Sécurité publique Canada

Sécurité publique Canada

22 févr. 2011 07h41 HE

Le ministre de la Sécurité publique, Vic Toews, annonce un financement pour des projets de prévention du crime à Terre-Neuve-et-Labrador

Projets visant à aider les personnes à risque à faire de meilleurs choix

ST. JOHN'S, TERRE-NEUVE-ET-LABRADOR--(Marketwire - 22 fév. 2011) - Aujourd'hui, l'honorable Vic Toews, ministre de la Sécurité publique, a annoncé un financement de plus de 1,9 million de dollars pour deux projets de prévention du crime qui aideront des personnes à risque de Terre-Neuve-et-Labrador à ne pas se laisser entraîner dans des activités criminelles.

« L'annonce d'aujourd'hui montre l'engagement du gouvernement à prévenir et à réduire la criminalité dans vos collectivités, a déclaré le ministre Toews. Nous continuons d'appuyer des projets à Terre-Neuve-et-Labrador qui offrent aux personnes à risque des choix autres qu'une vie marquée par les activités criminelles, la toxicomanie et la violence. »

Dans le cadre du Fonds d'action en prévention du crime de la Stratégie nationale pour la prévention du crime (SNPC), le gouvernement du Canada fournit 691 000 $ au YMCA de Northeast Avalon pour la mise en œuvre du projet Alternative Suspension – Développement national.

Le projet vise à aider les élèves suspendus ou expulsés temporairement à retourner en salle de classe, à aborder leurs problèmes de comportement, tels que l'abus de drogues, et à contrebalancer les influences négatives, telles que le manque de surveillance parentale, qui font que ces jeunes sont à risque.

Dans le cadre du Fonds de prévention du crime chez les collectivités autochtones et du Nord de la Stratégie nationale pour la prévention du crime (SNPC), le gouvernement fournit 1 241 396 $ au ministère de la Santé et du Développement social du gouvernement du Nunatsiavut pour mettre en œuvre le projet Mapping the Way in Labrador Aboriginal Communities à Happy Valley-Goose Bay.

« Grâce à ce financement, le ministère de la Santé et du Développement social pourra offrir des programmes et des services indispensables aux personnes les plus à risque de mener une vie marquée par l'abus d'alcool et de drogues, la violence et les activités criminelles, a indiqué M. Danny Pottle, ministre par intérim de la Santé et du Développement social du Nunatsiavut. Je tiens à remercier tous les partenaires qui nous ont aidés à réaliser cette initiative et à élaborer un modèle de prestation de services qui englobe le savoir traditionnel et la participation de la collectivité. »

Dans le cadre de ce projet, une équipe clinique multidisciplinaire itinérante donnera une formation à des équipes de mieux-être communautaires et travaillera avec celles-ci pour mener des interventions auprès d'environ 150 personnes à risque et leurs familles ou gardiens, dans leurs foyers, à l'école et sur les lieux de travail, dans les collectivités autochtones de Nain, Hopedale, Natuashish et Sheshatshiu.

Le gouvernement du Canada a augmenté de 46 % les investissements dans la prévention du crime, qui sont passés de 19,89 millions de dollars en 2008-2009 à 29,1 millions de dollars en 2009-2010. Pendant l'exercice financier en cours, il a déjà engagé près de 40 millions de dollars pour des projets approuvés à l'échelle du pays.

Au sujet de la Stratégie nationale pour la prévention du crime :

La Stratégie nationale pour la prévention du crime est administrée par Sécurité publique Canada. Elle permet de financer des projets qui contribuent à la prévention et à la réduction de la criminalité, ainsi qu'à l'amélioration des connaissances sur les pratiques fructueuses en matière de prévention du crime. Elle fait partie du plan d'action du gouvernement du Canada visant à s'attaquer à la criminalité et à bâtir ainsi des collectivités plus solides et plus sécuritaires. Voici les priorités de la Stratégie :

  • intervenir dès les premières manifestations de facteurs de risque chez les enfants, les adolescents et les jeunes adultes;
  • prévenir la récidive chez les délinquants à risque élevé;
  • favoriser la prévention au sein des collectivités autochtones et du Nord;
  • prévenir la criminalité dans les gangs de jeunes ainsi que les activités criminelles liées à la drogue.

Pour de plus amples renseignements :

Renseignements

  • Sécurité publique Canada
    Relations avec les médias
    613-991-0657