Gouverneur général du Canada

Gouverneur général du Canada

08 sept. 2011 14h37 HE

Le gouverneur général annonce l'octroi de 27 Décorations pour actes de bravoure

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 8 sept. 2011) - Son Excellence le très honorable David Johnston, gouverneur général du Canada, a annoncé aujourd'hui l'octroi de trois Étoiles du courage et de 24 Médailles de la bravoure. Les récipiendaires seront invités à recevoir leur décoration au cours d'une cérémonie qui aura lieu à une date ultérieure.

Les Décorations pour actes de bravoure ont été créées en 1972 afin de rendre hommage aux personnes qui ont risqué leur vie pour tenter de sauver ou de protéger une autre personne. La Croix de la vaillance (C.V.) reconnaît les actes de courage vraiment remarquables accomplis dans des circonstances extrêmement périlleuses; l'Étoile du courage (É.C.), des actes de courage remarquables accomplis dans des circonstances très périlleuses; et la Médaille de la bravoure (M.B.), des actes de courage accomplis dans des circonstances dangereuses.

La liste des récipiendaires, les citations ainsi qu'une fiche d'information sur les Décorations pour actes de bravoure sont jointes au présent communiqué.

Suivez GGDavidJohnston et RideauHall sur Facebook et Twitter

RÉCIPIENDAIRES

ÉTOILE DU COURAGE

Le soldat Adam J. P. Fraser, É.C. Saint-Jean-sur-Richelieu et Courcelette (Qc)
Le caporal Déri J. G. Langevin, É.C. Chicoutimi et Québec (Qc)
Le caporal Marc-André Poirier, É.C. Amos et Québec (Qc)

MÉDAILLE DE LA BRAVOURE

Maxime Bondu, M.B. Notre-Dame-de-Pontmain (Qc)
Le sergent André Coallier, M.B. Montréal (Qc)
Steve Degrace, M.B. Beresford (N.-B.)
Denis Diotte, M.B. Notre-Dame-de-Pontmain (Qc)
Monique Gagnon, M.B. Petit-Rocher (N.-B.)
L'agente Karine Giroux, M.B. Montréal (Qc)
Kevin Gooding, M.B. Stoney Creek (Ont.)
Bernard Keetash, M.B. Mishkeegogamang (Ont.)
Lana Mae Krieser, M.B. Brandon (Man.)
André J. Maillet, M.B. Saint-Thomas-de-Kent (N.-B.)
J. Robert Maillet, M.B. Saint-Thomas-de-Kent (N.-B.)
William Edward Lance Matthews, M.B. Mansfield (Ont.)
Mark Montour, M.B. Mishkeegogamang (Ont.)
Ross P. Moore, M.B. Dwight (Ont.)
Jeffrey Neekan, M.B. Mishkeegogamang (Ont.)
Geneviève Otis-Leduc, M.B. Montréal (Qc)
Alexandre Phaneuf, M.B. Laval (Qc)
L'agent David Pilote, M.B. Montréal (Qc)
Jean-François Renault, M.B. Mirabel (Qc)
Tyler Glenn Sampson, M.B. (à titre posthume) Halifax (N.-É.)
Madden Sarver, M.B. 100 Mile House (C.-B.)
L'agent Daniel Tétreault, M.B. Montréal (Qc)
Philbert Truong, M.B. (à titre posthume) Victoria (C.-B.)
Kathryn Whittaker, M.B. Ottawa (Ont.)

CITATIONS

ÉTOILE DU COURAGE

Le soldat Adam J. P. Fraser, É.C.
Saint-Jean-sur-Richelieu et Courcelette (Québec)
Le caporal Déri J. G. Langevin, É.C.
Chicoutimi et Québec (Québec)
Le caporal Marc-André Poirier, É.C.
Amos et Québec (Québec)
Étoile du courage

