Industrie Canada

Industrie Canada

31 juil. 2015 09h58 HE

Le ministre d'Etat Holder annonce des investissements en recherche qui protégeront l'aquaculture au Canada atlantique et rehausseront la qualité de vie des Canadiens

Le ministre d'Etat met en lumière les travaux de M. Collins Kamunde de l'Université de l'Ile-du-Prince-Edouard dans le domaine de la détection des contaminants dans les espèces aquatiques d'élevage et sauvages

CHARLOTTETOWN, ÎLE-DU-PRINCE-ÉDOUARD--(Marketwired - 31 juillet 2015) - Industrie Canada

Cinq chercheurs de l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard ont obtenu aujourd'hui un investissement important à long terme de la part du gouvernement du Canada. L'annonce a été effectuée par le ministre d'État (Sciences et Technologie), l'honorable Ed Holder.

Un montant total de 480 000 $ a été octroyé à des chercheurs et à des étudiants de l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard, dont M. Collins Kamunde. Ce dernier reçoit 100 000 $ pour étudier les mécanismes de la toxicité des métaux chez les poissons. Cette recherche permettra de mieux comprendre le mélange de métaux dans les systèmes aquatiques et de quelle façon ces substances nuisent à la capacité des poissons de générer de l'énergie au niveau cellulaire. Elle fournira aussi les renseignements nécessaires pour protéger au mieux les poissons sauvages et d'élevage, ainsi que les autres organismes aquatiques, des contaminants.

Cet investissement fédéral appuie des chercheurs, des stagiaires postdoctoraux et des étudiants de l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard afin qu'ils réalisent des découvertes en sciences et en génie qui repoussent les frontières du savoir, créent des emplois et des débouchés, et améliorent la qualité de vie des Canadiens.

Le Programme de subventions à la découverte du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada s'inscrit dans le cadre des efforts déployés par le gouvernement pour former et soutenir des chercheurs talentueux d'universités canadiennes œuvrant dans les disciplines suivantes : la chimie, la physique, les sciences de la vie, les mathématiques, l'informatique, les sciences de la Terre, ainsi que les nombreux domaines du génie. Grâce à l'importante capacité de recherche qui a été développée au moyen de ces subventions et de ces bourses, le Canada jouit d'une solide réputation d'excellence en matière de recherche à l'échelle internationale.

Les faits en bref

  • Le 22 juin 2015, le ministre d'État Holder a annoncé un investissement fédéral important de plus de 440 millions de dollars à l'appui de chercheurs, de stagiaires postdoctoraux et d'étudiants au niveau universitaire dans l'ensemble du pays.
  • Les subventions et les bourses annoncées aujourd'hui à l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard sont accordées à l'issue des concours suivants tenus en 2015 par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada : les subventions à la découverte, les bourses d'études supérieures du Canada Alexander-Graham-Bell, les bourses d'études supérieures, les bourses postdoctorales et les subventions d'outils et d'instruments de recherche.
  • M. Collins Kamunde est au nombre des chercheurs du Collège vétérinaire de l'Atlantique qui travaillent avec les organismes de réglementation fédéraux et provinciaux, ainsi qu'avec des établissements de recherche privés, en vue d'aider les pisciculteurs du Canada atlantique à produire pour le monde entier une source de protéines de qualité saine et écologique.
  • Environ 50 % de la production aquacole canadienne provient du Canada atlantique. L'industrie de l'aquaculture dans cette région emploie environ 35 000 personnes et génère plus de 2,5 milliards de dollars en exportations annuellement.

