Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

14 mars 2013 10h39 HE

Le logement des aînés au Canada : Volume 1, Comprendre le marché - Partie trois : Quels sont les désirs des aînés en ce qui concerne le logement et quelles options s'offrent à eux?

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 14 mars 2013) - Les aînés canadiens constituent un groupe démographique en croissance. Si les promoteurs de logements souhaitent attirer ce segment du marché en expansion, ils doivent comprendre dans quelle mesure les préférences des aînés en matière de logement et de style de vie changeront au fil des ans. En vue d'aider les promoteurs à répondre aux besoins des Canadiens âgés à cet égard, la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) a actualisé sa publication composée de plusieurs volumes intitulée Le logement des aînés au Canada : le guide du marché des plus de 55 ans. Le premier volume de cette série - Comprendre le marché -, brosse un tableau détaillé des besoins en matière de logement des aînés du Canada tant à l'échelle nationale que provinciale et territoriale, et comprend également une analyse des préférences de la population vieillissante du pays en ce qui a trait à l'habitation.

Il est essentiel de considérer les préférences quant au mode d'occupation. Parmi tous les groupes d'âge, ce sont les Canadiens de 55 à 64 ans qui affichent le taux de propriétaires-occupants le plus élevé. Cependant, ce taux décroît avec l'âge puisque bien des personnes âgées déménagent dans un logement locatif plus petit ou dans une maison de retraite. Cette tendance pourrait créer des débouchés pour les fournisseurs de logements locatifs qui offrent une conception axée sur l'adaptabilité et sur le mode de vie.

L'ethnicité peut également influencer de façon considérable les préférences en matière de logement. De façon générale, les Canadiens de 65 ans et plus nés à l'étranger sont plus susceptibles d'habiter dans de grandes zones urbaines que les personnes du même groupe d'âge nées au Canada. Ainsi, en 2006, 84 % des immigrants canadiens de 65 ans et plus vivaient dans les régions métropolitaines de recensement (RMR) du Canada. En comparaison, seulement 56 % des personnes de 65 ans et plus nées au Canada affirmaient vivre dans une de ces RMR.

De plus, des groupes ethniques particuliers peuvent également avoir différentes préférences en matière de collectivité et de logement. Par exemple, certains peuvent favoriser des quartiers du centre-ville, alors que d'autres peuvent préférer des collectivités de banlieue.

Les promoteurs qui n'ont pas une excellente compréhension de ces groupes ethniques et de leurs préférences en matière de logement auraient avantage à s'associer à des organismes sans but lucratif qui représentent ces groupes. La diversité ethnique dans les grandes villes canadiennes donne aussi à penser qu'il existe un marché pour un large éventail de choix de logements. Néanmoins, la compréhension des besoins des aînés de toutes les origines ethniques est un aspect vital pour la réussite de tout nouvel ensemble de logements.

L'accès aux services et aux commodités peut revêtir une grande importance pour les aînés quant à leur choix de logement. Pour attirer des résidents plus âgés, les fournisseurs de logements dans les milieux ruraux devraient envisager d'intégrer l'accès au transport public et à d'autres services essentiels à leur plan d'aménagement de collectivité. Par ailleurs, les promoteurs en milieu urbain pourront peut-être mettre l'accent sur l'emplacement de leurs ensembles de logements afin qu'ils soient bien situés par rapport aux services existants.

La recherche démontre que de nombreux Canadiens de plus de 55 ans préfèrent demeurer dans leur maison le plus longtemps possible, même si leur état de santé change. Ces personnes âgées nécessiteront des options de logement et des services qui leur permettront de vieillir à la maison et de vivre de manière autonome. Ainsi, les promoteurs devraient idéalement construire des maisons qui évoluent au gré des besoins à mesure que les occupants prennent de l'âge. L'intégration de caractéristiques de conception qui facilitent le vieillissement chez soi aux plans originaux d'un ensemble d'habitation peut être un atout intéressant et rentable pour les acheteurs de tous âges.

Les autres volumes du guide couvrent notamment l'analyse de marché, la planification et la conception de logements à l'intention des aînés, et les services et les commodités dont il faut tenir compte lorsqu'on construit des logements destinés aux personnes âgées.

Vous pouvez télécharger la publication de la SCHL Le logement des aînés au Canada : le guide du marché des plus de 55 ans. Volume 1 − Comprendre le marché ou obtenir de l'information sur tous les aspects du secteur canadien de l'habitation, au www.schl.ca. Depuis plus de 65 ans, la SCHL est l'organisme national responsable de l'habitation au Canada et une source d'expertise fiable et objective dans ce domaine.

Renseignements

  • Pour obtenir des idées d'articles ou pour accéder
    à l'information de la SCHL, communiquez avec
    Groupe des relations avec les médias
    Bureau national de la SCHL
    613-748-2799
    media@cmhc-schl.gc.ca