Ministère de la Défense nationale

Ministère de la Défense nationale

13 juin 2007 13h57 HE

Le ministère de la Défense nationale conclut une entente avec la succession d'un aviateur décédé

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 13 juin 2007) - Le ministre de la Défense nationale, l'honorable Gordon O'Connor, a annoncé aujourd'hui qu'une entente a été conclue avec la succession de feu le Sergent de section William Waldo Coates, qui n'avait pas reçu de pension militaire malgré plus de 20 années de service dans les Forces canadiennes. Le Ministre a fait cette annonce après une rencontre avec M. Jon Coates, le fils du Sergent de section Coates. L'entente a été conclue à la satisfaction des deux parties. Les termes de l'entente sont confidentiels.

"Le Sergent de section Coates a servi vaillamment le Canada en temps de guerre comme en temps de paix, et il a été libéré en 1956. La famille Coates a attendu patiemment, pendant de nombreuses années, que les services qu'il a rendus à sa patrie soient reconnus. Je suis heureux de pouvoir affirmer que cette question est enfin résolue", a déclaré le Ministre O'Connor.

La famille Coates a demandé à faire les déclarations suivantes :

"Pendant plus de 50 ans, notre famille a écrit à chaque nouveau ministre de la Défense nationale, à dix premiers ministres, à d'innombrables députés fédéraux et à des centaines de journalistes - toujours sans résultat", a expliqué Jon Coates, qui parlait au nom de sa mère et de sa famille. "La nouvelle de la décision du ministère de la Défense, plus tôt ce mois-ci, d'accorder une indemnité concernant la pension de mon père décédé, a été reçue avec beaucoup de gratitude par ma vieille mère de 85 ans et par les autres membres de ma famille. Le Ministre a répondu généreusement à notre demande de révision complète du dossier, et faisant preuve d'humanité, de bienveillance et de beaucoup de considération pour notre famille, il a mis fin à cinquante ans de démarches souvent pleines de regrets et de frustration", a poursuivi M. Coates.

"Le leadership de M. O'Connor et sa capacité de faire bouger les choses pour les gens ordinaires ne devraient pas passer inaperçus dans le monde tumultueux de la politique."

"Je peux affirmer en toute honnêteté que tout le crédit de cet heureux dénouement appartient au Ministre Gordon O'Connor, qui, depuis le début, a fait preuve d'une compréhension et d'un respect inébranlables pour le dévouement et les sacrifices consentis par le Sergent de section Coates pendant sa carrière de 21 ans, en temps de guerre comme en temps de paix", a déclaré le Colonel (retraité) Michel W. Drapeau, avocat pour la succession du Sergent de section William Waldo Coates.

"M. O'Connor a eu l'énergie et le courage d'obliger la bureaucratie à prendre les mesures appropriées pour un ancien combattant et sa famille, contrairement à ses prédécesseurs des 50 dernières années, qui ont choisi de ne pas tenir compte des appels incessants de M. Coates et de sa famille pour un traitement juste et équitable", a poursuivi le Colonel (retraité) Drapeau. "M. O'Connor mérite la gratitude et le respect des militaires en service et à la retraite, car sans tambour ni trompette, il a réglé le problème."

Renseignements

  • Bureau de l'honorable Gordon O'Connor
    Isabelle Bouchard
    Directrice des communications
    613-996-3100
    ou
    Le Colonel-maître (retraité) Michel W. Drapeau, conseiller
    de la succession de feu le Sergent William Waldo Coates
    Barrick Domey Tannis LLP
    Avocats et conseillers juridiques
    613-236-2657
    ou
    Bureau du Ministre de la Défense nationale
    613-996-3100