Sécurité publique Canada

Sécurité publique Canada

16 déc. 2010 12h31 HE

Le ministre de la Sécurité publique se réjouit du rapport de Statistique Canada sur les ressources policières au Canada

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 16 déc. 2010) - L'honorable Vic Toews, ministre de la Sécurité publique du Canada, a fait la déclaration suivante relativement à la parution, hier, du rapport de Statistique Canada intitulé Les ressources policières au Canada, 2010.

« Depuis notre première élection, nous avons continuellement pris des mesures pour mettre de l'avant les droits des victimes dans le système de justice pénale et protéger la population. Le gouvernement continue de remplir son engagement à renforcer les forces policières en donnant aux organismes d'application de la loi les outils nécessaires à la prévention et à la résolution des crimes, a déclaré le ministre Toews. En outre, nous sommes heureux que notre projet de loi visant à protéger les victimes des délinquants sexuels ait reçu hier la sanction royale et qu'il entrera en vigueur au cours de la nouvelle année.Nos efforts font en sorte que le Registre national des délinquants sexuels soit un outil efficace permettant à la police de prévenir et de résoudre les crimes. Le gouvernement est conscient qu'il reste cependant beaucoup de travail, et il continuera à tenter de faire adopter d'importantes réformes qui fourniront à la police les outils dont elle a besoin pour accroître la sécurité des rues et des familles. »

Dans le rapport, Statistique Canada a montré que :

  • L'effectif policier atteint son plus haut depuis 1981. En date du 15 mai 2010, on comptait 62 299 policiers actifs au Canada, ce qui représente une augmentation de près de 2 000 policiers par rapport à 2009.
  • L'augmentation constante du nombre de policières se poursuit. Les femmes représentent environ un policier sur cinq, comparativement à un sur quinze en 1990.
  • On observe la plus haute hausse jamais enregistrée au chapitre des dépenses en dollars constants. La majorité de la hausse observée s'explique par l'augmentation de l'effectif policier.

Les éléments suivants comptent parmi les mesures prises par le gouvernement du Canada pour lutter contre la criminalité :

  • Depuis 2007, la GRC a recruté plus de 6 000 cadets. En 2009 seulement, elle a recruté plus de 1 600 cadets.
  • Le gouvernement a mis sur pied un fond de 400 millions de dollars pour faciliter le recrutement de policiers.
  • Il a étendu divers programmes visant à empêcher les jeunes de se joindre à des gangs.
  • On a mis sur pied un programme national administré par la GRC et destiné à lutter contre la production de drogues comme les méthamphétamines et l'ecstasy.
  • Les dispositions relatives à la libération sous caution et les peines de prisons obligatoires pour les personnes ayant commis des crimes graves à l'aide d'une arme à feu ont été renforcées.
  • Le gouvernement a déposé de nouvelles dispositions législatives qui définiront des peines de prison obligatoires lorsque la production, l'importation ou l'exportation de drogues est importante et qu'il existe des circonstances aggravantes.
  • Le projet de loi visant le crime organisé et la violence liée aux gangs, entré en vigueur le 2 octobre 2009, a fait de tous les meurtres associés au crime organisé des meurtres au premier degré. Il a également créé une nouvelle infraction concernant les fusillades à partir d'un véhicule et les décharges d'arme à feu par négligence.
  • Nous avons déposé la Loi visant à empêcher les passeurs d'utiliser abusivement le système d'immigration canadien pour veiller à ce que les organismes d'application de la loi disposent des outils nécessaires pour lutter contre les passeurs de clandestins.
  • Le gouvernement a déposé un projet de loi visant à limiter le crédit « 2 pour 1 » (parfois même « 3 pour 1 ») de détention préventive, de sorte que les criminels purgent leurs peines en détention.

« Nous continuerons de travailler avec nos partenaires du milieu de la justice pour lutter contre la criminalité par de nouvelles lois, une application de la loi axée sur le renseignement, un régime correctionnel efficace et une prévention accrue de la criminalité. »

Vous pouvez consulter le rapport Les ressources policières au Canada, 2010 sur le site Web de Statistique Canada : http://www.statcan.gc.ca/pub/85-225-x/2010000/part-partie1-fra.htm

Renseignements

  • Sécurité publique Canada
    Relations avec les médias
    613-991-0657