Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

26 juin 2015 15h15 HE

Le gouvernement Harper prend des mesures visant à protéger des récifs d'éponges exceptionnellement rares

Les récifs d'éponges siliceuses du détroit d'Hécate et du détroit de la Reine-Charlotte ont fait un pas de plus vers le statut de zone de protection marine

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 26 juin 2015) - L'honorable Gail Shea, ministre des Pêches et des Océans, a annoncé aujourd'hui que les récifs d'éponges siliceuses du détroit d'Hécate et du détroit de la Reine-Charlotte ont accompli un pas de plus vers leur attribution du statut de zone de protection marine.

La proposition de Règlement sur la zone de protection marine des récifs d'éponges siliceuses du détroit d'Hécate et du détroit de la Reine-Charlotte a fait l'objet d'une publication préalable dans la Partie I de la Gazette du Canada pour une période de consultation publique de 30 jours qui se terminera le 26 juillet 2015.

Ces récifs d'éponges siliceuses sont uniques, car ce sont les seuls exemples vivants des grands récifs d'éponges qui existent depuis la période jurassique. Certains de ces récifs datent de plus de 9 000 ans. Aujourd'hui, les récifs d'éponges fournissent un refuge, un habitat et des zones de croissance à de nombreuses espèces aquatiques.

La protection de cette zone s'inscrit dans le droit fil de la priorité que s'est donnée le gouvernement du Canada de renforcer la conservation des milieux marins et côtiers, conformément à ce qui est énoncé dans le cadre du Plan national de conservation. Lancé en 2014 par le premier ministre Stephen Harper, ce plan prévoit l'affectation de fonds de 37 millions de dollars consacrés à la conservation des milieux marins et côtiers sur une période de cinq ans.

Faits en bref

  • On a découvert quatre grands récifs d'éponges siliceuses dans le détroit d'Hécate en 1987. On a pu déterminer qu'ils sont vieux de plus de 9 000 ans et qu'ils couvrent une zone d'environ 1 000 kilomètres carrés.
  • Ces récifs sont très grands, mesurent jusqu'à 25 mètres de hauteur et se situent à des profondeurs allant de 140 à 240 mètres sous la surface.
  • Les grandes communautés de récifs sont exceptionnellement rares et aucun récif de cette taille n'a été trouvé ailleurs dans le monde.

Citation

« Les Canadiens sont chanceux d'être entourés par trois océans, si divers sur le plan biologique, et qui font partie intégrante de notre culture, de nos traditions et de l'économie. Ce pas supplémentaire vers l'attribution du statut de zone de protection marine pour les récifs d'éponges siliceuses du détroit d'Hécate et du détroit de la Reine-Charlotte témoigne une fois de plus l'engagement de notre gouvernement à protéger les caractéristiques uniques de nos océans pour les générations futures. »

L'honorable Gail Shea, ministre des Pêches et des Océans

Liens connexes

Déclaration ministérielle - Journée mondiale des océans

La ministre Shea annonce des projets de financement pour les installations de recherche scientifique, la protection marine et la recherche sur le saumon sur la côte du Pacifique

Apprenez-en plus sur les zones de protection marine uniques et diversifiées du Canada

Stratégie de conservation des coraux et des éponges pour l'est du Canada

Partie I de la Gazette du Canada

Internet : http://www.dfo-mpo.gc.ca

Suivez-nous sur Twitter! www.Twitter.com/MPO_DFO

Renseignements

  • Frank Stanek
    Relations avec les médias
    Pêches et Océans Canada
    613-990-7537

    Sophie Doucet
    Directrice des communications
    Cabinet de la ministre
    Pêches et Océans Canada
    613-992-3474