Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

02 mars 2005 14h03 HE

Le ministre des Pêches et des Océans annonce les détails du financement visant la garde côtière Canadienne et le plan d'action pour les océans


COMMUNIQUE TRANSMIS PAR CCNMatthews

POUR: PECHES ET OCEANS CANADA

LE 2 MARS 2005 - 14:03 ET

Le ministre des Pêches et des Océans annonce les
détails du financement visant la garde côtière
Canadienne et le plan d'action pour les océans

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(CCNMatthews - 2 mars 2005) -
L'honorable Geoff Regan, ministre des Pêches et des Océans, a visité la
base Kitsilano de la Garde côtière aujourd'hui afin de donner plus de
détails sur le financement accordé à la Garde côtière annoncé la semaine
dernière dans le budget fédéral, puis d'expliquer ce que cela signifie
pour la côte du Pacifique.

"La Garde côtière canadienne doit se doter d'une flotte de bâtiments
moderne et efficiente pour être en mesure de fournir de précieux
services aux Canadiens", a déclaré le ministre Regan. "Je suis ravi que
la Garde côtière canadienne reçoive 276 millions de dollars sur cinq ans
en vue d'acquérir 6 nouveaux bâtiments. Le plan actuel vise à baser
trois de ces bâtiments - un chalutier destiné à la recherche
scientifique et deux bâtiments semi-hauturiers pour la surveillance des
pêches - sur la côte du Pacifique."

L'honorable David L. Emerson, ministre de l'Industrie et co-ministre
responsable de la Colombie-Britannique ainsi que le sénateur Jack Austin
se sont joints au ministre Regan pour cette annonce.

"La Garde côtière joue un rôle essentiel dans la vie des
Britanno-Colombiens", a dit le ministre Emerson. "Je suis extrêmement
heureux de constater que le budget fédéral tient compte de ce fait et
alloue des fonds importants pour la modernisation de la flotte sur la
côte du Pacifique."

Le gouvernement du Canada destinait dans son Budget une somme de 276
millions de dollars sur les cinq prochaines années à la Garde côtière
pour entamer la modernisation de sa flotte. A l'échelle nationale, on
acquerra 2 bâtiments de recherche sur les pêches et 4 bâtiments
semi-hauturiers de surveillance des pêches. Même si les plans changent
en fonction de nouveaux besoins régionaux, le plan actuel vise à baser
un chalutier de recherche scientifique et un patrouilleur à Dartmouth
(Nouvelle-Ecosse), un patrouilleur dans la ville de Québec, et trois
nouveaux bâtiments sur la côte Ouest.

Outre les 276 millions de dollars pour les six nouveaux bâtiments, la
Garde côtière recevra des sommes pour acquérir et exploiter quatre
nouveaux patrouilleurs semi-hauturiers qui assureront la sûreté sur les
Grands Lacs et le fleuve Saint-Laurent. Les bâtiments seront exploités
conjointement avec la Gendarmerie royale du Canada. Les fonds
proviennent des 222 millions de dollars (comptabilité d'exercice sur 5
ans) affectés aux organismes fédéraux de sûreté pour accroître la sûreté
sur les Grands Lacs et dans la Voie maritime du Saint-Laurent et
permettra aux partenaires fédéraux responsables de la sûreté de
collaborer plus efficacement dans ces voies navigables.

Les nouvelles sommes profiteront aux Canadiens car la Garde côtière
pourra ainsi mieux s'acquitter de son mandat, à savoir sauver des vies,
assurer la sûreté maritime, protéger les pêches, accroître la sécurité
maritime, faciliter le commerce maritime et protéger le milieu marin. La
Garde côtière pourra par ailleurs remplir ses engagements au titre du
Plan d'action pour les océans du gouvernement, notamment ceux en matière
de recherches en mer sur les pêches et d'application de la loi.

Le ministre Regan a traité d'autres volets du Plan d'action pour les
océans à la base Kitsilano aujourd'hui. On investira 28 millions de
dollars au cours des deux prochaines années pour réaliser le Plan, qui
porte essentiellement sur l'amélioration de la gestion, de la santé et
de la productivité des océans canadiens.

Le ministre Regan soutient que les objectifs visent le développement des
ressources océaniques canadiennes qui profitent aux collectivités
côtières, mais prévoient en même temps la protection du milieu marin. Il
prévoit également collaborer avec les Canadiens à la mise sur pied de
plans de gestion intégrée pour les trois océans qui bordent le pays, à
la protection des fragiles écosystèmes et des différentes espèces qui y
vivent par l'établissement d'un réseau national de zones de protection
marines, et à la réalisation de recherches sur les écosystèmes afin que
soient prises de meilleures décisions de gestion en matière d'océan.

Le Plan d'action pour les océans, aujourd'hui, prévoit des mesures
ciblées échelonnées sur deux ans cependant que le Canada réalise un
programme à long terme de gestion des océans. Le Plan s'inscrit dans le
cadre des directives en matière de développement durable, de gestion
intégrée, de zones de protection marines et de développement de
connaissances scientifiques sur les écosystèmes marins, tel que le
prévoit la Loi sur les océans et la Stratégie sur les océans du Canada.

Le Plan d'action sur les océans répond à des engagements spécifiques
pris par le Canada et la Colombie-Britannique dans un protocole
d'entente sur la mise en ouvre de la Stratégie sur les océans du Canada
signé en septembre 2004. Le gouvernement du Canada étudie la possibilité
de conclure des ententes semblables avec d'autres provinces et
territoires.

Des documents d'information sur le projet de nouveaux bâtiments à la
Garde côtière et sur le Plan d'action pour les océans peuvent être
consultés sur le site Web du MPO au : www.dfo-mpo.gc.ca.

L'annonce du protocole d'entente Canada-C.-B. de septembre 2004 est
également affichée sur le site :
http://www.pac.dfo-mpo.gc.ca/pages/default_f.htm.

Plus de renseignements sur la Garde côtière canadienne se trouvent à
l'adresse www.ccg-gcc.gc.ca.


-30-

Renseignements

  • POUR PLUS D'INFORMATIONS, COMMUNIQUER AVEC:
    Pêches et Océans Canada - Ottawa
    Phil Jenkins
    Gestionnaire, Relations avec les médias
    (613) 998-0625
    ou
    Pêches et Océans Canada - Ottawa
    Brian Underhill
    Directeur des Communications, Cabinet du ministre
    (613) 992-3474
    www.dfo-mpo.gc.ca.