Ministère de la Défense nationale

Ministère de la Défense nationale

26 janv. 2012 16h51 HE

Le ministre Fantino commente l'engagement continu des Etats-Unis envers le F-35

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 26 jan. 2012) - L'honorable Julian Fantino, ministre associé de la Défense nationale du Canada, a fait la déclaration suivante après que le Secrétaire américain à la Défense Leon Panetta ait annoncé que les États-Unis comptent retarder l'approvisionnement de leur commande d'appareils F-35 Lightning II dans le but de réduire les dépenses du gouvernement. Cette annonce ne modifie en rien le nombre d'avions commandés au départ par les États-Unis.

«L'annonce faite aujourd'hui par les États-Unis confirme l'engagement continu de ce pays à l'égard du projet du F-35, qui permettra de répondre aux besoins de plus de dix pays en matière d'avions de chasse pendant pour le XXIe siècle.

Le Canada voit d'un bon œil le maintien de l'engagement des États-Unis à l'égard du Programme multinational d'avions d'attaque interarmées. Cet engagement des États-Unis cadre bien avec les discussions que j'ai eues avec le secrétaire Panetta lors du Forum sur la sécurité internationale, qui a eu lieu à Halifax l'automne dernier.

Cette mesure de prudence adoptée par les États-Unis respecte entièrement le solide partenariat établi avec nos alliés tout au long de notre participation à ce programme de développement.

Il nous fait plaisir de constater que moins de huit pourcent de la commande des États-Unis sera reprofilée à une date de production ultérieure et que tous les partenaires continuent de donner l'exemple en gérant leurs priorités de façon responsable dans un contexte économique mondial difficile.

Le Canada maintient son engagement à l'égard du Programme d'avions d'attaque interarmées. Le développement de ce nouvel appareil à la fine pointe de la technologie offrira à nos braves hommes et femmes des Forces canadiennes, et ceux-ci en conviendront, de meilleures chances de réussir leurs missions pendant une bonne partie du XXIe siècle. Nous continuons de surveiller étroitement l'avancement du Programme multinational d'avions d'attaque interarmées et de gérer de façon responsable l'argent durement gagné des contribuables.

C'est pourquoi j'ai demandé aux fonctionnaires d'examiner les incidences que pourrait avoir l'annonce des États-Unis sur la disponibilité opérationnelle des Forces canadiennes afin que nous puissions en tenir compte dans nos préparatifs en vue du remplacement de notre flotte vieillissante de CF-18.

L'information que nous avons reçue indique que l'impact sur nos plans est minime à l'heure actuelle. Comme il en a toujours été le cas, nous continuerons à suivre les développements de près.

Notre décision de participer à ce projet multinational de développement d'un nouvel avion à la fine pointe de la technologie pour le Canada et ses alliés offre aux travailleurs canadiens des occasions qui ne se seraient pas présentées autrement. Grâce à leur expertise de calibre mondial, les travailleurs canadiens contribuent directement à maintenir la stabilité internationale, tâche dont s'acquitte depuis longtemps le Canada aux côtés de ses alliés. »

Renseignements