Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

05 déc. 2014 12h46 HE

Le gouvernement Harper prend de nouvelles mesures pour lutter contre les espèces aquatiques envahissantes

Projet de règlement pour la prévention de l'introduction et de la propagation des espèces aquatiques envahissantes au Canada

LONDON, ONTARIO--(Marketwired - 5 déc. 2014) -

Note aux rédacteurs : Une photo est associée à ce communiqué de presse.

L'honorable Gail Shea, ministre des Pêches et des Océans, en compagnie des députés Dave Van Kesteren, Pat Davidson, Bev Shipley et Joe Preston, a annoncé aujourd'hui une étape importante pour protéger les voies navigables du Canada contre la propagation des espèces aquatiques envahissantes. Des événements semblables se tiennent également aujourd'hui à Kelowna, en Colombie-Britannique, et à Winnipeg, au Manitoba.

Le règlement proposé sur les espèces aquatiques envahissantes fournirait un cadre réglementaire national pour aider à prévenir l'introduction intentionnelle ou non au Canada d'espèces aquatiques envahissantes en provenance de l'étranger, ou d'espèces qui sont déplacées d'une province ou d'un territoire à l'autre ou entre les écosystèmes d'une même région. Il fournirait également des mesures visant à faciliter les activités d'intervention et de contrôle. Par exemple, ce règlement permettrait aux agents de l'Agence des services frontaliers du Canada de mettre en application des interdictions d'importation à la frontière canadienne.

Pêches et Océans Canada a élaboré le règlement proposé en consultation avec les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, avec un but commun : répondre à la menace que représentent les espèces aquatiques envahissantes et protéger le bien-être économique des eaux canadiennes.

Le projet de Règlement sur les espèces aquatiques envahissantes sera publié le 6 décembre 2014 dans la partie I de la Gazette du Canada pour une période de consultation publique de 30 jours.

Faits en bref

  • Ce projet de règlement vise les carpes asiatiques (quatre espèces), la moule zébrée et la moule quagga, ainsi que la lamproie de mer.
  • Il comprendra également une liste des espèces qui ne sont pas interdites dans certaines zones géographiques, mais qui peuvent faire l'objet d'activités de contrôle. La liste initiale inclut les tuniciers, les crabes verts et des espèces comme l'achigan à petite bouche et le doré jaune, qui sont originaires de certaines parties du Canada, mais sont considérées comme envahissantes ailleurs au pays.
  • Le gouvernement du Canada, par l'intermédiaire de Pêches et Océans Canada, investit chaque année plus de 14 millions de dollars pour lutter contre les espèces aquatiques envahissantes partout au Canada, notamment dans le programme de lutte contre la lamproie marine dans les Grands Lacs.
  • Grâce à des efforts soutenus, le Canada et les États-Unis ont réduit les populations de lamproies marines dans les Grands Lacs de 90 % et ont arrêté la propagation de cette espèce envahissante.
  • Le gouvernement du Canada investit également 17,5 millions de dollars sur cinq ans (2012-2017) dans des activités clés liées à la prévention, à la détection précoce, à l'intervention, à la gestion et à la lutte afin de prévenir l'introduction et l'établissement de la carpe asiatique dans les Grands Lacs. Parmi ces efforts figure l'ouverture d'un nouveau laboratoire sur la carpe asiatique à Burlington, en Ontario.
  • Depuis 2006, aucune espèce envahissante attribuable aux rejets d'eaux de ballast des navires n'a été observée dans les Grands Lacs. Ce résultat est dû à l'application stricte des règlements sur la gestion des eaux de ballast à vocation scientifique dans le cadre d'un programme binational d'inspection conjointe.

Citations

« Notre gouvernement est résolu à protéger les secteurs de la pêche récréative et commerciale en empêchant les espèces envahissantes de se propager dans nos voies navigables. Depuis 2006, nous avons investi dans la science, la prévention, les avis et l'intervention précoces, la gestion et le contrôle. Nous devons rester vigilants et maintenir nos efforts. Le règlement proposé en vertu de la Loi sur les pêches viendra renforcer notre capacité à lutter contre l'introduction et l'établissement d'espèces aquatiques envahissantes, et offrira aux défenseurs de nos poissons et de leurs habitats davantage d'outils dans cette lutte. »

L'honorable Gail Shea, ministre des Pêches et des Océans

« Les Grands Lacs appuient les pêches commerciale et récréative, en plus de façonner les collectivités. Notre gouvernement s'est engagé à prévenir et atténuer les dommages causés par les espèces envahissantes telles que la lamproie marine, la moule zébrée et la carpe asiatique dans les eaux canadiennes. Le projet de règlement inclut des mesures visant à mettre en place une capacité d'intervention rapide qui permettra de gérer efficacement les espèces aquatiques envahissantes. En vertu de ce nouveau règlement, l'Agence des services frontaliers du Canada aura le pouvoir d'arrêter des navires à la frontière pour vérifier s'ils transportent des espèces envahissantes. »

Dave Van Kesteren, député de Chatham-Kent - Essex

Documents connexes

Fiche d'information

Liens connexes

Consultations sur le projet de Règlement sur les espèces aquatiques envahissantes

Espèces aquatiques envahissantes

Plan d'action canadien de lutte contre les espèces aquatiques envahissantes

Pour voir la photo associée à ce communiqué, veuillez consulter le lien suivant : http://media3.marketwire.com/docs/982822_AISR.jpg.

Internet: http://www.dfo-mpo.gc.ca

Suivez-nous sur Twitter! www.Twitter.com/MPO_DFO

Renseignements

  • Frank Stanek
    Relations avec les médias
    Pêches et Océans Canada
    Ottawa, Ontario
    613-990-7537

    Sophie Doucet
    Directrice des communications
    Cabinet de la ministre
    Pêches et Océans Canada
    613-992-3474