Sécurité publique Canada

Sécurité publique Canada

19 juil. 2011 15h06 HE

Le ministre de la Sécurité publique, M. Vic Toews, prononce le discours d'ouverture de la Conférence annuelle sur les drogues, l'alcool et la conduite avec des facultés affaiblies

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 19 juillet 2011) - L'honorable Vic Toews, ministre de la Sécurité publique, a prononcé une allocution lors de la séance d'ouverture de la 17e Conférence annuelle sur les drogues, l'alcool et la conduite avec les facultés affaiblies organisée par l'Association internationale des chefs de police. Le ministre a réitéré l'engagement du Canada à travailler en étroite collaboration avec tous les ordres de gouvernement, des organismes ainsi qu'avec des partenaires internationaux, pour s'assurer que les efforts en matière de prévention et d'intervention contre l'utilisation de drogues illicites, y compris ceux déployés dans le cadre de la Stratégie nationale antidrogue, aident à garder les Canadiennes et les Canadiens en sécurité et en santé.

« Le gouvernement du Canada a des préoccupations importantes et croissantes au sujet de la conduite avec des facultés affaiblies par les drogues ainsi que des conséquences graves et dévastatrices reliées à leur utilisation, » affirme le ministre Toews. « Cet enjeu nécessite la même intervention multidimensionnelle et à long terme qui a été utilisée au Canada pour faire face à la conduite avec des facultés affaiblies par l'alcool. Nous tenons à ce que les agents d'application de la loi disposent des outils nécessaires pour lutter contre ce problème grandissant et pour que nos routes soient sécuritaires. »

Au cours des dernières années, le droit criminel au Canada a été amélioré en vertu de l'ancien projet de loi C2 (Loi sur la lutte contre les crimes violents) en ce qui a trait à la conduite avec des facultés affaiblies par les drogues. Les agents d'application de la loi au Canada peuvent maintenant demander à un conducteur soupçonné de conduite avec des facultés affaiblies de passer des tests physiques sur le bord de la route et une évaluation pour détecter la consommation de drogues au poste, suivi d'une demande d'échantillons de substances corporelles. Auparavant, les policiers demandaient la coopération volontaire. Le refus ou défaut d'obtempérer à un ordre donné par un agent de la paix peut entraîner la même peine, prévue au Code criminel, que pour le refus de se soumettre à un alcootest.

Cette conférence représente pour les policiers du Canada et d'ailleurs la possibilité de mieux comprendre les enjeux reliés à la conduite avec des facultés affaiblies. La conférence offre également la possibilité de créer des partenariats et de favoriser une meilleure compréhension transfrontalière au sujet de l'enjeu grandissant qu'est la conduite avec des facultés affaiblies.

Pour de plus amples renseignements sur la Stratégie nationale antidrogue, veuillez consulter le site Web suivant : www.strategienationaleantidrogue.gc.ca.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site Web suivant : www.securitepublique.gc.ca.

Renseignements

  • Relations avec les médias
    Sécurité publique Canada
    613-991-0657