Le 19 juillet 2009, les caporaux Marc-André Poirier et Déri Langevin, ainsi que le soldat Adam Fraser ont fait preuve d'un courage exceptionnel en portant secours à des personnes blessées à la suite de l'écrasement d'un hélicoptère civil, à l'aérodrome de Kandahar, en Afghanistan. Alertés de l'incident, les trois sauveteurs se sont précipités sur les lieux, à l'extérieur du mur de sécurité de leur camp. Ils ont traversé une zone incendiée dangereuse et évité des explosions fréquentes pour se rendre jusqu'aux deux victimes qui gisaient dans un fossé, près de la carcasse de leur hélicoptère en flammes. Ils ont transporté les blessés vers un lieu sécuritaire et leur ont donné les premiers soins jusqu'à l'arrivée du personnel médical. Les sauveteurs ont dû abandonner leurs recherches des autres victimes lorsqu'ils ont constaté qu'ils étaient dans un champ de mines. Grâce aux efforts des secouristes, cinq des 21 passagers et membres de l'équipage ont survécu.

MÉDAILLE DE LA BRAVOURE

Maxime Bondu, M.B.
Notre-Dame-de-Pontmain (Québec)
Denis Diotte, M.B.
Notre-Dame-de-Pontmain (Québec)
Médaille de la bravoure

Le 18 mars 2009, Maxime Bondu et son beau-père, Denis Diotte, ont sauvé deux personnes de la noyade, à Notre-Dame-de-Pontmain, au Québec. La mère de M. Bondu et son conjoint revenaient d'une journée de pêche, lorsque la glace a cédé sous le poids du VTT qui les portait. Alertés par les cris, MM. Bondu et Diotte ont accouru jusqu'aux victimes et ont essayé plusieurs fois de les sortir de l'eau, y tombant eux-mêmes à maintes reprises. Après beaucoup d'efforts, les sauveteurs ont réussi à tirer les victimes hors de l'eau glaciale et à les amener saines et sauves jusqu'à la rive.

Le sergent André Coallier, M.B.
Montréal (Québec)
L'agente Karine Giroux, M.B.
Montréal (Québec)
L'agent David Pilote, M.B.
Montréal (Québec)
Médaille de la bravoure

Le 22 juin 2009, le sergent André Coallier et les agents Karine Giroux et David Pilote, du Service de police de la Ville de Montréal, ont risqué leur vie pour porter secours à une jeune femme suicidaire, à Lasalle, au Québec. Arrivés sur les lieux, les policiers ont vu la femme dans les eaux du fleuve Saint-Laurent. Portant un gros sac à dos, elle avait du mal à garder la tête hors de l'eau. Les agents Giroux et Pilote ont ramassé une bouée de sauvetage et ont nagé plus de 100 mètres dans le courant pour se rendre jusqu'à la dame. Le sergent Coallier s'est dirigé à une embouchure de la baie d'où il pouvait intercepter la femme avant qu'elle n'atteigne les rapides. Luttant contre les forts contre-courants, il a essayé d'attirer son attention, tandis que les agents Giroux et Pilote l'approchaient par derrière. Les policiers ont réussi à maîtriser la femme qui se débattait et à la mettre à l'abri du danger.

Steve Degrace, M.B.
Beresford (Nouveau-Brunswick)
Monique Gagnon, M.B.
Petit-Rocher (Nouveau-Brunswick)
Médaille de la bravoure

Le 18 septembre 2009, Steve Degrace and Monique Gagnon se sont portés au secours d'un homme dans une maison en flammes, à St. Margarets, au Nouveau-Brunswick. La victime avait essayé d'éteindre un incendie survenu dans la cuisine, mais le feu s'était rapidement propagé à d'autres pièces de la maison. À la vue de la fumée, M. Degrace et Mme Gagnon se sont précipités jusqu'à la maison. À deux reprises, M. Degrace est entré mais n'a pu trouver qui que ce soit. Puis, Mme Gagnon et lui sont entrés une troisième fois et ont trouvé un homme dans la cuisine. Des flammes s'échappaient des fenêtres et une épaisse fumée noire remplissait la maison. Saisissant la victime qui était en proie à l'agitation, ils ont tenté de l'amener vers la sortie, mais l'homme est alors tombé. Avec beaucoup de difficulté, ils ont néanmoins réussi à le traîner jusqu'à l'extérieur. La victime n'a malheureusement pas survécu.

