Industrie Canada

Industrie Canada

05 déc. 2011 13h11 HE

Le ministre de l'Industrie souligne le leadership en innovation de l'industrie aérospatiale du Québec

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 5 déc. 2011) - Le ministre de l'Industrie, l'honorable Christian Paradis, s'est adressé aujourd'hui à des représentants canadiens et étrangers de l'industrie aérospatiale à l'occasion de la troisième édition du Forum Innovation Aérospatiale, un événement bisannuel organisé par Aéro Montréal. Le ministre a parlé des initiatives fédérales qui viennent en aide à l'industrie aérospatiale et souligné que les investissements privés dans l'innovation sont importants pour que l'industrie demeure concurrentielle sur la scène mondiale.

« Notre gouvernement continue de soutenir l'industrie aérospatiale canadienne en mettant l'accent sur la compétitivité et la croissance à long terme dans ce secteur générateur d'emplois, a déclaré le ministre Paradis. Grâce à des partenariats entre les clients, les fournisseurs, les établissements d'enseignement et les petites et moyennes entreprises, le Canada demeurera au premier plan de l'industrie mondiale. »

Les industries aérospatiale et spatiale canadiennes sont d'importants moteurs économiques, générant des recettes annuelles de plus de 22 milliards de dollars. Ces secteurs emploient près de 80 000 Canadiens qui occupent des postes hautement qualifiés et bien rémunérés dans plus de 400 entreprises au pays. En 2010, les recettes de l'industrie québécoise s'élevaient à environ 11 milliards de dollars, et près de 40 000 employés qualifiés travaillaient dans le domaine.

« Le Forum Innovation Aérospatiale d'Aéro Montréal est propice aux discussions et met en lumière le besoin accru de collaborer et d'innover au sein de l'industrie aérospatiale canadienne, a ajouté le ministre Paradis. À titre de ministre responsable du Québec, je suis extrêmement fier du rôle que joue la province dans le secteur aérospatial canadien. »

Le mois dernier, le gouvernement du Canada a investi plus de 8 millions de dollars en appui à 20 partenariats innovateurs entre des collèges et des entreprises du Québec. Ce financement a été versé par l'entremise du Programme d'innovation dans les collèges et la communauté du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada. Dans le cadre de cet investissement, le Collège Édouard-Montpetit a reçu 2,3 millions de dollars sur cinq ans pour mettre en place de nouvelles méthodes d'inspection de pièces aérospatiales fabriquées avec des matériaux composites.

Montréal accueille la plus importante grappe aérospatiale du Canada. La ville est renommée pour son savoir-faire en matière d'assemblage d'aéronefs; de fabrication de moteurs; d'entretien, de réparation et de révision; d'avionique; et de trains d'atterrissage. Montréal est le troisième pôle mondial en aérospatiale, derrière Toulouse et Seattle.

Aéro Montréal est une grappe du secteur de l'aérospatiale qui regroupe les principaux dirigeants québécois du secteur privé, des établissements d'enseignement et du milieu syndical.

Document d'information

Programme d'innovation dans les collèges et la communauté

Le Programme d'innovation dans les collèges et la communauté (ICC) est administré par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) en collaboration avec les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH).

Quatre types de subventions sont offerts dans le cadre du Programme d'ICC :

1) Les subventions de renforcement de l'innovation (RI) du Programme d'ICC visent à accroître l'innovation à l'échelle communautaire et régionale en permettant aux collèges canadiens de renforcer leur capacité de travailler avec des entreprises industrielles locales, en particulier les petites et moyennes entreprises (PME). Elles appuient les coûts directs associés à la recherche appliquée et les collaborations qui favorisent la commercialisation, le transfert de technologie ainsi que l'adaptation et l'adoption de technologies nouvelles. Les subventions de deux ans peuvent atteindre 100 000 $ par année. Les subventions de base de cinq ans peuvent atteindre 500 000 $ par année pour les trois premières années et 400 000 $ pour les deux années subséquentes.

