Ministère de la Défense nationale

Ministère de la Défense nationale

21 janv. 2012 11h56 HE

Le ministre Fantino accueille l'annonce faite par les Etats-Unis de réitèrer leur soutien au développement de la variante à décollage court et atterrissage vertical de l'avion F-35

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 21 jan. 2012) - L'honorable Julian Fantino, ministre associé de la Défense nationale du Canada, a accueilli favorablement l'annonce faite par le secrétaire américain à la Défense, Leon Panetta, selon laquelle les États-Unis réitèrent leur soutien au développement de la variante à décollage court et atterrissage vertical (F-35B) de l'avion F-35.

« L'annonce d'hier est accueillie favorablement par le Canada et ses alliés en ce qui concerne leur participation au programme multinational d'avions de combat interarmées », a indiqué le ministre Fantino. « Nous contribuons au développement d'un nouvel appareil à la fine pointe de la technologie qui, selon l'Aviation royale canadienne, lui procurera une probabilité de réussite plus élevée pour de nombreuses années à venir. »

Même si le Canada ne fait pas l'acquisition de cette variante de l'avion F-35, la décision du gouvernement du Canada de prendre part au programme multinational d'avions de combat interarmées permet aux travailleurs canadiens du domaine de l'aérospatiale de bénéficier de possibilités d'emploi supplémentaires liées au développement des trois variantes.

Par exemple, jeudi encore, le ministre Fantino a souligné une étape décisive de la production de l'aéronef lors de sa visite aux installations de l'entreprise Avcorp Industries à Delta, en Colombie-Britannique, dont les travailleurs célébraient la mise en caisse des ailes extrêmes fabriquées au Canada destinées à la variante F-35C, dont le Royaume-Uni et les États-Unis feront l'acquisition.

« La décision du Canada de participer au programme d'avions de combat interarmées permet de créer pour les travailleurs canadiens des possibilités d'emploi supplémentaires qui, autrement, ne leur seraient pas offertes », a expliqué le ministre Fantino. « La décision prise par notre gouvernement nous assure que l'expertise de calibre mondial des travailleurs qualifiés canadiens aide concrètement notre pays à maintenir sa longue tradition de maintien de la stabilité internationale, aux côtés de ses alliés. »

Quelque 65 entreprises canadiennes ont déjà reçu environ 370 millions de dollars américains en contrats liés au développement et à la production des premières pièces et sous-systèmes du F-35. À ce jour, l'investissement du gouvernement du Canada dans le programme d'avions de combat interarmées atteint presque un rendement de deux pour un.

« Le Canada ne fait pas seulement l'acquisition d'un chasseur à réaction - il est partenaire dans le cadre d'un programme multinational avec ses alliés visant à développer et à mettre en service un chasseur adapté au XXIe siècle », a dit le ministre.

Renseignements