Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP)

Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP)

23 oct. 2017 14h25 HE

Le ministre des Transports refuse de revoir le dangereux ratio du 1 pour 50, mais le SCFP continuera à se battre pour la sécurité des passagers aériens

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 23 oct. 2017) - « Comme les conservateurs avant eux, les libéraux ont choisi de faire passer les profits des compagnies aériennes avant la sécurité des passagers », a déclaré le président de la Division du transport aérien du SCFP, Martyn Smith, en réaction à la réponse du ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, au rapport unanime du Comité des transports sur la sécurité aérienne déposée à la Chambre des communes.

Malgré la promesse électorale du Parti libéral de consulter les intervenants et les experts sur la question "tout en mettant la sécurité de tous les Canadiens en tête de liste des priorités", le ministre Garneau affirme que son gouvernement n'a pas l'intention de réviser le ratio d'un agent de bord pour 50 passagers. Selon son analyse, ce ratio offre un "niveau de sécurité acceptable".

Le SCFP et sa Division du transport aérien ne sont pas de cet avis : le ratio du 1 pour 50 est moins sécuritaire que le ratio du 1 pour 40. « Transports Canada l'a même admis en 2001, dans un rapport non censuré que le SCFP a obtenu en vertu de la Loi sur l'accès à l'information », a souligné Martyn Smith.

La conclusion de ce rapport est claire : ''toute réduction supplémentaire du nombre de membres d'équipage pourrait avoir des répercussions négatives sur la sécurité et n'accroîtra certainement pas la sécurité".

« La sécurité des passagers est en danger et nous continuerons à nous battre pour le retour au ratio du 1 pour 40 qui est éprouvé au plan de la sécurité », a affirmé Martyn Smith.

La contestation de la réglementation du 1 pour 50 logée par le SCFP est toujours devant la Cour fédérale. Avec les récentes décisions du Bureau de la sécurité des transports du Canada et de la Cour d'appel fédérale qui vont dans le sens de nos préoccupations, nous sommes confiants que nous remporterons cette cause », a conclu Martyn Smith.

Renseignements