Industrie Canada

Industrie Canada

13 juin 2013 08h46 HE

Le gouvernement Harper souhaite abaisser les obstacles au commerce intérieur en vue de favoriser les échanges commerciaux et de créer des emplois pour les Canadiens

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 13 juin 2013) - Le ministre de l'Industrie, l'honorable Christian Paradis, a mis en lumière aujourd'hui, à l'occasion de l'ouverture d'un symposium sur le commerce intérieur, l'ambitieuse vision du gouvernement Harper en matière de commerce intérieur. Cette année, le ministre Paradis représente le gouvernement fédéral à titre de président du Comité du commerce intérieur (CCI). Le symposium réunissait des chefs de file du milieu des affaires, des universitaires ainsi que des représentants des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux.

« Les Canadiens doivent être en mesure de faire des affaires dans chaque région du pays. Les obstacles au commerce intérieur coûtent à notre économie des milliards de dollars chaque année, une perte que les Canadiens ne peuvent tout simplement pas se permettre, a affirmé le ministre Paradis. Notre gouvernement, de concert avec ses partenaires provinciaux et territoriaux, s'emploiera à éliminer les obstacles au commerce intérieur, à harmoniser la réglementation et à doter les entreprises des outils dont elles ont besoin pour croître, soutenir la concurrence et créer des emplois pour les Canadiens. »

Le gouvernement Harper compte profiter de son rôle de président du CCI cette année afin de lancer un dialogue public visant l'établissement d'objectifs significatifs et ambitieux à long terme qui entraîneraient de réelles améliorations pour les entreprises. Ceux-ci seront axés sur quatre éléments clés :

  • réforme réglementaire réelle et visible;
  • simplification de l'inscription des entreprises et de la production de rapports;
  • uniformité entre la réglementation sur le commerce intérieur et celle sur le commerce international;
  • élimination des obstacles créés unilatéralement par les règles fédérales.

« De l'Alberta à Hong Kong, des propriétaires d'entreprise canadiens m'ont dit que les obstacles au commerce intérieur leur coûtaient de l'argent et nuisaient à la création d'emplois. Notre gouvernement assume un rôle de chef de file en réunissant des entrepreneurs, des universitaires et des représentants de tous les ordres de gouvernement pour s'attaquer à ces enjeux et créer des emplois de grande qualité à l'échelle du pays, a ajouté le ministre Paradis. Notre gouvernement a lancé le programme commercial le plus ambitieux de l'histoire de notre pays. Nous sommes résolus à réaliser des progrès et à assurer la cohérence des règles nationales et internationales sur le commerce. Les frontières à l'intérieur du Canada devraient être aussi ouvertes et efficientes que nos frontières avec d'autres pays - rien de moins. »

L'Accord sur le commerce intérieur, qui est entré en vigueur en 1995, est une entente intergouvernementale sur le commerce interprovincial entre les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux du Canada. Le CCI se réunit chaque année pour examiner les progrès dans la réduction ou l'élimination des obstacles au commerce, à l'investissement et à la mobilité de la main-d'œuvre. Depuis 2007, des avancements ont eu lieu notamment en ce qui concerne la mobilité de la main-d'œuvre dans les professions réglementées, la libéralisation du commerce des produits agricoles et la transparence de l'approvisionnement gouvernemental. Le CCI tiendra compte des conclusions qui ressortiront de ce symposium dans l'organisation de sa prochaine rencontre annuelle, laquelle est prévue à l'automne 2013 et sera présidée par le gouvernement fédéral.

Renseignements

  • Margaux Stastny
    Directrice des communications
    Cabinet de l'honorable Christian Paradis
    Ministre de l'Industrie
    613-995-9001

    Relations avec les médias
    Industrie Canada
    613-943-2502