Environnement Canada

Environnement Canada

20 mars 2009 10h54 HE

Le ministre de l'Environnement Jim Prentice annonce un investissement pour des projets de conservation de la faune en Nouvelle-Ecosse et au Nouveau-Brunswick

HALIFAX, NOUVELLE-ECOSSE--(Marketwire - 20 mars 2009) - Le ministre de l'Environnement du Canada, Jim Prentice, a annoncé aujourd'hui qu'il investira, dans le cadre du Fonds du Programme d'intendance de l'habitat du gouvernement du Canada, dans quatre projets de conservation en Nouvelle-Ecosse et au Nouveau-Brunswick. Ces projets contribueront à protéger des espèces sauvages importantes et leur habitat.

"Nous avons accordé une aide financière à quatre organisations des Maritimes pour leur permettre d'entreprendre des initiatives spéciales d'intendance de l'habitat parce que la conservation de la faune demeure une priorité de premier plan pour le gouvernement du Canada en cette période économique difficile", a déclaré le ministre Prentice.

"L'annonce d'aujourd'hui démontre l'engagement soutenu de notre gouvernement envers la conservation et la protection de notre environnement pour le bien de tous les Canadiens", a affirmé le ministre.

Le Nova Scotia Nature Trust recevra 170 000 $ pour un projet visant à conserver et à protéger l'habitat essentiel de certaines espèces en péril dans le sud-ouest de la Nouvelle-Ecosse. Les gouverneurs de l'Université Acadia recevront 135 000 $ pour diverses initiatives de protection de la tortue mouchetée et de la couleuvre mince. Le Nature Trust of New Brunswick recevra quant lui 123 000 $ pour des initiatives de conservation du faucon pèlerin, et le Canadian Sea Turtle Network d'Halifax recevra 110 000 $ pour un projet de conservation de la tortue luth. Toutes les espèces visées par ces quatre projets sont désignée comme étant en voie de disparition, menacées ou préoccupantes. Cela représente une contribution fédérale d'un total de 538 000 $.

Depuis le début du dernier exercice financier, le gouvernement du Canada a investi 11,3 millions $ pour la réalisation de 205 projets dans les collectivités canadiennes dans le du Programme d'intendance de l'habitat. Ce programme contribue au rétablissement de d'espèces en voie de disparition ou menacées et d'autres espèces en péril tout en empêchant que certaines espèces ne deviennent préoccupantes sur le plan de la conservation. Il s'agit d'une initiative de conservation axée sur des partenariats gérée par Environnement Canada, Pêches et Océans Canada et Parcs Canada.

Pour de plus amples renseignements sur le Programme d'intendance de l'habitat et sur les projets annoncés aujourd'hui, veuillez consulter les communiqués rédigés à ce sujet.




FICHE D'INFORMATION

LE PROGRAMME D'INTENDANCE DE L'HABITAT POUR LES ESPECES EN PERIL DU GOUVERNEMENT DU CANADA

Le gouvernement fédéral a créé le Programme d'intendance de l'habitat dans le cadre de la Stratégie nationale pour la protection des espèces en péril du Canada. Le Programme sert à financer des projets de conservation et de protection des espèces en péril et leurs habitats et aide à préserver la biodiversité. En 2008-2009, le gouvernement du Canada a affecté 11,3 millions de dollars à 205 projets de rétablissement des espèces en péril exécutés dans des collectivités dans l'ensemble du pays. Les fonds sont utilisés pour encourager les collectivités locales à participer aux activités de rétablissement des espèces en péril et à celles visant à prévenir que d'autres espèces ne deviennent préoccupantes du point de vue de la conservation, ainsi qu'à inciter les Canadiennes et les Canadiens de toutes les couches de la société à prendre des mesures de conservation bénéfiques aux espèces sauvages.

Le Programme d'intendance de l'habitat fournit un financement aux demandeurs retenus qui souhaitent réaliser des activités qui protègent ou conservent les habitats des espèces désignées comme étant " en péril " (en voie de disparition, menacées ou préoccupantes). Ces activités doivent avoir lieu sur des terres privées, des terres publiques provinciales, des terres autochtones ou des zones aquatiques et marines dans l'ensemble du Canada. Le Programme encourage aussi les partenariats entre des organisations intéressées au rétablissement des espèces en péril. Il alloue des fonds là où les besoins sont les plus grands - aux personnes qui peuvent obtenir des résultats concrets, à celles qui travaillent sur les terres et les cours d'eau du Canada et à celles qui s'intéressent au patrimoine naturel du pays.

Le Programme d'intendance de l'habitat finance des activités conçues pour protéger des espèces ou des habitats, tels que la signature par un propriétaire foncier et une fiducie foncière d'un accord d'établissement d'une zone de conservation des terres pour protéger l'habitat des espèces sauvages. Il appuie aussi les activités qui améliorent l'habitat des espèces en péril, tels que les projets de restauration des berges des rivières. En outre, il finance des initiatives qui visent à atténuer les menaces pour les espèces en péril, notamment des clôtures pour protéger les aires de nidification ou des engins de pêche modifiés pour prévenir la prise de poissons non visés. Les projets financés dans le cadre du Programme portent sur la conservation de l'habitat et l'atténuation des menaces et sont bénéfiques pour plus de 300 espèces en péril. Le Programme a établi des partenariats avec des organisations autochtones, des propriétaires fonciers, des utilisateurs de ressources, des fondations pour la protection des sites naturels, des gouvernements provinciaux, le secteur des ressources naturelles, des associations communautaires de protection de la faune, des établissements d'enseignement et des organisations de conservation.

