Industrie Canada

Industrie Canada

14 oct. 2010 10h40 HE

Le gouvernement Harper prend des mesures concrètes pour mieux appuyer la recherche-développement dans les entreprises

Le gouvernement fait la promotion de l'innovation en tant que moteur clé de la reprise économique au Canada

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 14 oct. 2010) - Aujourd'hui, le ministre d'État (Sciences et Technologie), l'honorable Gary Goodyear, était à Toronto, et le ministre des Anciens Combattants et ministre d'État (Agriculture), l'honorable Jean-Pierre Blackburn, était au Saguenay pour annoncer la mise sur pied d'un groupe d'experts indépendant qui sollicitera l'opinion de la population canadienne et des chefs d'entreprise sur les moyens que pourrait utiliser le gouvernement fédéral pour améliorer son appui envers la recherche-développement (R-D) effectuée dans les entreprises.

« En mettant sur pied ce groupe d'experts, notre gouvernement prend des mesures concrètes pour améliorer son appui à l'innovation et faire en sorte que les investissements soient avantageux pour les entreprises et les travailleurs canadiens, a déclaré le ministre d'État Goodyear. Nous sommes déterminés à aider les entreprises canadiennes à obtenir les outils dont elles ont besoin pour se développer et créer de nouveaux emplois, et ce groupe d'experts contribuera à l'atteinte de cet objectif. »

Le leadership du gouvernement porte ses fruits, car le Canada occupe la première place au sein des pays du G-7 en ce qui concerne l'appui aux sciences et à la recherche dans les universités et les collèges.

« Les entreprises canadiennes dépensent moins par personne dans les domaines de la R-D, de l'innovation et de la commercialisation que celles de la plupart des autres pays industrialisés, et ce, malgré le fait que le gouvernement du Canada investit plus de 7 milliards de dollars annuellement afin de favoriser la R-D au sein des entreprises, a affirmé le ministre Blackburn. Le groupe d'experts fournira des recommandations qui aideront le gouvernement à trouver des façons de soutenir les entreprises canadiennes, de créer des emplois et de lancer de nouvelles idées sur le marché au profit des Canadiens. »

Le groupe d'experts effectuera un examen approfondi de tous les programmes fédéraux qui appuient la R-D dans les entreprises en vue de trouver des façons d'améliorer cet appui et de faire en sorte que les investissements fédéraux soient performants et qu'ils produisent de meilleurs résultats pour la population canadienne.

Le groupe d'experts sur la recherche-développement est constitué de six éminents Canadiens qui ont été choisis en raison de leur expérience dans le milieu des affaires, universitaire ou gouvernemental, et de leur connaissance des pratiques et politiques en matière de R-D et d'innovation.

Le président du groupe, M. Thomas Jenkins, est président-directeur et stratège en chef d'Open Text. Les autres membres du groupe sont M. Bev Dahlby de l'Université de l'Alberta, M. Arvind Gupta de l'Université de la Colombie-Britannique, Mme Monique Leroux du Mouvement des caisses Desjardins, Dr David Naylor de l'Université de Toronto et Mme Nobina Robinson de Polytechnics Canada.

Comme il a été annoncé dans le budget de 2010, qui constitue la deuxième année de mise en œuvre du Plan d'action économique du Canada, le gouvernement amorce un examen du soutien fédéral accordé à la R-D afin d'améliorer sa contribution à l'innovation et de créer plus de débouchés pour les entreprises. Cet examen se veut une réponse aux rapports publiés par le Conseil des sciences, de la technologie et de l'innovation et le Conseil des académies canadiennes, dans lesquels ont été exposés sans équivoque les défis importants auxquels le Canada doit faire face en matière de productivité et d'innovation.

Dans un an, le groupe d'experts présentera ses conclusions au ministre d'État (Sciences et Technologie), de même que ses recommandations visant à accroître l'innovation au sein des entreprises canadiennes.

