BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier

16 août 2011 13h52 HE

Le marché immobilier canadien demeure effervescent, selon BMO

- Les ventes de maisons existantes en hausse de 12,3 pour cent par rapport à juillet 2010

- Les ventes devraient demeurer solides grâce aux faibles coûts d'emprunt

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 16 août 2011) - La résilience du marché immobilier canadien est une nouvelle positive qui contraste avec les surprises économiques négatives de 2011, selon Douglas Porter, économiste en chef délégué de BMO Groupe financier. M. Porter commentait aujourd'hui l'annonce des chiffres de ventes de maisons existantes au Canada, lesquelles ont crû de 12,3 pour cent par rapport à juillet de l'an dernier et sont demeurées stables par rapport au mois précédent.

« Le marché immobilier canadien reste étonnamment robuste grâce aux taux d'intérêt encore bas et à une solide croissance du marché de l'emploi, se réjouit M. Porter. Bien que la solide croissance annuelle profite d'une comparaison avec les chiffres de l'an dernier – alors que la TVH avait été introduite en Colombie-Britannique et en Ontario – les chiffres de vente s'avèrent certainement supérieurs aux prévisions faites plus tôt cette année. Alors que le nombre de nouvelles inscriptions augmentait aussi récemment, le volume de maisons invendues a crû légèrement le mois dernier rejoignant presque la moyenne à long terme.

La tourmente qui a happé les marchés financiers récemment risque de freiner l'activité temporairement, mais les ventes devraient quand même continuer de profiter de coûts d'emprunt exceptionnellement faibles. »

« Les chiffres publiés aujourd'hui confirment encore une fois la grande résilience du marché immobilier canadien, ajoute Laura Parsons, spécialiste – Prêts hypothécaires, BMO Banque de Montréal. Tant que les consommateurs continueront à alimenter la demande, ce qui s'avère encore, le marché immobilier demeurera effervescent partout au pays. »

Mme Parsons conseille aux Canadiens d'envisager une période d'amortissement plus courte afin de se libérer de leur hypothèque plus rapidement. Par exemple, BMO offre un prêt hypothécaire à faible taux fixe de cinq ans assorti d'un amortissement d'un maximum de 25 ans à 3,79 per cent. Elle suggère également aux consommateurs de procéder à une simulation de budget en se servant d'une mensualité hypothécaire basée sur un taux d'intérêt plus élevé pour s'éviter de mauvaises surprises en cas de hausses futures des taux d'intérêt.

Renseignements