Ministère de la Défense nationale

Ministère de la Défense nationale

12 juin 2010 08h22 HE

Le ministre de la Défense nationale rend hommage aux soldats disparus de Terre-Neuve

BEAUMONT HAMEL, FRANCE–-(Marketwire - 12 juin 2010) - L'honorable Peter MacKay, ministre de la Défense nationale, a visité aujourd'hui un monument commémoratif érigé à la mémoire des soldats Terre-Neuviens décédés durant la Première Guerre mondiale, à proximité du site de la bataille la plus meurtrière du Royal Newfoundland Regiment, la bataille de la Somme.

Le ministre MacKay s'est recueilli au Monument commémoratif et revient au Canada après avoir participé à la rencontre des ministres de la Défense de l'OTAN (Organisation du Traité de l'Atlantique Nord), à Bruxelles, en Belgique. Cet événement rassemble durant deux jours les ministres de la Défense de l'Alliance pour discuter d'une variété d'enjeux importants auxquels l'OTAN est confrontée.

Lorsque la Première Guerre mondiale fut déclarée, les Terre-Neuviens se précipitèrent pour s'enrôler. La population totale de Terre-Neuve comptait alors environ 240 000 habitants et pourtant, plus de 12 000 Terre-Neuviens s'enrôlèrent. Le 1st Newfoundland Regiment - qui reçut plus tard la désignation officielle « Royale » de la Couronne britannique pour sa bravoure durant les batailles à Ypres et Cambrai – fut rapidement mis sur pied et les premières recrues furent envoyées outre-mer en octobre 1914.

Le 1er juillet 1916 marqua le début de la bataille de la Somme et le 1st Newfoundland Regiment prit part à son premier combat en France. Il y paya un lourd prix. Des 801 Terre-Neuviens qui combattirent ce matin-là, seulement 68 d'entre eux furent en mesure de répondre à l'appel le matin suivant. Le triste bilan s'éleva à 255 morts, 386 blessés et 91 disparus, soit 90 pour cent de victimes.

« Les sacrifices incroyables du 1st Newfoundland Regiment à Beaumont-Hamel sont encore commémorés à Terre-Neuve et au Labrador aujourd'hui et le 1er juillet y est consacré jour du Souvenir », a déclaré le ministre MacKay.

« C'est avec humilité que je constate le sacrifice de ceux et celles qui ont tant donné pour libérer l'Europe durant les deux guerres mondiales. Je suis constamment fier des hommes et femmes des Forces canadiennes qui continuent à se battre pour défendre la paix et la stabilité gagnées par leurs prédécesseurs ».

Un fier caribou de bronze, emblème du Royal Newfoundland Regiment, surplombe le plus haut point du champ de bataille sur le site du Monument terre-neuvien de Beaumont-Hamel. Le Monument est devenu un symbole terre-neuvien de sacrifice.

Renseignements