Travaux publics et Services gouvernementaux Canada



Travaux publics et Services gouvernementaux Canada

29 avr. 2013 13h42 HE

Le gouvernement Harper soutient l'industrie afin de mieux tirer profit de l'approvisionnement militaire

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 29 avril 2013) - L'honorable Rona Ambrose, ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux et ministre de la Condition féminine, a tenu un atelier aujourd'hui à Montréal afin de mobiliser les représentants de l'industrie canadienne sur l'engagement du gouvernement Harper de mieux tirer parti de l'approvisionnement militaire afin d'appuyer l'emploi, la croissance et la prospérité à long terme.

« Notre gouvernement est déterminé à appuyer les Forces armées canadiennes, les travailleurs canadiens et l'économie de notre pays », a déclaré la ministre Ambrose. « Notre gouvernement continuera à tirer parti de l'approvisionnement militaire, en consultation avec l'industrie, afin de maximiser la création d'emplois, de soutenir la capacité en matière de fabrication et d'innovation au pays et de stimuler la croissance économique canadienne. »

Les participants ont collaboré à cerner ensemble les secteurs dans lesquels le Canada est concurrentiel ainsi que les tendances de l'offre et de la demande mondiales des industries liées à la défense pour mieux tirer parti de l'approvisionnement militaire. Comme indiqué dans le Plan d'action économique de 2013, le gouvernement Harper accélérera l'analyse du rapport de M. Tom Jenkins, intitulé Le Canada d'abord : Exploiter l'approvisionnement militaire en s'appuyant sur les capacités industrielles clés, en sélectionnant une série provisoire de capacités industrielles clés afin d'orienter les projets d'approvisionnement militaire à venir.

Le gouvernement Harper continue de mettre l'accent sur ce qui importe aux Canadiens, à savoir l'emploi, la croissance et la prospérité économique à long terme. On estime que chaque milliard de dollars qui est investi dans la défense et la sécurité crée ou maintient 18 000 emplois et contribue 710 millions de dollars au produit intérieur brut. Le gouvernement Harper est déterminé à s'assurer que les dépenses d'ordre militaire soutiennent la population canadienne et l'économie. Plus de 90 000 Canadiens œuvrent dans les industries de la sécurité et de la défense du pays, dont plus de 42 000 au Québec uniquement.

This text is also available in English.

Les communiqués de presse de TPSGC sont également affichés sur notre site Internet à l'adresse suivante : http://www.tpsgc-pwgsc.gc.ca/medias-media/index-fra.html.

Suivez-nous sur Twitter à http://twitter.com/TPSGC_PWGSC.

Document d'information

L'amélioration du processus d'approvisionnement militaire du gouvernement

Le gouvernement Harper continue de se concentrer sur les enjeux qui comptent pour la population canadienne : les emplois, la croissance économique et la prospérité à long terme. On estime que pour chaque milliard de dollars de dépenses consacré à la défense et à la sécurité, on crée ou maintient 18 000 emplois et on contribue pour 710 millions de dollars au produit intérieur brut. Le gouvernement Harper est déterminé à s'assurer que les dépenses d'ordre militaire soutiennent la population canadienne et l'économie.

Respecter les engagements

Dans le cadre de sa stratégie de renouvellement des approvisionnements, le gouvernement Harper a adopté une nouvelle approche qui repose sur quatre éléments clés :

  1. Engagement rapide : réunir les clients et les fournisseurs dès qu'un besoin est établi.
  2. Gouvernance efficace : surveiller les activités et établir des mécanismes de dialogue entre les fournisseurs et les clients.
  3. Recours à des tiers : solliciter l'expertise de tiers et assurer l'intégrité ainsi que l'équité.
  4. Optimisation des dépenses : exploiter l'approvisionnement pour favoriser la croissance économique, créer des emplois et procurer des avantages socioéconomiques.

Le gouvernement Harper continuera de miser sur cette nouvelle approche et d'améliorer cette dernière.

Cette nouvelle approche est tirée de la Stratégie nationale d'approvisionnement en matière de construction navale (SNACN). Dans le cadre de la SNACN, les principes consistant à entreprendre de vastes consultations auprès de l'industrie, à établir une structure de gouvernance solide et à solliciter la participation de tiers indépendants ont été appliqués d'une manière novatrice et exhaustive et ont contribué à la réussite de la Stratégie.

