Fédération des chambres immobilières du Québec

Fédération des chambres immobilières du Québec

14 juin 2010 08h30 HE

Le marché immobilier ralentit dans la province de Québec en mai 2010

ÎLE-DES-SŒURS, QUEBEC--(Marketwire - 14 juin 2010) -

Note importante

Pour consulter les tableaux de statistiques MLS® spécifiques à une région métropolitaine de la province, cliquez sur le nom de la région dans le communiqué.

Selon les données du système MLS® provincial, la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) indique que 8 014 ventes ont été conclues dans la province de Québec en mai 2010, un recul de 8 % par rapport à mai 2009.

« Depuis plusieurs mois, l'activité immobilière est très soutenue dans la province de Québec. On a constaté que les consommateurs qui avaient mis sur la glace leur projet d'achat d'une propriété étaient de retour sur le marché, alors que d'autres ont acheté une propriété plus tôt que prévu, voulant profiter des bas taux hypothécaires. Après plusieurs mois aussi actifs que ceux que l'on a connus, il est normal que le marché ralentisse quelque peu », indique Michel Beauséjour, FCA, chef de la direction de la FCIQ. « De plus, nous approchons de la saison estivale, qui est toujours une période moins occupée pour le marché immobilier. »

Par catégories de propriété, la copropriété a enregistré la plus faible baisse d'activité en mai 2010 comparativement à mai 2009, avec une diminution de 7 %. Les ventes d'unifamiliales dans la province ont plutôt affiché un recul de 8 %, alors que celles de plex ont diminué de 12 %.

Malgré ces baisses des ventes, le prix des propriétés était toujours en hausse dans la province de Québec en mai 2010. Le prix médian d'une maison unifamiliale est passé de 199 700 $ en mai 2009 à 215 000 $ en mai 2010, une hausse de 8 %. Le prix médian des copropriétés a augmenté de 10 % à 198 699 $, alors que celui des plex a enregistré une croissance de 14 % pour se fixer à 325 000 $.

Au 31 mai 2010, le nombre d'inscriptions en vigueur sur le système MLS® provincial était en baisse de 8 % par rapport à la même date l'an dernier.

« La baisse des inscriptions en vigueur dans la province en mai 2010 marque un neuvième recul mensuel consécutif. Toutefois, ce mois-ci, la baisse est de moindre ampleur que celles enregistrées au cours des derniers mois et l'inventaire de propriétés offre toujours un bon choix aux consommateurs, avec un niveau comparable à celui de mai 2008 », précise Michel Beauséjour.

Mai Ventes Prix médian (unifamiliale)
2010 Variation* 2010 Variation*
Province de Québec 8 014 -8 % 215 000 $ 8 %
         
Régions métropolitaines        
  Gatineau   464 -3 % 212 000 $ 5 %
  Montréal   4 403 -8 % 257 000 $ 8 %
  Québec   628 -18 % 229 000 $ 18 %
  Saguenay   144 -23 % 161 000 $ 7 %
  Sherbrooke   150 -25 % 186 250 $ 13 %
  Trois-Rivières   87 -30 % 146 000 $ 6 %
*Variation par rapport au même mois l'année dernière
Source : FCIQ par Centris®    

Baisse des ventes, mais hausse des prix dans toutes les régions métropolitaines

Les tendances observées dans la province se sont reflétées dans les régions métropolitaines, qui ont toutes enregistré une baisse des ventes, mais une hausse des prix en mai 2010. Le recul d'activité le moins marqué a été enregistré dans la région métropolitaine de Gatineau. Les 464 ventes conclues dans cette région en mai 2010 représentent une légère baisse de 3 % par rapport à mai l'an dernier. Au chapitre des prix, la moitié des maisons unifamiliales ont été vendues à un prix supérieur à 212 000 $ dans la région de Gatineau, une hausse de 5 %. La copropriété a, quant à elle, vu son prix médian croître de 10 % à 155 000 $, alors que le prix médian des plex a augmenté de 1 %, pour s'établir à 237 500 $.

La région de Montréal a enregistré la même baisse d'activité que la province, soit 8 % moins de ventes en mai 2010 qu'en mai 2009. Les prix, quant à eux, étaient toujours en hausse, le prix médian d'une unifamiliale ayant augmenté de 8 % pour se fixer à 257 000 $. La copropriété a vu son prix médian croître de 7 % dans la région de Montréal en mai 2010 à 207 000 $, alors que celui des plex s'est établi à 390 000 $, une croissance de 11 % par rapport à mai 2009.

En mai 2010, 628 transactions ont été conclues dans la région métropolitaine de Québec, une baisse de 18 % par rapport au même mois en 2009. Malgré cette baisse, le prix médian d'une unifamiliale dans la région de Québec a connu une croissance de 18 % pour se fixer à 229 000 $. La copropriété a aussi vu son prix médian augmenter de 18 % pour s'établir à 185 000 $, alors que le prix médian des plex a progressé de 14 % à 247 500 $.

Avec 144 transactions conclues en mai 2010 comparativement à 187 en mai 2009, la région de Saguenay a enregistré un recul des ventes de 23 %. Au chapitre des prix, la maison unifamiliale a vu son prix médian se fixer à 161 000 $ dans la région, une croissance de 7 % par rapport à mai 2009.

Dans la région de Sherbrooke, les ventes ont diminué de 25 % en mai 2010 comparativement à mai l'an dernier. Les ventes d'unifamiliales, qui ont chuté de 37 %, sont les principales responsables de cette baisse. Malgré ce recul d'activité, le prix médian d'une maison unifamiliale a progressé de 13 % dans la région de Sherbrooke en mai 2010, pour se fixer à 186 250 $. Sherbrooke était la seule région métropolitaine de la province dont les conditions de marché étaient équilibrées en mai 2010.

Finalement, la région de Trois-Rivières a enregistré une baisse d'activité de 30 % en mai 2010 comparativement à mai 2009 avec 87 ventes. Au chapitre des prix, la moitié des maisons unifamiliales ont été vendues à un prix supérieur à 146 000 $, une hausse de 6 % par rapport au même mois l'an dernier.

Plus d'information sur centris.ca(MD)

Pour plus d'information et des statistiques trimestrielles pour l'ensemble de la province de Québec, incluant ses régions et municipalités, visitez centris.ca(MD), le site Web de l'industrie immobilière québécoise.

À propos de la Fédération des chambres immobilières du Québec

La Fédération des chambres immobilières du Québec est une association à but non lucratif regroupant les 12 chambres immobilières du Québec en tant que membres associés, de même que plus de 15 000 agents et courtiers immobiliers qui en sont membres affiliés. Sa mission est de promouvoir et protéger les intérêts de l'industrie immobilière du Québec afin que les chambres et les membres accomplissent avec succès leurs objectifs d'affaires.

chantal.derepentigny@fciq.ca

Renseignements

  • Fédération des chambres immobilières du Québec
    Chantal de Repentigny, Directrice adjointe
    Communications, relations avec
    l'industrie et affaires légales
    514-762-0212, poste 130
    Sans frais : 1-866-882-0212, poste 130