Musée canadien pour les droits de la personne



Musée canadien pour les droits de la personne

15 nov. 2012 12h49 HE

Le MCDP soulève le voile sur les "dossiers secrets" de Staline et le génocide ukrainien

WINNIPEG, MANITOBA--(Marketwire - 15 nov. 2012) - Le Musée canadien pour les droits de la personne (MCDP) fait la lumière sur les dossiers de police secrète de Staline concernant le génocide ukrainien de 1932-1933, qui jusqu'à maintenant demeurait voilé de secret et de déni.

Le MCDP a organisé une visite du Canada à l'intention de chercheurs ukrainiens de renommée mondiale qui se sont efforcés de rendre publiques les preuves de ce génocide. Les archives secrètes d'état en Ukraine, notamment des centaines de milliers d'ordres et de dossiers de la police secrète soviétique, n'ont été ouvertes qu'au cours des dernières années. Les documents, dont plusieurs demeurent encore difficiles d'accès, ajoutent des preuves concrètes quant à la nature délibérée des atrocités que les survivants et leurs familles (dont plusieurs sont établies au Canada) ont longtemps tenté de porter à l'attention du public.

En vertu d'une lettre d'entente signée cette année avec le Musée de l'Holodomor de l'Ukraine et en collaboration avec le Congrès ukrainien canadien (Manitoba), le MCDP organise des conférences et des événements publics au Canada afin de coïncider avec la Semaine de sensibilisation à l'Holodomor, du 19 au 25 novembre. Le génocide avait pour but d'écraser la résistance ukrainienne à la collectivisation de l'agriculture par l'Union soviétique il y a 80 ans. Des millions d'Ukrainiens moururent de faim, un fait que les autorités soviétiques nièrent jusque dans les années 1980. Au même moment, des milliers d'universitaires, de journalistes et d'enseignants furent emprisonnés.

"L'Holodomor est une grande leçon en matière de droits de la personne, selon Stuart Murray, président-directeur général du Musée. Cette tragédie démontre le besoin de vigilance contre les abus de pouvoir par l'État. Elle souligne aussi la nature de l'alimentation comme droit fondamental de la personne qui continue d'être pertinent dans le monde."

Le MCDP, dont l'ouverture est prévue à Winnipeg en 2014, deviendra un portail éducatif unique destiné à explorer la nature et l'importance des droits de la personne à l'aide de leçons tirées du passé comme du présent qui inspireront les Canadiens, les Canadiennes et les visiteurs du monde entier à agir. L'Holodomor sera un outil de formation intégral au sein de la programmation et des expositions du Musée.

L'Holodomor revêt une importance spéciale pour le Canada, où les personnes d'origine ukrainienne, les chercheurs universitaires et plusieurs autres s'efforcent de faire de la sensibilisation. Des monuments commémoratifs de ce génocide ont été érigés partout au pays, notamment le premier monument public inauguré en 1983 à Edmonton. Le Canada a officiellement reconnu l'Holodomor à titre de génocide en 2008 et désigné le quatrième samedi de novembre "Jour commémoratif de la famine et du génocide ukrainien (l'Holodomor)".

"Le Musée s'efforcera de sensibiliser les visiteurs sur ce que les leçons de droits de la personne à tirer de ce génocide signifient aujourd'hui, pour la population canadienne, et sur son rôle à façonner l'identité canadienne," dit M. Murray.

Les conférenciers invités d'Ukraine spécialement pour l'occasion sont Stanislav Kulchytskyi, directeur adjoint de l'Institut d'histoire de l'Ukraine de l'Académie nationale des sciences de l'Ukraine; ainsi que Lesya Onyshko, première directrice générale adjointe du Mémorial national commémorant les victimes de la famine en Ukraine.

Chef des relations avec les intervenants du MCDP, Dr Clint Curle, a organisé la série de conférences avec l'aide de chercheurs canadiens comme Dr Myroslav Shkandrij de l'Université du Manitoba et Dr Bohdan Klid de l'Université de l'Alberta.

Ces activités sont prévues en collaboration avec plusieurs organismes canadiens, dont le Congrès ukrainien canadien (Conseil provincial du Manitoba), L'Institut canadien des études ukrainiennes, la Société scientifique Shevchenko du Canada, le Centre de documentation et de recherche canado-ukrainien de l'université. D'Alberta, le Centre de recherche et de documentation ukrainien - Oseredok, le Consul honoraire d'Ukraine à Winnipeg, le Global College de l'Université de Winnipeg, ainsi que le programme d'études de l'Europe centrale et de l'est et le Département d'études allemandes et slaves de l'Université du Manitoba.

Le calendrier des activités publiques à venir se trouve plus bas.

Calendrier des activités

  • Winnipeg - Mardi 20 novembre : 13 h, Collège St. John's, Salle Quiet, Université du Manitoba : "L'Holodomor (la Grande Famine) en Ukraine, 1932-33: Enjeux de la recherche et de la commémoration".

  • Edmonton - Mercredi 21 novembre : 14 h, Centre Telus, Salle 1-34, Université de l'Alberta : "Table ronde sur les famines en Ukraine, 1928-33".

  • Winnipeg - Jeudi 22 novembre : 19 h, Centre culturel et éducatif ukrainien (Oseredok), 184, avenue Alexander Est. "Nouvelles recherches sur l'Holodomor".

  • Winnipeg - Vendredi 23 novembre : 12 h 30, Salle 2M70, Université de Winnipeg : "L'interprétation de l'Holodomor".

  • Winnipeg - Samedi 24 novembre : 13 h 30, Hôtel de ville de Winnipeg, 610, rue Main : Cérémonie commémorative de l'Holodomor.

  • Toronto - Jeudi 29 novembre : 19 h 30, Ukrainian Canadian Art Foundation, 2118-A, rue Bloor Ouest: "L'Holodomor ukrainien : pourquoi et comment" ainsi que "Le musée (en Ukraine) comme centre de commémoration des victimes de la famine en Ukraine".

Renseignements

  • Pour entrevues ou renseignements supplémentaires :
    Musée canadien pour les droits de la personne
    Angela Cassie
    Directrice des communications et relations externes
    (204) 289-2110
    angela.cassie@museumforhumanrights.ca