2) Les subventions de recherche et développement appliquée (RDA) visent à offrir aux entreprises établies au Canada l'accès à des connaissances, à une expertise et aux capacités dans les collèges canadiens, et à former des étudiants pour qu'ils acquièrent les compétences techniques essentielles requises par les entreprises. Les subventions de RDA appuient des projets à court terme et à petite échelle dont la durée peut varier de six mois à trois ans. Les entreprises partenaires et le CRSNG partagent les coûts des projets. Un projet appuyé par une subvention de RDA peut se situer à n'importe quel point de la gamme des activités de recherche et développement (R et D), pourvu qu'il respecte le mandat de recherche, de formation et de transfert de technologie du collège visé. Il y a trois niveaux de financement dans le cadre des subventions de RDA : les subventions inférieures à 25 000 $, les subventions d'au plus 75 000 $ et les subventions supérieures à $ 75 000.

3) Les subventions d'outils et d'instruments de recherche appliquée (OIRA) visent à appuyer l'achat d'appareils et d'installations de recherche afin de favoriser et d'améliorer la capacité des collèges d'entreprendre des travaux de recherche appliquée ainsi que des activités d'innovation et de formation en collaboration avec des entreprises locales. Les subventions d'OIRA, d'une durée d'un an, appuient l'achat d'appareils de recherche appliquée qui coûtent entre 7 000 $ et 150 000 $.

4) Les subventions d'établissement de centres d'accès à la technologie (ECAT) appuient les activités de base des centres mis sur pied par les collèges pour répondre aux besoins des entreprises locales en matière de recherche appliquée et d'innovation. Les subventions d'ECAT aident les entreprises, en particulier les petites et moyennes entreprises (PME), à devenir plus productives et novatrices en leur facilitant l'accès à l'expertise, à la technologie et aux appareils des collèges. Les PME participantes, qui mettent ainsi à profit les capacités des collèges, devraient renforcer leur productivité, leur compétitivité et leur capacité d'innovation. Il s'agit de subventions d'une durée de cinq ans qui pourraient être renouvelées.

En comptant les projets mentionnés dans l'annonce d'aujourd'hui, le Programme d'ICC a accordé plus de 120 millions de dollars en financement à ce jour pour appuyer 182 projets dans 53 collèges partout au Canada.

Les projets sont sélectionnés au cours d'un processus rigoureux d'évaluation par les pairs, qui comprend une évaluation du Comité d'évaluation des demandes de subvention du Programme d'ICC composé de membres du Comité consultatif du secteur privé. Ces membres sont des chefs de file dans le secteur canadien de la R et D. Les 18 titulaires d'une subvention d'ICC recevront un total de plus de 13 millions de dollars pour une durée d'au plus cinq ans, soit de l'exercice 2011-2012 à l'exercice 2016-2017.

Projets appuyés par le Programme d'ICC au Québec

1) Subventions de renforcement de l'innovation

Collège Édouard-Montpetit (Longueuil, Québec) : Le projet du Collège Édouard- Montpetit vise à mettre en place de nouvelles méthodes d'inspection de pièces aérospatiales fabriquées avec des matériaux composites, lesquels sont de plus en plus utilisés dans la fabrication des nouveaux aéronefs pour maximiser les caractéristiques mécaniques. Réalisé de concert avec l'industrie aérospatiale et plusieurs établissements d'enseignement supérieur du Québec, le projet cherchera à élaborer de nouvelles méthodes d'inspection de pièces aérospatiales fabriquées avec des matériaux composites afin d'assurer la qualité des pièces fabriquées.