Kevin Gooding, M.B.
Stoney Creek (Ontario)
Médaille de la bravoure

Le 21 novembre 2008, Kevin Gooding s'est exposé à un danger considérable quand il a extrait un homme d'un véhicule en flammes, à Hamilton, en Ontario. M. Gooding a aperçu un véhicule, dont la maîtrise avait échappé à son conducteur, heurter le garde-fou avant de traverser la route en effectuant des tête-à-queue. Sous le choc, le véhicule a pris feu. Alors que les flammes s'échappaient de la lunette arrière qui avait volé en éclats, M. Gooding est accouru jusqu'au véhicule où il s'est frénétiquement servi de ses mains et de ses pieds pour tenter d'ouvrir la portière endommagée du passager. À l'intérieur, une épaisse fumée noire remplissait le véhicule et les flammes s'étaient propagées jusqu'à l'arrière du siège du conducteur, mettant feu à la chevelure et au manteau de la victime. M. Gooding a réussi à ouvrir la portière et à détacher la ceinture de sécurité du conducteur. Après avoir sorti la victime du véhicule, M. Gooding a éteint les flammes sur le corps de l'homme et l'a aidé à marcher jusqu'en lieu sûr.

Bernard Keetash, M.B.
Mishkeegogamang (Ontario)
Mark Montour, M.B.
Mishkeegogamang (Ontario)
Jeffrey Neekan, M.B.
Mishkeegogamang (Ontario)
Médaille de la bravoure

Le 26 janvier 2008, Bernard Keetash, Mark Montour et Jeffrey Neekan ont rescapé un garçon de 13 ans d'une maison en flammes, à Mishkeegogamang, en Ontario. Lorsque l'incendie a éclaté dans la maison, les occupants ont pu sortir en lieu sûr accompagnés de tous leurs enfants, sauf un. Désespérés, les parents ont crié aux voisins que le garçon se trouvait encore dans la maison. MM. Keetash, Montour et Neekan se sont drapés de serviettes humides et sont montés à l'étage en dépit de la chaleur intense. Après avoir trouvé le garçon, M. Keetash l'a soulevé et l'a sorti du brasier. Bien qu'ayant subi des brûlures et ayant inhalé de la fumée, la victime a survécu grâce à ses trois courageux sauveteurs.

Lana Mae Krieser, M.B.
Brandon (Manitoba)
Médaille de la bravoure

Le 8 juin 2009, Lana Krieser a secouru un garçon de 11 ans qui avait été électrocuté pendant une excursion scolaire, à Clear Lake, au Manitoba. Alors qu'ils marchaient le long d'une piste, le garçon et un de ses amis ont remarqué une lueur orange qui provenait d'un buisson. Arrivés sur les lieux, les jeunes ont découvert le corps d'un chevreuil qui gisait sur le sol. En partant, la victime a glissé sur l'herbe mouillée et, dans sa chute, a touché un fil électrique sous tension. Son ami a couru chercher Mme Krieser qui s'est précipitée sur place où elle a vu le garçon en proie à des convulsions et un petit feu de broussailles non loin de là. Au péril de sa vie, Mme Krieser s'est approchée du garçon et a subi un choc électrique quand elle a tenté de le déplacer. Elle a reculé un moment, puis elle a saisi les vêtements du garçon et a réussi à le traîner à quelques pieds de là jusqu'à ce que des secours arrivent. Mme Krieser savait qu'il était dangereux de déplacer quelqu'un qui est en contact avec un fil électrique, mais par son geste, elle a sauvé la vie du garçon.

