SOURCE: DELOITTE & TOUCHE

Deloitte & Touche

26 sept. 2016 05h00 HE

Le manque de courage en affaires contribue à la stagnation de l'économie canadienne selon Deloitte

Les entreprises courageuses enregistrent une croissance supérieure des revenus et créent plus d'emplois; les entreprises craintives sont deux fois plus susceptibles d'afficher une baisse de revenus

MONTRÉAL, QC--(Marketwired - 26 septembre 2016) - L'économie canadienne est au neutre parce que les entreprises ne sont pas assez courageuses, selon une nouvelle recherche publiée aujourd'hui par Deloitte. La plupart des entreprises canadiennes, soit près de 90 %, manquent de courage, et l'économie du pays s'en ressent.

Dans le rapport intitulé L'avenir appartient aux plus audacieux, Deloitte présente les faits qui confirment ce qui ne s'appuyait jusqu'à maintenant que sur des anecdotes : les entreprises courageuses surpassent les autres. Elles enregistrent une croissance supérieure des revenus et créent plus d'emplois, mais seulement une organisation canadienne sur 10 peut être considérée comme vraiment courageuse.

Près des trois quarts (69 %) des entreprises courageuses ont affiché une hausse des revenus l'an dernier, par rapport à moins de la moitié (46 %) des entreprises craintives. Plus préoccupant encore : les organisations craintives étaient aussi deux fois plus susceptibles d'afficher une baisse de revenus que leurs homologues courageuses.

" Les entreprises qui font preuve de courage dans leur gestion sont des moteurs pour l'économie canadienne : leur audace permet de créer des emplois et d'assurer la prospérité de nos industries, a affirmé Marc Perron, associé directeur pour le Québec, chez Deloitte. La croissance économique canadienne des dernières années ayant été très faible, il est essentiel d'avoir des leaders qui prennent des décisions fortes et parfois difficiles pour assurer notre succès. "

M. Perron explique que pour Deloitte, le courage consiste à faire ce qu'il faut - ce qui n'est pas toujours facile - pour le bien commun, même lorsqu'on est accablé par la crainte, le doute ou l'incertitude. Le courage, c'est de prendre position même lorsque c'est difficile, pas seulement quand c'est facile.

Le rapport de Deloitte arrive à point nommé, alors que les entreprises canadiennes cherchent à affronter la concurrence internationale tout en composant avec l'incertitude économique dans leur propre pays. Le Canada met du temps à se remettre de la grande récession, et la croissance du PIB demeure très faible. La croissance projetée au Canada est de 1,3 %, contre plus du double pour le PIB mondial. Le rapport montre que le courage se mesure et que c'est un facteur important.

" Tout au long de cette étude, nous avons analysé des vecteurs clés ayant une incidence sur l'économie canadienne tels que la productivité, les exportations et l'état de préparation aux perturbations technologiques. Nous sommes forcés de constater que les entreprises canadiennes ont une plus grande aversion pour le risque, a mentionné M. Perron. Jusqu'à maintenant, nous avons été mis au défi d'identifier comment les entreprises pourraient agir avec plus d'audace. Prendre des risques et repousser ses limites sont des façons d'être courageux, mais ce sont aussi des moyens efficaces de stimuler la croissance de nos entreprises canadiennes et de les propulser mondialement. "

Le rapport de Deloitte sur le courage se veut également un appel à l'action; le défi est lancé aux dirigeants d'entreprises canadiennes d'adopter des pratiques courageuses pour pousser leur organisation vers le succès. Deloitte est d'avis que les idées audacieuses, l'inclusion et la prise de risques calculés doivent devenir la priorité des dirigeants d'entreprises pour que le Canada prenne le devant de la scène mondiale.

" Nous croyons que nos difficultés au niveau de la croissance économique peuvent être surmontées, mais nous devons agir collectivement, a ajouté M. Perron. Les dirigeants d'entreprises canadiennes doivent oser prendre des décisions innovatrices qui sortent des sentiers battus. Le courage en affaires n'est pas une option; c'est une nécessité. "

" Finalement, nous devons penser à préparer nos dirigeants de demain à faire preuve d'audace, de créativité et de courage afin de nous assurer de la prospérité de notre économie, mais également de la pérennité de nos entreprises. "

Le document intitulé L'avenir appartient aux plus audacieux est le premier rapport de la série Le Canada à 175 ans dans laquelle Deloitte présentera son point de vue sur l'avenir du pays.

Le rapport complet et des ressources supplémentaires relatives à ces conclusions sont accessibles à : www.deloitte.ca/Courage2016-Fr.

À propos de l'initiative Canada à 175 ans

Comme le 150e anniversaire de la Confédération approche à grands pas, il est temps pour le Canada de redéfinir sa notion de leader mondial.

Notre ambition en tant que nation doit être plus audacieuse - nous devons non seulement viser la prospérité économique, mais aussi rehausser la qualité de vie de notre population vaste et diversifiée.

