Agriculture et Agroalimentaire Canada

Agriculture et Agroalimentaire Canada

30 mars 2012 11h20 HE

Le gouvernement Harper met l'accent sur l'innovation, les marchés et la prospérité à long terme

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 30 mars 2012) - Le Plan d'action économique du Canada de 2012 montre que le gouvernement s'est engagé à assurer la prospérité des agriculteurs et la salubrité des produits alimentaires canadiens.

« Notre gouvernement a été élu parce qu'il a promis de concentrer ses efforts sur l'économie, de créer des emplois et de stimuler la croissance dans le secteur agricole, a déclaré le ministre Ritz. C'est pourquoi notre gouvernement met davantage l'accent sur l'innovation, l'accès aux marchés et l'amélioration des services offerts aux Canadiens. »

Les agriculteurs de l'Ouest canadien auront le droit de vendre eux-mêmes leur blé et leur orge sur le marché libre à compter du 1er août 2012. Le Budget de 2012 réitère l'engagement du gouvernement d'assurer une transition harmonieuse pour les agriculteurs, qui prévoit notamment la création d'une Commission canadienne du blé volontaire et viable. Pour continuer de moderniser le secteur céréalier, le Budget prévoit un investissement de 44 millions de dollars qui aidera la Commission canadienne des grains à ajuster son barème de frais en fonction de ses services.

La recherche et l'innovation continuent d'être prioritaires pour le gouvernement Harper. Le Budget de 2012 permet à AAC de miser sur ses investissements records dans l'innovation agricole. En élargissant davantage les partenariats, en augmentant la capacité et l'expertise nationales et en favorisant l'investissement du secteur privé, notre gouvernement sera mieux en mesure de soutenir les agriculteurs et le secteur agricole.

« Notre gouvernement a fait la preuve à maintes reprises que la salubrité des aliments est prioritaire pour lui, a ajouté le ministre Ritz. Le Budget de notre gouvernement réaffirme notre engagement ferme envers les consommateurs et l'industrie alimentaire. »

Pour renforcer le système canadien de salubrité alimentaire, le Budget de 2012 versera à l'Agence canadienne d'inspection des aliments 51,2 millions de dollars, qui seront partagés avec l'Agence de la santé publique du Canada et Santé Canada, pour continuer les activités de surveillance accrue, de détection précoce et d'amélioration de la capacité d'intervention d'urgence en cas d'éclosions de maladies d'origine alimentaire.

De concert avec le secteur, AAC continuera de créer de nouvelles occasions pour les agriculteurs et les transformateurs de tirer un revenu du marché en ouvrant, rouvrant et élargissant des marchés d'exportation. Le gouvernement Harper entreprendra le plus ambitieux plan d'expansion des marchés de l'histoire canadienne afin de renforcer le commerce avec les États-Unis, l'Union européenne, le Japon, l'Inde, la Chine et de nombreux autres pays.

« Un gouvernement omniprésent n'est pas synonyme de meilleurs services, a précisé le ministre Ritz. Les familles d'agriculteurs doivent adapter leur budget et leurs pratiques commerciales en fonction des conditions météorologiques ou de la conjoncture du marché qui sont en constante évolution. Le gouvernement aussi doit s'adapter pour répondre aux besoins changeants du secteur agricole et faciliter le travail des agriculteurs et des transformateurs. »

Des mesures sont prises dans l'ensemble du Portefeuille pour réduire les formalités administratives, mettre en œuvre le libre choix du mode de commercialisation et ajuster nos pratiques de façon à faciliter le travail des agriculteurs et des transformateurs. Par exemple, AAC consolidera l'exécution de ses programmes de subventions et de contributions dans une seule direction générale. Il pourra ainsi offrir à moindre coût un meilleur service aux agriculteurs et au secteur et réduire les formalités administratives.

Les programmes et services du cadre Cultivons l'avenir seront maintenus. Le gouvernement fédéral collaborera avec les gouvernements provinciaux et territoriaux à l'élaboration du prochain cadre stratégique et des prochains programmes, misant sur ce qui fonctionne bien et assurant ainsi la prospérité à long terme du secteur.

Le Canada occupe le cinquième rang mondial au chapitre des exportations de produits agricoles et alimentaires, qui s'élèvent à plus de 35 milliards de dollars. En 2009, le secteur de l'agriculture et de l'agroalimentaire représentait quelque 2 millions d'emplois et 8 % du PIB. Le secteur agricole a été l'un des secteurs les plus résilients pendant le ralentissement économique. Les perspectives pour les prix des produits agricoles de base et le revenu agricole sont très favorables.

Renseignements

  • Relations avec les médias
    Agriculture et Agroalimentaire Canada
    Ottawa, Ontario
    613-773-7972
    1-866-345-7972

    Meagan Murdoch
    Directrice des communications
    Cabinet de l'honorable Gerry Ritz
    613-773-1059