Fiche d'information

Groupe d'experts sur la recherche-développement

Le gouvernement du Canada a amorcé un examen approfondi des programmes fédéraux qui appuient l'innovation dans les entreprises. Comme il a été annoncé dans le budget de 2010, un groupe d'experts composé de six membres présentera des recommandations en vue de maximiser les effets des programmes fédéraux qui contribuent à l'innovation et créent des débouchés pour les entreprises.

Le mandat du groupe d'experts est d'examiner trois types d'initiatives fédérales en matière de recherche-développement (R-D) :

  1. Les programmes de crédits d'impôt, comme le programme de la recherche scientifique et du développement expérimental
  1. Les programmes qui offrent un soutien à la R-D effectuée dans les entreprises au moyen :
    1. d'un appui de nature générale (p. ex., le Programme d'aide à la recherche industrielle)
    2. d'un appui sectoriel (p. ex., l'Initiative stratégique pour l'aérospatiale et la défense)
  1. Les programmes qui appuient la R-D commerciale par l'intermédiaire des conseils subventionnaires fédéraux et d'autres ministères et organismes, y compris la recherche menée dans les universités et les collèges (p. ex., les Centres d'excellence en commercialisation et en recherche)

Le groupe d'experts demandera aux parties intéressées de lui soumettre une présentation et mènera des travaux de recherche ciblée. Dans un an, il présentera des recommandations concrètes au ministre d'État (Sciences et Technologie).

L'examen fera fond sur les faits présentés dans le rapport publié en 2009 par le Conseil des académies canadiennes, Innovation et stratégies d'entreprise : pourquoi le Canada n'est pas à la hauteur. Ce rapport se penchait sur la raison pour laquelle les entreprises canadiennes, comparativement à leurs homologues ailleurs dans le monde, accordent une moins grande place à l'innovation dans l'élaboration de leurs stratégies. L'examen se veut aussi une réponse au rapport du Conseil des sciences, de la technologie et de l'innovation, L'état des lieux en 2008, qui a exposé le rendement relativement faible du Canada en ce qui a trait à la transformation des nouvelles connaissances en innovation. Les deux rapports ont souligné les défis auxquels fait face l'économie canadienne en matière de croissance de la productivité et ont établi un lien entre les dépenses peu élevées des entreprises à l'égard de la R-D et les faibles taux de commercialisation des nouveaux produits et services.

L'innovation au sein des entreprises est de plus en plus essentielle au maintien de l'avantage concurrentiel du Canada à l'échelle mondiale et du niveau de vie élevé au pays. Le gouvernement du Canada joue un rôle de premier plan dans la promotion d'un climat économique qui encourage l'innovation dans les entreprises. Il fournit d'ailleurs une aide financière considérable par l'intermédiaire de stimulants fiscaux et de programmes d'appui direct. Malgré l'important soutien fédéral accordé à la R-D, le Canada continue d'accuser un retard par rapport aux autres pays dans les domaines suivants : les dépenses des entreprises en R-D, le taux de commercialisation des nouveaux produits et services, et la croissance de la productivité.

En 2008, le Canada se classait au second rang des pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) en ce qui a trait à la valeur totale des stimulants fiscaux et de l'appui direct (provincial et fédéral) à l'égard de la R-D en pourcentage du produit intérieur brut (PIB). Néanmoins, le Canada occupe le 16e rang des pays de l'OCDE pour ce qui est des dépenses des entreprises en R-D en pourcentage du PIB.

L'examen appuiera le plan économique à long terme du gouvernement, Avantage Canada, et servira d'assise aux investissements futurs effectués dans le cadre de la stratégie des sciences et de la technologie du gouvernement, Réaliser le potentiel des sciences et de la technologie au profit du Canada.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site Web de l'Examen du soutien fédéral de la recherche-développement (www.examen-rd.ca).

Renseignements

  • Cabinet de l'honorable Gary Goodyear
    Ministre d'Etat (Sciences et Technologie)
    Gary Toft - Directeur des communications
    613-943-7599
    ou
    Industrie Canada
    Relations avec les médias
    613-943-2502