Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

01 nov. 2011 13h21 HE

Le ministre Ashfield accueille le brise-glace de la Garde côtière canadienne Sir Wilfrid Laurier à son retour de l'Arctique

VICTORIA, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwire - 1 nov. 2011) - L'honorable Keith Ashfield, ministre des Pêches et des Océans, a accueilli le navire de la Garde côtière canadienne (NGCC) Sir Wilfrid Laurier à son retour d'un voyage de trois mois et demi dans l'Arctique de l'Ouest du Canada. Ce navire de Victoria est au nombre des sept brise-glaces de la Garde côtière canadienne ayant pris part cet été à diverses opérations dans l'Arctique.

« Je suis heureux d'accueillir le NGCC Sir Wilfrid Laurier de retour à son port d'attache à Victoria, a déclaré le ministre Ashfield. Ce navire a permis de mener dans l'Arctique canadien d'importantes opérations à l'appui de la souveraineté du Canada et la stratégie pour le nord du Canada. »

Le NGCC Sir Wilfrid Laurier a parcouru plus de 12 500 milles marin, longeant la côte de la Colombie-Britannique jusqu'en Alaska, contournant la péninsule de l'Alaska, traversant le détroit de Béring et naviguant les mers de Tchoukotka et Beaufort pour arriver dans l'Arctique de l'Ouest. Le voyage a été divisé en trois cycles; un équipage travaillait au maximum 42 jours avant d'être relevé à la fin du cycle. Une fois le programme de l'Arctique terminé, le navire a rebroussé chemin pour arriver à bon port avant la formation de la banquise hivernale dans l'Arctique.

Pendant leur séjour dans l'Arctique, les membres de l'équipage ont entretenu 146 aides à la navigation fixes et flottantes, incluant la remise en état de marqueurs de distance, de balises, de réflecteurs radar, et de transpondeurs radar. Les aides à la navigation permettent aux marins de se frayer un chemin de façon sécuritaire le long de la côte peu profonde de l'Arctique. Le Centre conjoint de coordination des opérations de sauvetage a aussi demandé à l'équipage du NGCC Sir Wilfrid Laurier de répondre à trois demandes différentes de recherche et de sauvetage visant à repérer des navires de la région qui accusaient d'un retard.

De plus, avec l'appui de l'équipe de la Garde côtière, les scientifiques à bord du navire ont procédé à la collecte de données et à la prise d'échantillons pour divers projets de collaboration scientifique. Dans le cadre de ces travaux, 166 échantillons de colonne d'eau et 149 échantillons de plancher océanique et de sédiments ont été prélevés. Ces démarches, ainsi que d'autres activités d'échantillonnage planctonique et benthique, avaient pour but d'obtenir des paramètres physiques, biologiques et géochimiques associés à la colonne d'eau océanique afin de détecter et de décrire les changements de l'environnement marin arctique.

L'équipe du NGCC Sir Wilfrid Laurier a sillonné les côtes de différents sites du Nunavut afin de dénicher des artéfacts et ainsi soutenir les recherches archéologiques de Parcs Canada visant à trouver des artéfacts liés à l'expédition Franklin. Les autres travaux entrepris par l'équipage comprennent aider les hydrographes du Service hydrographique du Canada à étudier des régions sur lesquelles ils possèdent peu de renseignements ou de l'information désuète. De nouvelles cartes seront créées avec ces données et aideront à améliorer les conditions de navigation dans l'Arctique du Canada.

Depuis 2005, le gouvernement du Canada s'est engagé à renouveler la flotte de la Garde côtière canadienne ce qui comprend l'acquisition de quelques nouveaux petits navires et embarcations, la réparation de navires et la prolongation de la vie utile d'autres bateaux dans le cadre du Plan d'action économique, ainsi que le financement de la construction de neuf patrouilleurs de la classe Hero, de trois navires hauturiers destinés à la recherche halieutique, d'un navire hauturier destiné à l'océanographie, d'un aéroglisseur et d'un nouveau brise-glace polaire, le NGCC John G. Diefenbaker.

Le brise-glace polaire et les navires hauturiers de recherche seront construits dans le cadre de la Stratégie nationale d'approvisionnement en matière de construction navale, pilotée par Travaux publics et Services gouvernementaux Canada.

Renseignements

  • Garde côtière canadienne
    Dan Bate
    Agent des Communications
    604-775-8809