Sécurité publique Canada

Sécurité publique Canada

28 janv. 2008 10h46 HE

Le ministre Fortier annonce l'octroi de près de 2,3 millions de dollars pour appuyer six projets de prévention du crime au Québec

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 28 jan. 2008) - Aujourd'hui, l'honorable Michael M Fortier, ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux et ministre responsable de la région de Montréal, au nom de l'honorable Stockwell Day, ministre de la Sécurité publique, a annoncé l'octroi de près de 2,3 millions de dollars pour appuyer six projets de prévention du crime au Québec. M. Fortier était accompagné de M. Guy Ouellette, adjoint parlementaire du ministre de la Sécurité publique du Québec, au nom de M. Jacques P. Dupuis, ministre de la Justice et ministre de la Sécurité publique du Québec.

"Le gouvernement du Canada est fier d'investir dans ces six projets communautaires, qui permettront d'aider des milliers de jeunes Québécois à risque à ne pas se laisser emporter dans l'univers de la violence, des gangs et de la criminalité, a indiqué le ministre Fortier. Grâce au travail de collaboration avec nos partenaires, nous épaulons les familles, nous permettons aux jeunes d'avoir un meilleur avenir et nous veillons à la sécurité des collectivités du Québec."

"Dans le cadre de nos efforts pour prévenir le crime à l'échelle provinciale, nous sommes heureux de participer aujourd'hui à l'annonce de fonds pour les collectivités du Québec. Lorsque tous les ordres de gouvernement travaillent ensemble pour trouver des solutions communautaires, les résultats sont probants", a déclaré M. Ouellette.

"Redonner du pouvoir aux communautés peut faire toute une différence dans le parcours et le quotidien et - plus largement - l'implication des jeunes et des familles à risque, a affirmé Mme Caroline Savard, directrice générale de la Société de criminologie du Québec. De même, l'évaluation de programmes et la transmission des connaissances qui en découlent sont des actions incontournables dans la lutte à la criminalité."

Les fonds qui sont alloués aux projets de prévention du crime sont conformes aux priorités qui ont été établies en partenariat avec des intervenants, d'après une analyse minutieuse des principales tendances en matière de criminalité. Ces priorités comprennent notamment :

- venir en aide aux familles vulnérables et aux enfants à risque;

- prévenir les crimes commis par des gangs de jeunes et les crimes liés à la drogue;

- prévenir la récidive parmi les groupes à risque élevé;

- favoriser la prévention dans les collectivités autochtones.

L'annonce d'aujourd'hui s'ajoute au montant de plus de 7,3 millions de dollars annoncé en 2007-2008 pour appuyer des initiatives de prévention du crime au Québec.

Le Centre national de prévention du crime (CNPC), qui relève de Sécurité publique Canada, finance des projets choisis stratégiquement qui contribuent à la prévention et à la réduction de la criminalité au Canada ainsi qu'à l'amélioration des connaissances sur les pratiques fructueuses en matière de prévention du crime.


DOCUMENT D'INFORMATION

Le gouvernement du Canada est déterminé à assurer la sécurité des collectivités; c'est pourquoi il privilégie des projets de prévention du crime destinés aux personnes qui sont le plus à risque. Par l'entremise du Centre national de prévention du crime, nous accordons un financement de près de 2,3 millions de dollars pour appuyer six projets de prévention du crime qui permettront de rejoindre plus de 5 300 jeunes à risque au Québec.

Les projets présentés ci-dessous visent à prévenir et à réduire la criminalité dans des collectivités du Québec :

1. L'Association de la communauté noire de l'Ouest-de-l'île (de Montréal) - Elaboration d'une approche de prévention exemplaire pour renforcer les familles noires et réduire la délinquance : Ce projet de prévention en milieu scolaire tient compte des taux croissants de délinquance chez les jeunes de la communauté de l'Ouest-de-l'Ile de Montréal ainsi que du nombre de plus en plus élevé de renvois au système de la protection de la jeunesse. Dans le cadre de ce projet, on prévoit renforcer les partenariats, assurer la continuité des services sportifs, récréatifs et de tutorat pour les jeunes et évaluer les résultats obtenus. L'Association de la communauté noire de l'Ouest-de-l'île a reçu une subvention de 50 000 $ sur un an.

2. Le Centre Option-Prévention T.V.D.S. - Déclic! - Projet de sensibilisation et de prévention à l'adhésion aux gangs criminalisés : Ce projet vise à accroître la sensibilisation aux dangers associés aux gangs de rue chez les jeunes. L'organisme offrira une formation interactive en ligne aux jeunes de cinq écoles secondaires de Montréal, situées dans des quartiers où la criminalité liée aux gangs est élevée. Le Centre Option-Prévention T.V.D.S. a reçu une contribution de 149 903 $ sur un an.

3. Centre jeunesse de Montréal - Institut universitaire - Direction des services de réadaptation à l'enfance et aux adolescents (CJM-IU-DSREA) - Evaluation du programme cognitif comportemental appliqué à des adolescentes hébergées au CJM-IU : Ce projet a pour but d'intervenir directement auprès de 200 jeunes adolescentes aux prises avec de sérieux problèmes de comportement ou de délinquance. Le Centre jeunesse de Montréal a reçu une contribution de 1 218 034 $ sur 39 mois.

4. La Maisonnette des Parents - Sport au Max : Ce projet cible 12 garçons de 8 à 12 ans à risque élevé de violence, d'agressivité et de délinquance, ainsi que leur famille. Le projet Sport au Max aidera ces jeunes garçons à développer des habiletés sociales et relationnelles avec leurs pairs et la collectivité en général. La Maisonnette des Parents a reçu une contribution de 45 646 $ sur un an.

5. Nation Naskapie de Kawawachikamach - Initiative de prévention du crime intégrée de Kawawachikamach : Ce projet cible les jeunes Autochtones et les jeunes à risque. L'objectif consiste à mettre fin aux problèmes de consommation d'alcool et de violence qui se transmettent d'une génération à l'autre. Les activités mettent l'accent sur les modèles de comportement positifs, un mode de vie sain et l'ambition personnelle, et favoriseront l'éducation dans la collectivité. La nation Naskapie de Kawawachikamach a reçu une contribution de 300 000 $ sur trois ans.

6. Le Bon Dieu dans la rue, organisation pour jeunes adultes - Rejoindre les mineurs en fugue dans la rue, une responsabilité commune en protection de l'enfance : Ce projet a pour but de lutter efficacement contre les effets indésirables de la criminalisation des jeunes mineurs en fugue dans la rue au moyen d'actions concertées entre les milieux institutionnel, communautaire et policier. Le Bon Dieu dans la rue, une organisation pour jeunes adultes, a reçu une contribution de 498 657 $ sur 36 mois.

TOTAL: 2 262 240 $

This backgrounder is also available in English.

Renseignements

  • Sécurité publique Canada
    Relations avec les médias
    613-991-0657
    www.securitepublique.gc.ca
    ou
    Cabinet de l'honorable Stockwell Day
    Ministre de la Sécurité publique
    Mélisa Leclerc
    Directrice des communications
    613-991-2863
    ou
    Cabinet du ministre Jacques P. Dupuis
    Ministre de la Justice et
    Ministre de la Sécurité publique du Québec
    Philippe Archambault
    Attaché de presse
    418-643-4210