Partenaires du projet

  • Héroux Devtek
  • Bombardier
  • L-3 Communication MAS
  • Pratt & Whitney Canada
  • Marquez Transtech
  • Delastek
  • FDC Composites
  • Cégep de Saint-Hyacinthe

Cégep André-Laurendeau (Lasalle, Québec) : Le projet du Cégep André-Laurendeau vise à instaurer un programme de recherche appliquée et de transfert technologique pour améliorer la compétitivité des entreprises grâce aux technologies de l'optique-photonique, ce qui leur procurera une avance concurrentielle enviable sur les marchés extérieurs. Il s'agira particulièrement de développer des capteurs à fibres optiques dans quatre domaines précis : la surveillance de structures de génie civil, la détection de polluants environnementaux, le monitoring des machines industrielles fixes et le contrôle d'état d'éléments mécaniques et environnementaux d'aéronefs.

Partenaires du projet

  • Theus Technologies
  • QPS Photronics
  • IR Photonics
  • ITF Labs
  • Bombardier
  • Parker Aerospace
  • Développement économique Lasalle
  • Université McGill

Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue (Abitibi-Témiscamingue, Québec) : Le projet du Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue vise à appuyer les PME minières de l'Abitibi- Témiscamingue et du Nord du Québec dans leur effort pour s'adapter au contexte environnemental actuel. Le projet comporte deux volets : le traitement du drainage minier acide à l'aide de systèmes de traitement passif dont des biofiltres sulfato-réducteurs et des marécages épurateurs, et la végétalisation des aires d'accumulation des résidus de concentrateurs, des haldes à stériles et des autres types de sites perturbés par l'industrie minière.

Partenaires du projet

  • Centre Jardin Lac Pelletier
  • Mines Aurizon Ltée
  • IamGold Corporation
  • Corporation Minière Osisko
  • Technosub
  • Organisme de bassin versant du Témiscamingue

École nationale du cirque de Montréal (Montréal, Québec) : L'École nationale de cirque compte mettre en place des processus collaboratifs avec les partenaires locaux et régionaux du secteur privé spécialisés dans la création d'œuvres de cirque. Cette collaboration, par le développement de projets innovants de recherche création appliquée, permettra de consolider l'avantage stratégique et commercial de ceux-ci vis-à-vis les compétiteurs internationaux. Cette collaboration vise également l'approbation de nouvelles connaissances ayant une incidence importante et durable sur le développement de nouveaux savoirs et savoir-faire transférables au secteur privé et à la communauté.

Partenaire du projet

  • Cirque du Soleil

2) Subventions d'outils et d'instruments de recherche appliquée

Collège Ahunstic (Montreal, Québec) : Le projet du Collège Ahuntsic vise à développer et établir les méthodes nécessaires à l'impression de prototypes comportant de nouvelles fonctionnalités, notamment des écrans flexibles, des imprimés électroniques ou encore des emballages actifs. À cette fin, le Collège complétera son laboratoire d'imprimabilité, en y introduisant les technologies d'impression flexographique et sérigraphique, et en parachevant son unité d'impression gravure, le but étant de transférer les résultats de laboratoire et les méthodologies développées à l'industrie pour les machines d'impression de production.

Collège Édouard-Montpetit (Longueuil, Québec) : Le projet du Collège Édouard- Montpetit vise à acquérir un système d'injection de résine mono-composant pour la fabrication de pièces aérospatiales en matériaux composites. Ce système s'ajoutera à son système actuel d'injection de bicomposants, qui est très performant et très novateur, mais qui utilise des résines qui ne sont pas encore certifiées pour l'aérospatiale. Le système mono- composant permettra de travailler avec des résines certifiées pour l'aérospatiale et d'ainsi développer des projets pouvant être industrialisés rapidement par les entreprises.

Cégep de La Pocatière (La Pocatière, Québec) - Premier projet : Le projet du Cégep de La Pocatière vise à développer des installations de tests et de mesures embarquées et en temps réel à l'appui des autres projets de recherche appliquée de l'établissement. À cette fin, il fera l'acquisition d'un contrôleur d'automatisme programmable (il s'agit d'un système économique d'acquisition et de contrôle reconfigurable) destiné aux applications nécessitant des performances et une fiabilité élevées. Divers capteurs et sondes spécialisés attachés à ce système permettront d'instrumenter fidèlement l'équipement et les phénomènes physiques qui feront l'objet des recherches appliquées en méthodes expérimentales.