André J. Maillet, M.B.
Saint-Thomas-de-Kent (Nouveau-Brunswick)
J. Robert Maillet, M.B.
Saint-Thomas-de-Kent (Nouveau-Brunswick)
Médaille de la bravoure

Le 28 janvier 2010, André Maillet et son neveu Robert Maillet, tous deux pêcheurs, ont porté secours à deux personnes qui se noyaient dans la baie de Bouctouche, au Nouveau-Brunswick. Les sauveteurs ont vu au loin la glace céder sous une motoneige et un traîneau, plongeant une femme et son père âgé dans l'eau. Les hommes se sont vite emparés d'une hache et d'une corde et ont accouru pour les aider. Ils ont ensuite noué leur câble à celui qui était attaché au traîneau, qu'ils ont tiré sur la surface ferme jusqu'aux abords du trou. L'homme a ainsi pu se hisser sur la glace et ramper jusqu'aux sauveteurs, la femme le suivant de près. Ils ont ensuite été ramenés sur la rive, sains et saufs.

William Edward Lance Matthews, M.B.
Mansfield (Ontario)
Médaille de la bravoure

Le 16 mars 2009, Lance Matthews a prêté secours à une dame âgée lors de l'incendie d'une maison, dans le canton de Mulmer, en Ontario. Ayant aperçu de la fumée qui s'échappait d'une maison voisine, M. Matthews a appelé le 911 et s'est rendu sur les lieux en voiture. À son arrivée, il a vu le feu qui faisait rage et est entré dans la maison en enfonçant la porte verrouillée à l'aide d'un outil. Dans l'épaisse fumée noire, il a trouvé la dame inconsciente à mi-chemin dans l'escalier. Il l'a soulevée et l'a transportée en lieu sûr; elle souffrait de graves brûlures. Il a ensuite tenté de retourner dans la maison pour en sortir le mari handicapé de la dame, mais n'a pu entrer dans le brasier. Malheureusement, les deux victimes sont décédées.

Ross P. Moore, M.B.
Dwight (Ontario)
Médaille de la bravoure

Le 15 mars 2007, Ross Moore a rescapé un homme dont la motoneige avait fait céder la glace mince de la rivière Oxtongue, à Dwight, en Ontario. De chez lui, M. Moore a entendu un appel à l'aide et s'est vite rendu à la rivière. Un jeune homme s'agrippait à la glace et luttait contre un fort courant. Sans hésiter, M. Moore s'est accroupi sur la glace et s'est approché de la victime. Il a enlevé son chandail et lui en a tendu l'une des manches. Autour d'eux, les deux hommes pouvaient voir la glace se briser. Une fois sortie de l'eau, la victime, qui souffrait d'hypothermie, a été emmenée chez M. Moore jusqu'à l'arrivée des secours.

Geneviève Otis-Leduc, M.B.
Montréal (Québec)
Médaille de la bravoure

Le 24 juin 2009, Geneviève Otis-Leduc a pris un risque considérable afin de sauver deux amis de la noyade dans la rivière Batiscan, à Notre-Dame-de-Montauban, au Québec. Mme Otis-Leduc et ses amis fêtaient la Saint-Jean-Baptiste quand deux d'entre eux ont décidé de plonger dans les chutes. Les deux amis se sont retrouvés dans des eaux turbulentes au milieu de la rivière. L'un d'entre eux fut saisi d'une crise d'asthme et, pris de panique, s'est agrippé à l'autre. Mme Otis-Leduc s'est rendue jusqu'à eux et a saisi celui qui avait du mal à respirer. Elle l'a ramené sur la rive, puis est repartie pour rejoindre son autre ami qui, alourdi par ses vêtements, risquait de se noyer. Involontairement, il l'a poussée sous l'eau à plusieurs reprises, mais elle a réussi à ramener l'homme jusqu'au rivage. Par sa persévérance et sa bravoure, elle a pu sauver ses deux amis.

Alexandre Phaneuf, M.B.
Laval (Québec)
Médaille de la bravoure

Le 26 mai 2009, Alexandre Phaneuf a sauté dans les eaux glaciales de la rivière des Prairies pour sauver la vie d'une jeune femme suicidaire, à Laval, au Québec. En roulant sur le pont, M. Phaneuf a remarqué que de nombreux passants étaient penchés au-dessus du garde-corps. Les gens lui ont expliqué qu'une femme s'était jetée en bas du pont. M. Phaneuf, un maître nageur expérimenté, s'est dirigé à toute vitesse jusqu'au bord de l'eau où il a vu la victime qui flottait au large. Il a nagé en direction de la victime qui s'éloignait de plus en plus. Luttant contre de forts courants, il a réussi à atteindre la jeune femme. Il lui a parlé calmement et l'a ramenée sur le rivage.

