Environnement Canada

Environnement Canada

30 sept. 2010 10h05 HE

Le ministre de l'Environnement forme un groupe consultatif sur les sables bitumineux

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 30 sept. 2010) - À la suite des préoccupations qui ont été soulevées à propos de la pollution industrielle dans la rivière Athabasca et les voies navigables de fonction, le ministre de l'Environnement, l'honorable Jim Prentice, a mis sur pied un groupe consultatif indépendant composé d'éminents scientifiques afin qu'ils examinent la conception et la gestion des systèmes environnementaux connexes.

« Nous sommes résolus à exploiter les sables bitumineux du Canada d'une façon durable et respectueuse de l'environnement, a noté le ministre Prentice. Cet examen indépendant, mené par certains des scientifiques les plus respectés au Canada, est une étape cruciale afin de veiller à un équilibre entre les questions environnementales et les considérations économiques. »

Le groupe consultatif a pour mandat de conseiller le ministre Prentice sur l'état actuel de la recherche et de la surveillance environnementale dans la région environnante des sables bitumineux de l'Alberta, ainsi que d'émettre de recommandations visant à assurer la mise en œuvre de la surveillance et de pratiques exemplaires d'avant-garde.

Le groupe consultatif est présidé par Elizabeth Dowdeswell, et ses membres sont MM Peter J. Dillon, Subhasis Ghoshal, Andrew D. Miall, Joseph Rasmussen et John P. Smol.

Dans les 60 jours suivant l'établissement du groupe, les membres présenteront un rapport au ministre Prentice. Ce rapport sera rendu public sur le site Web d'Environnement Canada.

FICHE D'INFORMATION

LE MINISTRE DE L'ENVIRONNEMENT FORME UN GROUPE CONSULTATIF SCIENTIFIQUE SUR LES SABLES BITUMINEUX

Le groupe consultatif a pour objet de présenter au ministre de l'Environnement des recommandations liées à la recherche scientifique et à la surveillance des effets environnementaux associés à l'exploitation des sables bitumineux.

D'importantes préoccupations ont été soulevées à propos de la pollution des sables bitumineux qui entre dans le bassin de la rivière Athabasca et les voies navigables de fonction, ainsi qu'à propos des systèmes de surveillance, à savoir s'ils sont correctement conçus et mis en œuvre.

On doit étudier ces préoccupations à fond afin d'assurer la présence d'un système de surveillance de première catégorie et d'avant-garde qui sert l'intérêt public.

Dans ce contexte, le groupe consultatif aura les fonctions suivantes :

 1. décrire, examiner et évaluer l'ensemble des recherches et de la surveillance scientifiques actuelles;

 2. déterminer les forces et les faiblesses de la surveillance scientifique, et établir les justifications.

Dans les 60 jours suivant l'établissement du groupe consultatif, les membres présenteront leurs conclusions au ministre de l'Environnement sous forme d'un rapport écrit.

Le rapport comprendra les conclusions aux points 1 et 2 ci-dessus ainsi que des recommandations des prochaines étapes que le gouvernement fédéral devrait suivre afin de traiter efficacement toute question de nature scientifique. 

Le rapport sera rendu public.

Environnement Canada fournira aux membres de groupe consultatif un soutien scientifique et logistique afin de les aider à analyser la documentation actuelle examinée par les pairs et de discuter avec des experts reconnus.

FICHE D'INFORMATION

LE MINISTRE DE L'ENVIRONNEMENT FORME UN GROUPE CONSULTATIF SUR LES SABLES BITUMINEUX

Elizabeth Dowdeswell – présidente

Présidente, Conseil des académies canadiennes, anciennement sous-secrétaire générale et directrice générale du Programme des Nations Unies pour l'environnement, et présidente-fondatrice de la Société de gestion des déchets nucléaires, à Toronto (Ont.)

Mme Elizabeth Dowdeswell a occupé le poste de directrice générale du Programme des Nations Unies pour l'environnement et de sous-secrétaire générale des Nations Unies, et celui de sous-ministre adjointe à Environnement Canada responsable de la National Weather and Atmospheric Agency. Elle a aussi mené un certain nombre d'enquêtes publiques, notamment sur le programme de prestations d'assurance-emploi du Canada et la politique fédérale sur l'eau. En début de carrière, elle a occupé les fonctions de sous-ministre de la Culture et de la Jeunesse de la Saskatchewan, de conseillère pédagogique, de conférencière universitaire et d'enseignante au secondaire. Mme Dowdeswell détient une maîtrise ès sciences avec spécialisations en sciences comportementales de l'Université de l'Utah, un baccalauréat ès sciences avec spécialisation en économie domestique, un certificat d'enseignante de l'Université de la Saskatchewan et neuf diplômes honorifiques.

