un taux global d'imposition des nouveaux investissements des entreprises nettement plus bas que celui de tout autre pays du Groupe des Sept (G-7).

La situation financière du Canada demeure la plus solide parmi les économies avancées, appuyée en cela par un environnement concurrentiel au titre de la fiscalité des entreprises et le ratio de la dette au produit intérieur brut (PIB) le plus bas parmi les pays du G-7.

Le 1er janvier 2011, le taux général fédéral d'imposition du revenu des sociétés est passé de 18 % à 16,5 %. Cet allègement fiscal précède la réduction finale de ce taux prévue par la loi, lequel passera à 15 % le 1er janvier 2012. Ces réductions permettront d'améliorer encore plus la compétitivité et la productivité du Canada et, en bout de ligne, le niveau de vie des Canadiens.

« Ces faibles taux d'imposition ont pour effet d'encourager les entreprises à investir encore plus dans l'économie canadienne, ce qui a pour effet de stimuler la création d'emplois et la croissance économique, a indiqué la ministre Raitt. Je désire féliciter les provinces et les territoires qui ont accepté en grand nombre de suivre notre exemple en réduisant également les impôts des entreprises créatrices d'emplois. »

Le gouvernement Harper a accordé d'importants allègements fiscaux et d'autres formes d'aide aux entreprises canadiennes créatrices d'emplois, afin d'aider celles-ci à investir et à créer des emplois. Ainsi, depuis 2006, le gouvernement Harper :

  • a éliminé la surtaxe des sociétés, à compter du 1er janvier 2008, pour toutes les sociétés; 
  • a éliminé l'impôt fédéral sur le capital à compter du 1er janvier 2006; 
  • a haussé de 300 000 $ à 500 000 $ la limite de revenu admissible au taux d'imposition des petites entreprises;
  • a réduit le taux d'imposition des petites entreprises de 12 % à 11 %; 
  • a gelé les taux de cotisation de l'assurance-emploi de 2009 et de 2010 à leur niveau le plus bas depuis1982. 

« Nous faisons en sorte que les entrepreneurs canadiens, qui travaillent dur, puissent conserver une plus grande part de leur revenu durement gagné afin de faire du Canada l'un des meilleurs endroits au monde pour faire des affaires. Les entreprises peuvent ainsi prospérer et créer plus d'emplois, ce qui est très positif pour notre économie et pour les familles canadiennes », a ajouté la ministre Raitt.

Des renseignements additionnels au sujet des mesures de réduction d'impôts et de taxes prises par le gouvernement sont affichés sur le site www.plandaction.gc.ca/fra/feature.asp?featureId=4.

Renseignements

  • Cabinet de la ministre Raitt
    Ashley Kelahear
    Adjointe spéciale, Relations avec les médias
    819-953-5646