Jean-François Renault, M.B.
Mirabel (Québec)
Médaille de la bravoure

Le 29 avril 2009, Jean-François Renault a risqué sa vie pour porter secours à un homme qui était tombé du toit d'une maison et s'étranglait dans son harnais, à Mirabel, au Québec. La victime posait des panneaux solaires, lorsqu'il a perdu pied et est tombé. Il portait un harnais de sécurité mais, lors de la chute, le harnais s'est glissé autour de sa gorge. M. Renault est rapidement monté sur une échelle et a sauté sur une petite toiture située en-dessous de la victime. Il a soulevé l'homme sur ses épaules, aidant ainsi ce dernier à reprendre conscience. L'homme est alors devenu très agité et voulait enlever son harnais. Ses mouvements risquaient de faire perdre l'équilibre à M. Renault, mais il est resté maître de la situation et a attendu dans cette position précaire jusqu'à l'arrivée des secours.

Tyler Glenn Sampson, M.B. (à titre posthume)
Halifax (Nouvelle-Écosse)
Médaille de la bravoure

Le 14 août 2005, Tyler Sampson, âgé de 25 ans, a perdu la vie en venant au secours d'un ami qui avait été attaqué par un intrus, à Glen Haven, dans le comté d'Halifax, en Nouvelle-Écosse. Resté pour la nuit chez son ami après une fête, M. Sampson est allé se coucher dans une chambre à l'étage pendant que son ami, qui était quadriplégique, dormait au rez-de-chaussée. L'intrus, qui habitait tout près et qui avait assisté plus tôt à la fête, est revenu armé d'un couteau. Il est entré dans la chambre à coucher du rez-de-chaussée et s'est attaqué à l'homme endormi. Éveillé par les cris de son ami, M. Sampson s'est précipité à sa rescousse. Sans armes, il a affronté l'assaillant avec qui il s'est battu, pour être poignardé à plusieurs reprises. Malheureusement, M. Sampson et son ami ont tous deux succombé à leurs blessures dans les heures qui ont suivi.

Madden Sarver, M.B.
100 Mile House (Colombie-Britannique)
Médaille de la bravoure

Le 30 janvier 2009, Madden Sarver a secouru son frère qui avait subi de graves blessures quand leur hélicoptère s'est écrasé dans une région montagneuse éloignée, près de Grande Cache, en Alberta. Les deux frères avaient été surpris par du mauvais temps et n'avaient pu maintenir le cap. M. Sarver a extirpé son frère de l'épave et l'a amené plus loin en lieu sûr. Il a ensuite rassemblé tout le matériel et les vêtements de survie pour permettre à son frère de rester au chaud. Puis il a bâti un abri de fortune, recueilli du bois et fait un feu. Ensuite, il a parcouru plusieurs kilomètres dans la neige profonde jusqu'à un chemin forestier où un hélicoptère de sauvetage s'était posé à défaut de pouvoir le faire sur les lieux de l'écrasement. Dix-sept heures après l'accident, M. Sarver amenait les ambulanciers jusqu'à la victime, qui a alors été transportée vers l'hélicoptère. Grâce à la détermination de M. Sarver, la victime a survécu.

L'agent Daniel Tétreault, M.B.
Montréal (Québec)
Médaille de la bravoure

Le 24 août 2008, à Lasalle, au Québec, l'agent Daniel Tétreault, du Service de police de la Ville de Montréal, a sauvé deux hommes de la noyade dans les eaux du fleuve Saint-Laurent. L'agent Tétreault effectuait une patrouille dans le secteur avec son confrère quand ils ont aperçu au loin deux hommes qui avaient de la difficulté avec leur motomarine. Ils ont refusé l'aide que leur offraient les policiers, mais ont tôt fait d'être entraînés par le courant vers les rapides. L'agent Tétreault a saisi une bouée de sauvetage attachée à une courte corde, a rejoint les hommes à la nage et leur a lancé la corde. Les deux hommes s'agrippaient désespérément à la corde pendant que l'agent Tétreault luttait contre le courant pour les ramener sur la rive. Mais les hommes, fatigués, ont lâché la corde. Complètement épuisé par les efforts qu'il avait faits, le policier a néanmoins saisi une autre bouée que lui avait lancée un confrère, et a à nouveau rejoint les victimes. Cette fois, ils ont tenu bon et d'autres policiers ont pu les ramener jusqu'à la rive.

