Gouverneur général du Canada

Gouverneur général du Canada

20 avr. 2011 09h47 HE

Le gouverneur général annonce l'octroi d'une Décoration pour acte de bravoure

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 20 avril 2011) - Son Excellence le très honorable David Johnston, gouverneur général du Canada, a annoncé aujourd'hui l'octroi d'une Médaille de la bravoure (M.B.) à feu monsieur Norman Anderson. Cette médaille reconnaît un acte de courage accompli dans des circonstances dangereuses.

La famille du récipiendaire sera invitée à recevoir la décoration décernée à M. Anderson au cours d'une cérémonie qui aura lieu à une date ultérieure.

Norman Anderson, M.B. (à titre posthume)
Trenton (Ontario)
Médaille de la bravoure

Le 11 avril 2009, à Havelock, en Ontario, Norman Anderson a perdu la vie en tentant d'arrêter un véhicule en mouvement dont le conducteur était victime d'une crise cardiaque. Le conducteur, un membre de la famille de M. Anderson, ne se sentait pas bien. Voulant s'assurer qu'il se rende sain et sauf à son domicile, M. Anderson l'a suivi. Le véhicule a soudainement ralenti et a quitté la route. M. Anderson s'est alors arrêté et a accouru auprès de la victime, qui semblait éprouver des douleurs à la poitrine. Quand M. Anderson s'est penché à l'intérieur du véhicule pour retirer la clé de contact, la victime a perdu conscience et son pied a appuyé sur l'accélérateur. La voiture s'est mise en mouvement, entraînant M. Anderson, puis a fait une embardée sur la chaussée, ce qui a projeté M. Anderson sur le pavé où il s'est frappé la tête. La voiture hors de contrôle s'est enfin immobilisée lorsqu'elle est entrée en collision avec le pare-chocs d'un véhicule utilitaire sport. Malheureusement, ni M. Anderson ni la victime n'ont survécu.

INFO-FICHE SUR LES DÉCORATIONS POUR ACTES DE BRAVOURE

CONTEXTE

Les Décorations pour actes de bravoure, qui ont été créées en 1972, rendent hommage aux personnes qui risquent leur vie au mépris de leur propre instinct de survie pour tenter de sauver un être cher ou un pur étranger en péril. Chaque année, maints incidents mettent en danger la vie de victimes potentielles et de leurs sauveteurs.

Les trois décorations reflètent le niveau de risque encouru par les récipiendaires :

LaCroix de la vaillance (C.V.) reconnaît les actes de courage vraiment remarquables accomplis dans des circonstances extrêmement périlleuses.

L'Étoile du courage (É.C.) reconnaît des actes de courage remarquables accomplis dans des circonstances très périlleuses.

La Médaille de la bravoure (M.B.) reconnaît des actes de courage accomplis dans des circonstances dangereuses.

ADMISSIBILITÉ ET MISE EN CANDIDATURE

Quiconque peut soumettre le nom d'une personne qui, pour venir en aide à ses semblables, s'est mise en danger de mort ou de blessure grave. Il n'est pas nécessaire que l'incident en question se soit produit au Canada ou que le candidat proposé soit canadien, mais des Canadiens ou des intérêts canadiens doivent être en cause. Les décorations peuvent être décernées à titre posthume.

Les candidatures doivent être soumises au plus tard deux ans après l'incident ou deux ans après la conclusion de l'examen, par une cour ou par un coroner, des circonstances entourant l'événement ou l'acte de bravoure.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les Décorations pour actes de bravoure, veuillez consulter le site www.gg.ca/document.aspx?id=73.

Renseignements