Industrie Canada

Industrie Canada

03 oct. 2014 10h44 HE

Le gouvernement Harper ouvre le marché à la technologie portable au Canada

De nouvelles règles sur l'étiquetage électronique réduiront les coûts pour les fabricants et procureront plus de choix aux consommateurs qui souhaitent acquérir les tout derniers appareils de haute technologie

WATERLOO, ONTARIO--(Marketwired - 3 oct. 2014) - Industrie Canada

Aujourd'hui, le ministre de l'Industrie James Moore s'est rendu à l'Université de Waterloo pour annoncer une nouvelle réglementation sur l'étiquetage électronique des appareils de télécommunications.

Dans le monde numérique d'aujourd'hui, les Canadiens possèdent des appareils de plus en plus petits, mais aux fonctions de plus en plus avancées : téléphones intelligents légers, tablettes, montres intelligentes, glucomètres portables. Les fabricants de ces appareils sont de plus en plus accablés en raison du besoin de graver de l'information sur les appareils ou d'utiliser des autocollants peu esthétiques pour étiqueter leurs produits. Dans certains cas, les appareils commercialisés dans d'autres régions du monde ne peuvent pénétrer les marchés canadiens parce que la bureaucratie excessive exige que l'étiquette soit visible sur l'appareil. Il en résulte une perte de productivité et moins de choix pour les consommateurs canadiens.

À compter d'aujourd'hui, les fabricants de produits technologiques pourront fournir aux consommateurs l'information nécessaire au sujet de leur appareil au moyen de la technologie. Le Canada est le sixième pays au monde à offrir des étiquettes électroniques, ce qui permettra d'ouvrir les marchés canadiens aux plus récents appareils sans fil portables comme Google Glass et Apple Watch.

De plus, les étiquettes électroniques fourniront plus d'information aux consommateurs que les méthodes actuelles. Les fabricants pourront entre autres fournir de l'information sur la garantie de l'appareil et même effectuer une mise à jour à distance pour apporter des corrections, comme dans les cas d'erreurs de typographie.

La nouvelle réglementation offrira des avantages aux entreprises et aux consommateurs et placera le Canada au premier rang de l'économie numérique mondiale. En permettant aux fabricants d'utiliser des étiquettes électroniques, le gouvernement réduit les coûts de fabrication, allège les tracasseries administratives et élimine des obstacles à la commercialisation, ce qui permet aux entreprises de fournir leurs appareils plus rapidement aux consommateurs. Cette approche est également un volet clé du Plan d'action pour la réduction du fardeau administratif, une initiative gouvernementale qui vise à stimuler l'économie en éliminant la paperasse superflue.

Les faits en bref

  • On estime que les étiquettes électroniques seront avantageuses pour au moins 75 % des entreprises dont les appareils sont présentement munis d'étiquettes papier ou d'information gravée sur la surface extérieure.

  • L'étiquetage électronique simplifie la conception des produits, puisqu'il n'est plus nécessaire de prévoir un endroit pour apposer des étiquettes ou effectuer des gravures. De plus, les fabricants pourront éliminer les appareils coûteux utilisés pour la gravure et généreront moins de déchets en n'utilisant plus d'autocollants.

  • Les consommateurs seront toujours protégés, car les boîtes et autres emballages comprendront un avis indiquant que l'appareil est muni d'une étiquette électronique.

  • L'industrie nord-américaine des télécommunications appuie l'étiquetage électronique. Cette pratique est déjà acceptée aux États-Unis, en Australie, au Japon, aux Émirats arabes unis et au Costa Rica.

Citations

« Notre gouvernement annonce aujourd'hui une autre mesure pour aider les entreprises et les consommateurs du Canada à tirer pleinement profit de l'économie numérique. Grâce à l'étiquetage électronique, les consommateurs et les fabricants profiteront d'un accès à de nouveaux appareils. »

- Le ministre de l'Industrie, James Moore

« Les citoyens sont plus branchés que jamais, et notre gouvernement passe à l'action pour moderniser nos lois et donner au Canada les moyens de croître et d'exceller dans l'économie numérique. Je me réjouis de voir que notre gouvernement va de l'avant en appuyant les fabricants de produits technologiques, tout particulièrement dans la région de Waterloo. »

- Le député de Kitchener-Waterloo, Peter Braid

« L'étiquetage électronique offre des avantages indéniables pour les fabricants de produits électroniques, électriques, informatiques et de télécommunications. En éliminant la nécessité d'afficher de l'information sur l'extérieur de l'appareil avec une étiquette ou une gravure, l'étiquetage électronique réduit les coûts de fabrication. Il offre également une plus grande souplesse pour la conception des produits et aide à réduire les délais de lancement des nouveaux produits et équipements sur le marché. Électro-Fédération Canada appuie cette initiative, qui harmonise les normes canadiennes avec les normes internationales, y compris celles des États-Unis. Pour les 330 entreprises membres qui fabriquent, distribuent et entretiennent les produits électriques, électroniques et de télécommunications au Canada - contribuant pour plus de 50 milliards de dollars à l'économie canadienne et employant plus de 130 000 personnes dans l'ensemble du pays - c'est une bonne idée. »

- La vice-présidente des Mercaticiens de produits électroniques de consommation du Canada (qui comprend la Communication Solution Manufacturers Association, une division d'Électro-Fédération Canada), Susan Winter

« Les changements en matière d'étiquetage électronique offriront de nouvelles possibilités aux fabricants, qui pourront tirer profit du meilleur des technologies. Aujourd'hui, grâce à la miniaturisation, à l'innovation dans le domaine des matériaux et à l'étiquetage électronique, la technologie peut devenir invisible au point où elle peut être appliquée ou incorporée à presque tous les accessoires personnels. »

- Le président et chef de la direction de l'Association canadienne de la technologie de l'information, Karna Gupt

« Chez Thalmic Labs, nous pensons que l'avènement de l'informatique portable et omniprésente est proche. Le fait de pouvoir offrir l'information sur la certification de façon électronique nous offre une flexibilité très avantageuse en matière de design industriel et de processus de fabrication de produits futurs. »

- Le cofondateur et président-directeur général de Thalmic Labs, Stephen Lake

« Avec la nouvelle génération de technologie portable, l'espace disponible pour l'affichage sur les produits est de plus en plus réduit et la technologie et le design se doivent d'être de plus en plus sophistiqués. L'étiquetage électronique permettra de fabriquer des produits plus esthétiques et d'offrir encore plus d'information aux consommateurs. »

- Le directeur de l'ingénierie de Google Canada, Steve Woods

Liens connexes

- Lien vers la nouvelle réglementation révisée sur l'étiquetage électronique

- Canada numérique 150

Suivez-nous sur Twitter : @industriecanada

Renseignements

  • Jake Enwright
    Attaché de presse
    Cabinet du ministre de l'Industrie
    613-995-9001

    Relations avec les médias
    Industrie Canada
    613-943-2502
    relations-medias@ic.gc.ca