La vision de Deloitte consiste à faire en sorte qu'au cours des 25 prochaines années, le Canada se positionne parmi les trois pays figurant en tête de l'indice du développement humain. Pour ce faire, nous devons prendre un engagement indéfectible à l'égard de la formation de leaders courageux qui incarnent l'inclusion.

À propos de Deloitte

Deloitte, l'un des cabinets de services professionnels les plus importants au Canada, offre des services dans les domaines de la certification, de la fiscalité, de la consultation et des conseils financiers. Deloitte S.E.N.C.R.L./s.r.l., société à responsabilité limitée constituée en vertu des lois de l'Ontario, est le cabinet membre canadien de Deloitte Touche Tohmatsu Limited.

Deloitte désigne une ou plusieurs entités parmi Deloitte Touche Tohmatsu Limited, société fermée à responsabilité limitée par garanties du Royaume-Uni, ainsi que son réseau de cabinets membres dont chacun constitue une entité juridique distincte et indépendante. Pour obtenir une description détaillée de la structure juridique de Deloitte Touche Tohmatsu Limited et de ses sociétés membres, voir www.deloitte.com/ca/apropos.

Document d'information

Afin de prendre les mesures nécessaires et de propulser le pays vers la prospérité, les dirigeants d'entreprises doivent cultiver les cinq éléments du courage. Deloitte a élaboré un certain nombre de recommandations pour chaque élément, qui aideront les entreprises à mettre en application ces principes directeurs.

OSER FAIRE LES CHOSES DIFFÉREMMENT ET REMETTRE EN QUESTION LE STATU QUO

  • Les entreprises et les chefs d'entreprises qui font preuve de courage formulent des points de vue qui peuvent aller à l'encontre des conventions.
  • Ils sont plus susceptibles d'accepter les perturbations, et même de les rechercher activement.
  • Les entreprises courageuses sont plus portées à défier les normes de l'industrie ou les meilleures pratiques existantes, même si elles doivent faire face à des critiques venant de l'extérieur.
  • Exemple : Loblaw, qui a fait l'acquisition de Pharmaprix.

PRENDRE DES RISQUES CALCULÉS

  • Les entreprises courageuses font appel à l'analyse rationnelle pour trouver des idées, des investissements et des innovations d'enrichissement et de transformation dans l'environnement d'affaires actuel.
  • Elles comprennent très bien les risques auxquels elles sont exposées et sont plus susceptibles de rechercher des occasions où les risques semblent plus grands et où les retombées immédiates semblent moins importantes.
  • Surtout, le processus décisionnel des entreprises courageuses est fondé sur une analyse approfondie et s'appuie sur des données.
  • Exemple : La compagnie d'assurance Economical, qui a lancé Sonnet Assurance, l'un des premiers réseaux de distribution directe d'assurances multirisques au Canada.

FAIRE CE QUI EST JUSTE

  • Les entreprises courageuses prennent des mesures qui ont des retombées positives à long terme pour leur organisation, leurs gens et, en fin de compte, leur pays.
  • Elles reportent souvent les gains à court terme pour assurer la réussite à long terme, et accordent une plus grande valeur aux objectifs organisationnels non pécuniaires.
  • Exemple : La TD, qui soutient la communauté LGBTA depuis 1994 et a été la première banque en Amérique du Nord à offrir des avantages de conjoint aux couples de même sexe.

COMMENCER PAR VOUS-MÊME

  • Les chefs d'entreprises courageux sont animés par leur passion et sont plus susceptibles d'être perçus comme étant authentiques.
  • Ils ont un sens moral profond, auquel ils font appel pour éclairer les décisions de leur entreprise.
  • Ils sont plus susceptibles d'assumer une responsabilité personnelle pour les échecs de l'organisation, ainsi que de partager le mérite des bons coups de l'entreprise.
  • Exemple : Paramount Foods, qui s'est engagée à embaucher et à former entre trois et cinq réfugiés syriens à chacun de ses emplacements d'ici la fin de 2016. En juin, elle en avait embauché 45.

UNIR POUR INCLURE

  • Les chefs d'entreprises courageux s'entourent de divers penseurs provenant d'autres horizons.
  • Ces leaders comprennent la valeur et l'importance de mettre en place des processus officiels pour solliciter et intégrer les points de vue et les commentaires de gens à tous les échelons de leur organisation.
  • Exemple : Cargill Canada, qui a lancé Mentor Up, un programme de mentorat inversé qui jumelle des cadres supérieurs et des cadres intermédiaires de divers horizons.

Pièce jointe disponible: http://www.marketwire.com/library/MwGo/2016/9/23/11G115467/Deloitte_Courage_Infographic_FR__AODA-50d3c8689b31a8b3b5bb0aa73ff556b5.pdf

Renseignements