Cégep de La Pocatière (La Pocatière, Québec) - Deuxième projet : Le projet du Cégep de La Pocatière vise à développer l'expertise de son laboratoire laser, dont toutes les activités s'articulent autour des procédés d'avenir que sont le soudage laser autogène, le soudage hybride laser/GMAW, la découpe laser 3D et les traitements de surface laser. Cette expertise permettra à l'établissement d'offrir toute une gamme de services hautement spécialisés aux entreprises manufacturières. L'acquisition de divers appareils de pointe lui permettra d'augmenter l'efficience des travaux et d'accélérer le développement de procédés d'avenir, en collaboration avec des partenaires industriels.

Cégep de La Pocatière (La Pocatière, Québec) - Troisième projet : Le projet du Cégep de La Pocatière vise à mettre à niveau certains appareils du Centre spécialisé de technologie physique du Québec (CSTPQ). Il s'agit d'acquérir divers appareils nécessaires au soutien des entreprises partenaires : système de décharge électrostatique, générateur de transitoires rapides et d'ondes de choc, antenne de réception et émission de CEM, filtre triphasé, RSIL (réseau de stabilisation d'impédance de ligne) triphasé. Le CSTPQ pourra réaliser ses priorités de développement, exploiter ses secteurs d'expertise et soutenir les entreprises dans leur conception de produits électroniques.

Cégep de La Pocatière (La Pocatière, Québec) - Quatrième projet : Le projet du Cégep de La Pocatière vise à créer un environnement sécuritaire pour une population vieillissante à l'aide d'un aidant virtuel. Il s'agit notamment de développer un environnement favorable à la détection et à la prévention des chutes chez les personnes âgées, et de développer des technologies qui permettront de limiter le nombre et la gravité des chutes. Les nouveaux appareils permettront notamment à l'équipe du laboratoire médical d'étudier certains comportements du corps humain, dont la démarche, la mécanique des chutes et les signes vitaux.

Cégep de La Pocatière (La Pocatière, Québec) - Cinquième projet : Le projet du Cégep de La Pocatière vise à optimiser toute une gamme de processus internes d'un grand nombre d'entreprises partenaires, tant au niveau régional que national, afin de réduire les coûts à différents niveaux d'activité et d'améliorer la qualité de leurs produits. À cette fin, l'établissement fera l'acquisition de lunettes de réalité augmentée, d'écrans plats avec plaques tactiles, de tablettes et d'écrans tactiles. Ces travaux et ces appareils permettront aux entreprises d'optimiser le travail de leurs employés au regard de l'efficacité ou de l'ergonomie de l'espace de travail.

Cégep de Rimouski (Rimouski, Québec) : Le projet du Cégep de Rimouski cherche à valoriser la biomasse agroforestière. À cette fin, on évalue deux approches : l'une consistant à valoriser les matériaux lignocellulosiques comme source d'énergie verte, et l'autre comme matériaux de base destinés à l'écoconstruction. L'établissement fera l'acquisition d'appareils de laboratoire à la fine pointe de la technologie sur lesquels les étudiants et les chercheurs pourront compter pour réaliser différents projets de recherche, et ainsi acquérir une expertise sur les caractéristiques chimiques et physiques des matériaux lignocellulosiques.

3) Subventions de recherche et développement appliquée

Les établissements suivants ont reçu plus de 400 000 $ en subventions de RDA :

Cégep André-Laurendeau (Lasalle, Québec)

Cégep de Trois-Rivières (Trois-Rivières, Québec)

Consultez le site Web du CRNSG (www.crsng-nserc.gc.ca) pour obtenir plus de renseignement sur le Programme d'ICC.

Renseignements

  • Richard Walker
    Directeur des communications
    Cabinet de l'honorable Christian Paradis
    Ministre de l'Industrie
    613-995-9001

    Relations avec les médias
    Industrie Canada
    613-943-2502