Peter J. Dillon

M. Peter Dillon est professeur en études de l'environnement et des ressources ainsi qu'au département de chimie à l'Université Trent. Le professeur Dillon est un spécialiste de la biogéochimie des lacs et de leurs bassins hydrographiques. Pendant 25 ans, il a été responsable scientifique de la recherche environnementale et des études à long terme menées au Dorset Research Centre, dans le centre de l'Ontario. Il a reçu en 2003 la médaille Miroslaw Romanowski de la Société royale du Canada pour sa contribution remarquable aux sciences de l'environnement, et il a reçu cette année le Prix G. Evelyn Hutchinson de l'American Society of Limnology and Oceanography pour ses travaux d'avant-garde sur l'eutrophisation des lacs et les pluies acides. M. Dillon dirige le Water Quality Centre de l'Université Trent, qui se consacre au développement et à l'application de nouvelles techniques novatrices pour l'analyse des contaminants organiques et inorganiques.

M. Subhasis Ghoshal

M. Subhasis Ghoshal est entré à l'Université McGill en 1997. Son domaine d'expertise est la contamination des sols et des eaux souterraines par les polluants d'hydrocarbure. Le professeur Ghoshal a effectué des recherches sur le devenir et le transport des polluants organiques dans les environnements souterrains et sur l'assainissement de sites contaminés par des liquides pétroliers, des goudrons de houille et des créosotes. Le professeur Ghoshal est professeur agrégé au Département de génie civil ainsi que chercheur-boursier à la chaire de recherche William Dawson, de l'Université McGill.

Andrew D. Miall

M. Andrew Miall est professeur de géologie et titulaire de la Chaire Gordon Stollery sur l'analyse des basins et la géologie du pétrole à l'Université de Toronto. Il se spécialise dans l'enseignement et la recherche dans le domaine des bassins sédimentaires. Il s'intéresse particulièrement aux questions d'énergie et de changements climatiques. De 1998 à 2008, il a donné un cours de sciences pour les non-scientifiques à l'Université de Toronto, qui portait sur la géologie et les questions d'intérêt public. Il s'est vu décerner la Médaille des anciens présidents de l'Association géologique du Canada en 1983 et est devenu professeur distingué de cette société en 1995. M. Miall a agi à titre de vice-président de l'Académie des sciences de la Société royale du Canada de 2005 à 2007 et de président de l'Académie de 2007 à 2009.

M. Joseph Rasmussen

M. Joseph Rasmussen est professeur de sciences biologiques à l'Université de Lethbridge et titulaire de la chaire recherche sur les écosystèmes aquatiques du Conseil de recherches du Canada. Le professeur Rasmussen a fait une importante contribution à la conception de traceurs qui sont utilisés pour modéliser le flux énergétique du réseau trophique aquatique. Ses recherches ont permis d'obtenir des perspectives nouvelles et techniques sur d'importants problèmes écologiques, comme la bioamplification des contaminants persistants et les effets des métaux lourds sur la qualité de l'environnement. Il contribue aussi régulièrement à la Canadian Conference for Fisheries Research (CCRP) ainsi qu'à la Société canadienne de limnologie (SCL). Il est éditeur associé du Journal of Animal Ecology et préside la chaire la section sur l'écologie, l'évolution et l'éthologie section de la Société canadienne de zoologie. Le professeur Rasmussen a reçu le prix Frank H. Rigler de la Société canadienne de limnologie en 2010.

John P. Smol

M. John Smol est enseignant à la faculté de biologie de l'Université Queen's, où il est également titulaire de la chaire de recherche du Canada sur les changements environnementaux. Le professeur Smol a reçu de nombreux prix d'excellence dans la recherche et l'enseignement, notamment, en 2004, la Médaille d'or Gerhard Herzberg du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada, décernée au meilleur scientifique du Canada. Ses travaux de recherche primés dans les secteurs de la limnologie et des changements environnementaux ont porté sur les répercussions des pluies acides, des nutriments et du réchauffement climatique sur les systèmes aquatiques. M. Smol est fondateur et rédacteur en chef du Journal of Paleolimnology et est actuellement rédacteur en chef de la revue scientifique Environmental Reviews. Il codirige le Paleoecological Environmental Assessment and Research Laboratory de l'Université Queen's, un groupe formé d'environ 30 paléolimnologistes des quatre coins de la planète qui se penchent sur divers problèmes limnologiques et paléoécologiques.

(Also available in English)

Renseignements