Ministère de la Défense nationale

Ministère de la Défense nationale

12 sept. 2012 14h00 HE

Le major Lunney devant la cour martiale

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 12 sept. 2012) - Le 13 septembre 2012 s'amorcera le procès du major Christopher Lunney devant la cour martiale générale relativement à un incident ayant causé le décès du caporal Joshua Baker et infligé des blessures à quatre autres soldats sur un champ de tir en Afghanistan, en février 2010.

Date et heure : Le 13 septembre 2012, à 9 h 30
Lieu : Salle d'audience du centre Asticou (salle 2601), 241, boul. de la Cité-des-Jeunes, Gatineau (Québec)

Le major Lunney qui, à l'époque, était le commandant de la compagnie de stabilisation A, une sous-unité de l'Équipe provinciale de reconstruction de Kandahar, fait face aux accusations suivantes :

  • trois chefs d'exécution négligente d'une tâche ou mission militaire, en contravention à l'article 124 de la Loi sur la défense nationale;
  • deux chefs de manquement à une obligation, en contravention à l'article 130 de la Loi sur la défense nationale et conformément à l'article 80 du Code criminel.

Il est allégué que les procédures de sécurité ont été transgressées lors de la planification et de l'exécution des activités au champ de tir ce jour-là.

Une cour martiale générale est constituée d'un juge militaire et d'un comité de cinq officiers.

En juin 2011, le Service national des enquêtes des Forces canadiennes a porté contre le major (capitaine à l'époque) Darryl Watts et l'adjudant (à la retraite) Paul Ravensdale, deux subordonnés du major Lunney, six chefs d'accusation et cinq autres accusations sous forme alternative, l'homicide involontaire coupable constituant l'infraction la plus grave. En février 2012, le Directeur - Poursuites militaires a porté des accusations contre chaque militaire, mais leurs cours martiales n'ont pas encore été convoquées.

Note au rédacteur en chef/directeur des nouvelles : Étant donné que cette affaire est actuellement devant un tribunal militaire, il serait inapproprié de commenter les circonstances entourant le procès. Veuillez noter que l'audience sera ouverte aux médias et au public. Cependant, les appareils d'enregistrement électronique et de photographie seront interdits à l'intérieur de la salle d'audience.

Renseignements