Multiple Sclerosis Society of Canada

Multiple Sclerosis Society of Canada

04 sept. 2007 13h00 HE

Le Marathon de lecture SP célèbre ses 30 ans

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 4 sept. 2007) - Plus de cinq millions d'élèves, 20 millions de livres et 40 millions de dollars amassés pour financer la recherche sur la sclérose en plaques et les services offerts aux personnes aux prises avec cette maladie. Ces chiffres ne sont que quelques-uns des éléments les plus importants qui marquent le 30e anniversaire de l'une des plus anciennes activités de collecte de fonds se déroulant dans les écoles du Canada, le Marathon de lecture SP.

Lancé en 1977 à titre de projet pilote à l'école intermédiaire Jack Miner, de Scarborough, en Ontario, le Marathon de lecture SP a permis à des millions d'élèves de découvrir le plaisir de la lecture récréative tout en les sensibilisant à une maladie dont la prévalence est très élevée au Canada.

"La promotion du plaisir de la lecture nous a permis de joindre un grand nombre de personnes en dehors de la famille SP", de dire Yves Savoie, président-directeur général de la Société canadienne de la sclérose en plaques. "Grâce au Marathon de lecture SP, toute nouvelle génération de jeunes a appris à connaître la SP et à comprendre ce que vivent les personnes handicapées", a-t-il ajouté.

Le principe est simple : des élèves de plus de 900 écoles à l'échelle du pays sont encouragés à lire le plus grand nombre possible de livres ou d'articles de journaux et de magazines durant une période déterminée tout en amassant des dons. Ceux-ci sont fonction de la quantité de livres ou d'articles lus ou du temps consacré à la lecture.

L'an dernier, près de 40 000 élèves ont lu plus de un million de livres au cours du Marathon. Ils ont amassé 1,7 million de dollars pour appuyer le travail de la Société, à savoir financer la recherche et fournir enseignement et soutien aux personnes aux prises avec la SP et à leur famille.

Par ailleurs, l'entrée de la Société de la SP dans les écoles permet aussi, à chaque année, de faire des présentations sur la SP devant environ 190 000 jeunes canadiens.

La marathonienne qui a donné le rythme à des milliers d'autres participants au Marathon de lecture SP est Michelle Amerie. Alors qu'elle était âgée de 13 ans, elle a été la championne de la commandite de son niveau lors du tout premier Marathon de lecture SP, à l'école Jack Miner. Trois ans plus tard, elle ressentait les symptômes d'une première poussée de SP.

"Un matin, au réveil, je me suis rendu compte que ma vue était dédoublée. Je faisais une névrite optique", rapporte Michelle, maintenant âgée de 41 ans.

Des années ont passé avant que le diagnostic de SP soit confirmé, mais son état s'aggravait progressivement.

"Au départ, nul ne pouvait dire que j'avais la SP, fait-elle remarquer; puis, j'ai commencé à marcher avec une canne. Ensuite, j'ai eu besoin d'une marchette et, aujourd'hui, j'utilise un fauteuil roulant."

A un moment donné, Michelle a décidé qu'elle allait vivre sa vie au maximum, malgré la sclérose en plaques et quoiqu'il arrive. Elle est une porte-parole remarquable de la Société, qui a fait ce qu'elle a dit, saisissant toutes les occasions de faire de la plongée autonome, du parachutisme et de l'équitation, et de relever d'autres défis. En outre, lorsque des événements publics sont organisés pour la SP, elle est généralement aux premiers rangs.

En plus de jouer un rôle prépondérant dans le Marathon de lecture SP à chaque année, Michelle Amerie participe activement aux autres principaux événements de collecte de fonds de la Société, dont la Campagne de l'oeillet SP et la Marche de l'eSPoir de Toronto, pour lesquels elle agit à titre de présidente d'honneur.

Bien qu'elle se dévoue à tous ces événements, c'est le Marathon de lecture SP qu'elle chérit le plus.

"C'est une si belle activité, dit Michelle; le Marathon offre aux enfants l'occasion de venir en aide à d'autres personnes, tout en faisant quelque chose qui leur est profitable."

"Le Marathon de lecture SP est plus qu'une activité de collecte de fonds, conclut Yves Savoie. En faisant la promotion de la lecture auprès des jeunes tout en les sensibilisant à la SP, nous espérons leur donner pour toujours le goût d'apprendre."

Renseignements