Sécurité publique Canada

Sécurité publique Canada

23 févr. 2011 08h20 HE

Le ministre de la Sécurité publique, Vic Toews, annonce un soutien aux initiatives de prévention du crime au Nouveau-Brunswick

Programmes permettant aux jeunes à risque d'acquérir des aptitudes pour faire des choix judicieux

MONCTON, NOUVEAU-BRUNSWICK--(Marketwire - 23 fév. 2011) - Aujourd'hui, l'honorable Vic Toews, ministre de la Sécurité publique, annonce un financement de plus de 1,7 million de dollars en vue du soutien de deux projets de prévention du crime qui aideront les jeunes à risque au Nouveau-Brunswick à éviter les activités criminelles. Le Fonds d'action en prévention du crime accorde des fonds aux deux projets dans le cadre de la Stratégie nationale pour la prévention du crime (SNPC).

« Le gouvernement démontre encore une fois son engagement vis-à-vis de la prévention du crime et du renforcement de la sécurité des collectivités pour les familles du Nouveau-Brunswick, déclare le ministre Toews. Dans le but de prévenir et de réduire la criminalité, nous devons investir dans des programmes qui donnent aux jeunes à risque les aptitudes dont ils ont besoin pour faire des choix judicieux et éviter les activités illicites. »

Le gouvernement verse 691 000 $ au YMCA du Grand Moncton pour la mise en œuvre du projet Alternative Suspension – Développement national offert par les YMCA du Québec. Ce projet fait partie d'une initiative pancanadienne qui vise la réintégration en classe des étudiants suspendus ou temporairement expulsés et s'intéresse aux autres problèmes de comportement, comme la consommation de drogue, et aux influences néfastes, comme une piètre surveillance parentale, qui rendent ces jeunes à risque.

Le gouvernement du Canada accorde aussi 1 047 084 $ au Centre de bénévolat de la Péninsule acadienne (CBPA) Inc. pour la mise en œuvre d'un programme d'intégration des jeunes à Caraquet. Le programme cherche à diminuer la délinquance juvénile, notamment en ce qui a trait à la fréquence des arrestations, des récidives et des contacts avec le système judiciaire.

« Le Nouveau-Brunswick accueille très favorablement cet investissement du gouvernement fédéral, affirme Robert Trevors, ministre de la Sécurité publique et solliciteur général du Nouveau-Brunswick. Ces projets vont de pair avec notre propre stratégie de prévention du crime qui prévoit l'utilisation de méthodes efficaces et fondées sur des données probantes pour prévenir et réduire la criminalité. Nous espérons continuer notre collaboration avec le gouvernement fédéral afin de nous attaquer aux causes fondamentales de la criminalité en vue de prévenir et de réduire celle-ci. »

Le gouvernement du Canada a augmenté de 46 % les investissements dans la prévention du crime, qui sont passés de 19,89 millions de dollars en 2008-2009 à 29,1 millions de dollars en 2009-2010. Pendant l'exercice financier en cours, il a déjà engagé près de 40 millions de dollars pour des projets approuvés à l'échelle du pays.

La SNPC est gérée par le Centre national de prévention du crime de Sécurité publique Canada. Elle permet de financer des projets qui contribuent à la prévention du crime, ainsi qu'à l'amélioration des connaissances sur les pratiques efficaces en matière de prévention du crime.

La Stratégie a pour priorités

  • d'intervenir dès les premières manifestations de facteurs de risque chez les enfants, les adolescents et les jeunes adultes vulnérables;

  • de prévenir la récidive chez les délinquants à risque élevé;

  • de favoriser la prévention de la criminalité au sein des collectivités autochtones et du Nord;

  • de prévenir la criminalité dans les gangs de jeunes ainsi que les activités criminelles liées à la drogue.

Renseignements