Créer de l'emploi en construisant de l'équipement pour les Forces armées canadiennes au pays

Les dépenses du Canada en matière de défense visent à doter les Forces armées canadiennes d'équipement de grande qualité afin qu'elles puissent défendre la souveraineté et les intérêts vitaux du pays. Ces investissements peuvent également donner au Canada une base manufacturière plus solide, ayant des capacités technologiques et innovatrices de pointe. L'économie canadienne pourrait en tirer des avantages majeurs.

Dans son budget de 2011, le gouvernement Harper s'est engagé à élaborer une stratégie d'approvisionnement militaire, en consultation avec l'industrie, afin de maximiser la création d'emplois, de soutenir la capacité de fabrication et l'innovation au Canada et de stimuler la croissance économique du pays. Le gouvernement Harper réalise d'importants progrès dans l'élaboration de sa stratégie d'approvisionnement en équipement pour nos militaires.

En septembre 2012, Tom Jenkins, président exécutif et stratège en chef de la société OpenText, a été nommé conseiller spécial afin de soutenir encore plus ce travail. M. Jenkins a été chargé de mobiliser divers intervenants des secteurs liés à la défense au Canada dans le but de proposer des critères et un processus pour recenser les principales capacités industrielles du Canada. M. Jenkins a présenté son rapport le 12 février 2013.

Le rapport souligne la possibilité inégalée de créer des emplois et de stimuler la croissance grâce aux grands investissements dans les Forces canadiennes, tout en améliorant la capacité du pays de protéger sa souveraineté.

Comme le signalait M. Jenkins dans son rapport, bon nombre des grands pays industrialisés disposent d'une stratégie claire de promotion de leur secteur de la défense. Ces stratégies reposent sur le fait qu'il en va de l'intérêt national d'avoir une solide base manufacturière axée sur la défense au pays, qui produit de l'équipement de pointe. Une telle stratégie pour le Canada pourrait générer des exportations à valeur ajoutée et soutenir des emplois de grande qualité pour les Canadiens.

Le gouvernement Harper est d'accord avec la proposition de M. Jenkins d'utiliser les capacités industrielles clés de façon à tirer pleinement parti des projets d'approvisionnement militaire pour soutenir les possibilités économiques offertes aux Canadiens. Une occasion idéale d'appuyer les possibilités et les employés hautement spécialisés et à grande valeur dans les industries canadiennes consisterait à cibler les obligations relatives aux retombées industrielles et régionales (RIR) que devraient accumuler les principaux entrepreneurs étrangers d'ici 2027 et qui sont évaluées à 49 milliards de dollars par M. Jenkins. Le choix parmi ces possibilités se ferait en fonction des besoins des Forces armées canadiennes, ainsi que du potentiel d'accès aux marchés mondiaux et d'augmentation des investissements dans la recherche et l'innovation au Canada. De plus, le gouvernement Harper fera activement la promotion des possibilités majeures d'exportation des produits et services du Canada.

Dans le but de mieux tirer parti des investissements futurs dans l'équipement pour les Forces armées canadiennes, le gouvernement Harper collaborera avec les secteurs industriels et des parties intéressées, comme l'Association des industries canadiennes de défense et de sécurité, afin de cerner les secteurs dans lesquels le Canada est concurrentiel ainsi que les tendances de l'offre et de la demande mondiale des industries liées à la défense. Avant d'approuver un approvisionnement d'envergure, le gouvernement Harper s'assurera également que le projet comprend un plan de participation de l'industrie canadienne.

Ce printemps, le gouvernement Harper accélérera l'analyse des recommandations formulées par M. Jenkins au sujet de la sélection provisoire des capacités industrielles clés, afin d'orienter dès maintenant les projets d'approvisionnement militaire en suspens. Le gouvernement Harper préparera également un ensemble détaillé des principales capacités industrielles aux fins d'utilisation à long terme, et il se penchera sur les moyens d'adapter les politiques et programmes actuels pour appuyer une stratégie pangouvernementale tout en respectant les obligations du Canada en matière de commerce international. Parallèlement, Le gouvernement Harper effectuera une réforme du processus d'approvisionnement afin d'en améliorer les résultats, ce qui comprendra des analyses exhaustives et rigoureuses des options, une fonction de remise en question des besoins militaires, des consultations de l'industrie dès le début à intervalles fréquents, ainsi qu'une surveillance accrue, avec l'aide de l'expertise de tierces parties.

Renseignements

  • Amber Irwin
    Cabinet de l'honorable Rona Ambrose
    819-997-5421

    Bureau des relations avec les médias
    Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
    819-956-2315