Citations

« Notre gouvernement a effectué des investissements sans précédent dans les sciences, la technologie et l'innovation afin de repousser les frontières du savoir, renforcer l'économie et améliorer la qualité de vie des Canadiens. Les recherches effectuées par M. Collins Kamunde de l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard permettront d'établir des lignes directrices éclairées pour protéger les populations de poissons sauvages et d'élevage des contaminants. »

- La ministre des Pêches et des Océans, l'honorable Gail Shea

« Dans le cadre de la stratégie actualisée en matière de sciences, de technologie et d'innovation de notre gouvernement, l'un des piliers clés vise à ce que le Canada forme, attire et retienne les chercheurs les plus brillants du monde. Les fonds consentis à plus de 3 800 chercheurs de 70 universités au pays assurent au Canada un bassin élargi de chercheurs de talent qui seront en mesure de repousser les frontières du savoir, de créer des emplois et des débouchés, et d'améliorer la qualité de vie des Canadiens. »

- Le ministre d'État (Sciences et Technologie), l'honorable Ed Holder

« Le Programme de subventions à la découverte est le programme phare du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada. Il investit dans la gamme complète des disciplines des sciences naturelles et du génie et contribue ainsi à renforcer la solide base scientifique qui est un préalable nécessaire à l'innovation. Par l'entremise des subventions à la découverte axées sur le développement, nous misons sur le succès du Programme de subventions à la découverte, car nous voulons tirer parti de la grande diversité des points de vue et des idées qui émergent dans l'ensemble du Canada. Les bourses d'études supérieures et les bourses postdoctorales du Conseil complètent l'appui à la recherche axée sur la découverte puisqu'elles représentent un investissement dans une nouvelle génération de personnes talentueuses et permettent à ces brillants étudiants et stagiaires postdoctoraux d'acquérir les compétences et l'expérience voulues pour relever les défis de l'avenir. »

- Le président du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada, B. Mario Pinto

« L'Université de l'Île-du-Prince-Édouard est ravie et fière d'avoir concouru avec succès pour obtenir un soutien financier à la recherche essentiel du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada, autant pour nos bénéficiaires de subventions de longue date que pour deux membres du corps professoral qui ont reçu leurs premières bourses cette année. Alors que la concurrence pour le financement du Conseil s'accroît, surtout pour les chercheurs des plus petits établissements, le taux de réussite de notre université est d'autant plus notable. Nous sommes donc très reconnaissants de la présence du ministre d'État Holder ici aujourd'hui, pour nous aider à célébrer les succès de nos scientifiques. »

- Le vice-président, Recherche et Études supérieures, de l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard,
Robert Gilmour

« La plupart des organismes aquatiques sont extrêmement sensibles même aux niveaux très bas de métaux comme le cuivre, le cadmium et le zinc. Ce genre de composés entravent la capacité des cellules d'utiliser l'oxygène pour produire l'énergie requise à la survie. Le matériel obtenu grâce à ce financement nous permettra ultimement de mieux comprendre les mélanges de métaux et donc d'établir des lignes directrices environnementales sur les composés qui protégeront les organismes aquatiques dans la nature. »

- Michael van den Heuvel, au nom de son partenaire de recherche, Collins Kamunde

Liens connexes

Université de l'Île-du-Prince-Édouard (en anglais)

Collins Kamunde (en anglais)

Statistiques des concours :

Subventions à la découverte

Bourses d'études supérieures et bourses postdoctorales

Subventions d'outils et d'instruments de recherche

Liste des lauréats

Un monde de découvertes - page Web

Un monde de découvertes - vidéo

Suivez-nous sur Twitter : @industriecanada

À propos du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada

Le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) est le principal organisme fédéral de financement qui appuie le milieu canadien de la recherche en sciences et en génie. Il soutient près de 30 000 étudiants de niveau postsecondaire et stagiaires postdoctoraux dans leurs études supérieures. Le CRSNG fait la promotion de la découverte en offrant une aide financière à quelque 12 000 professeurs chaque année et travaille avec plus de 3 000 entreprises canadiennes qui investissent dans des projets de recherche d'établissements postsecondaires et y participent.

Renseignements

  • Scott French
    Directeur des communications et des affaires parlementaires
    Cabinet du ministre d'Etat (Sciences et Technologie)
    343-291-2700

    Relations avec les médias
    Industrie Canada
    343-291-1777
    media-relations-medias@ic.gc.ca

    Martin Leroux, Agent des relations
    avec les médias et des affaires publiques
    Conseil de recherches en sciences naturelles
    et en génie du Canada
    613-943-7618
    media@nserc-crsng.gc.ca