Philbert Truong, M.B. (à titre posthume)
Victoria (Colombie-Britannique)
Médaille de la bravoure

Le 19 juillet 2008, Phil Truong, âgé de vingt ans, a perdu la vie en tentant de protéger un ami au cours d'une altercation à l'extérieur d'une boîte de nuit, à Victoria, en Colombie-Britannique. Au cours de la soirée, un inconnu avait eu une brève dispute verbale avec l'ami de M. Truong. À la fermeture, ce même homme avec son complice armé d'une arme à feu ont confronté l'ami de M. Truong. Après un bref affrontement, l'homme a sorti son arme. M. Truong s'est interposé devant son ami pour le protéger, mais il a été touché par un projectile à la poitrine et est décédé sur le coup.

Kathryn Whittaker, M.B.
Ottawa (Ontario)
Médaille de la bravoure

Le 13 juillet 2007, Kathryn Whittaker, capitaine du voilier-école Fair Jeanne, a risqué sa vie afin de sauver son équipage et 20 cadets lorsque le moteur a pris feu au milieu du Lac Ontario. Environ une heure après avoir jeté l'ancre, une épaisse fumée s'échappait de la salle des machines. Après avoir trouvé la source de la fumée, le capitaine Whittaker a tenté sans succès d'éteindre le feu. Elle a alors refermé la porte de la salle des machines pour priver l'incendie d'oxygène, mais la fumée continuait de s'échapper. Elle a donné l'ordre de couper les moteurs et a rassemblé l'équipage sur le pont. Puis, dans l'épaisse fumée noire, le capitaine Whittaker est descendue à la chambre des cartes pour y récupérer un GPS portatif. Elle a lancé un message de détresse sur le poste de radio VHF, donnant l'emplacement exact du navire. Peu après, des équipes de recherche et de sauvetage et des embarcations d'incendie sont arrivées sur les lieux, et toutes les personnes à bord du Fair Jeanne ont été sauvées.

INFO-FICHE SUR LES DÉCORATIONS POUR ACTES DE BRAVOURE

Les Décorations pour actes de bravoure, qui ont été créées en 1972, rendent hommage aux personnes qui risquent leur vie au mépris de leur propre instinct de survie pour tenter de sauver un être cher ou un pur étranger en péril. Chaque année, maints incidents mettent en danger la vie de victimes potentielles et de leurs sauveteurs.

Les trois décorations reflètent le niveau de risque encouru par les récipiendaires :

La Croix de la vaillance (C.V.) reconnaît les actes de courage vraiment remarquables accomplis dans des circonstances extrêmement périlleuses.

L'Étoile du courage (É.C.) reconnaît des actes de courage remarquables accomplis dans des circonstances très périlleuses.

La Médaille de la bravoure (M.B.) reconnaît des actes de courage accomplis dans des circonstances dangereuses.

Admissibilité et mise en candidature

Quiconque peut soumettre le nom d'une personne qui, pour venir en aide à ses semblables, s'est mise en danger de mort ou de blessure grave. Il n'est pas nécessaire que l'incident en question se soit produit au Canada ou que le candidat proposé soit canadien, mais des Canadiens ou des intérêts canadiens doivent être en cause. Les décorations peuvent être décernées à titre posthume.

Les candidatures doivent être soumises au plus tard deux ans après l'incident ou deux ans après la conclusion de l'examen, par une cour ou par un coroner, des circonstances entourant l'événement ou l'acte de bravoure.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les Décorations pour actes de bravoure, veuillez consulter le site www.gg.ca/document.aspx?id=73.

Renseignements