Le Programme a pour objectif d'atteindre un rapport de 2:1 quant au financement investi, de façon que chaque dollar octroyé par le Programme d'intendance de l'habitat entraîne le versement de deux dollars par les organismes bénéficiaires. Ce levier financier peut comprendre aussi bien des ressources financières que des ressources en nature (travail bénévole, produits ou services). Les apports financiers et autres des partenaires élargissent la portée des projets, améliorent les résultats sur le terrain et approfondissent la collaboration entre les secteurs privé et public, conditions essentielles à la participation de l'ensemble des Canadiens aux activités d'intendance des espèces en péril.

Le Programme d'intendance de l'habitat est administré par Environnement Canada et géré en collaboration avec Pêches et Océans Canada et l'Agence Parcs Canada.




FICHE D'INFORMATION

INFORMATION LIEE A L'ANNONCE LE 20 MARS 2009 DE QUATRE PROJETS EN NOUVELLE-ECOSSE ET AU NOUVEAU-BRUNSWICK FINANCES PAR LE PROGRAMME D'INTENDANCE DE L'HABITAT

Le Nova Scotia Nature Trust reçoit 170 000 $ du gouvernement du Canada pour son projet "Plants on the Edge". Ce projet favorisera la conservation de dix espèces de la flore de la plaine côtière atlantique situées dans le Sud-Ouest de la Nouvelle-Ecosse. Ces espèces sont désignées en voie de disparition, menacées ou préoccupantes.

Le Nova Scotia Nature Trust s'emploiera à protéger les habitats importants de la flore situés dans le Sud-Ouest de la Nouvelle-Ecosse en suivant les lignes directrices contenues dans le Plan de rétablissement de la flore de la plaine côtière atlantique.

Cet objectif sera atteint en préservant des milieux humides prioritaires au moyen de dons, d'achats de terrains et d'accords d'intendance avec les propriétaires fonciers. De plus, le Nature Trust créera un programme pour expliquer à la population locale les façons de participer aux efforts de conservation dans son milieu et à la sensibiliser à l'importance de la conservation des terres et des espèces végétales.

Les Gouverneurs de l'Université Acadia reçoivent 135 000 $ du gouvernement du Canada pour soutenir des projets de protection des reptiles des milieux humides tels que la couleuvre mince et la tortue mouchetée, deux espèces menacées.

Les projets permettront de protéger les habitats humides des reptiles dans le Sud-Ouest de la Nouvelle-Ecosse. Les quatre principaux axes de ces projets sont les suivants : la protection de l'habitat à Barren Meadow, la création d'un réseau de bénévoles à Molega Lake, la négociation avec des propriétaires fonciers en vue de l'obtention, par dons ou par ventes, de terres comportant des habitats humides des reptiles ainsi que la recherche de nouveaux habitats avec des bénévoles expérimentés et dévoués.

La Fondation pour la protection des sites naturels du Nouveau-Brunswick reçoit 123 000 $ du gouvernement du Canada pour consacrer des terres à différents projets de conservation, notamment la protection des sites de nidification du faucon pèlerin (espèce menacée) et de l'habitat du satyre fauve des Maritimes (espèce en voie de disparition).

La Fondation utilisera également ces fonds pour réaliser avec le ministère des Ressources naturelles du Nouveau-Brunswick et le Jardin botanique d'Edmundston un projet de réintroduction en amont de la rivière Saint-Jean de la pédiculaire de Furbish, une plante unique du Nouveau-Brunswick et du Maine en voie de disparition.

Le Canadian Sea Turtle Network d'Halifax reçoit 110 000 $ du gouvernement du Canada pour un projet de conservation de la tortue luth, en voie de disparition dans les eaux canadiennes.

L'emmêlement dans les engins de pêche constitue une des plus grandes menaces de la tortue luth. Le Canadian Sea Turtle Network consacrera une partie du financement à un programme qui servira à sensibiliser les pêcheurs et les représentants de l'industrie de la pêche à cette grave menace pour la survie de la tortue et à montrer des façons d'empêcher son emmêlement dans les engins de pêche.

L'organisme utilisera aussi les fonds pour élaborer un programme de sensibilisation à l'intention des élèves du secondaire dont certains formeront la prochaine génération de pêcheurs. Enfin, il mettra en place une stratégie visant à améliorer la coordination des efforts déployés par les scientifiques et les organismes écologiques au Canada pour protéger la tortue luth.

Also available in English.

Renseignements

  • Bureau du ministre de l'Environnement
    Frédéric Baril
    Attaché de presse
    819-997-1441
    ou
    Environnement Canada
    Relations avec les médias
    819-934-8008
    1-888-908-8008
    www.ec.gc.ca