Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

10 mars 2008 15h14 HE

Le ministre Hearn annonce les mesures de gestion 2008 pour la chasse au phoque dans l'Atlantique

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 10 mars 2008) - Le ministre des Pêches et des Océans, l'honorable Loyola Hearn, a fait l'annonce aujourd'hui du total admissible des captures (TAC) et d'autres mesures de gestion pour la chasse au phoque dans l'Atlantique en 2008.

"La chasse au phoque est un pilier économique pour de nombreuses collectivités côtières du Canada atlantique, du Québec et du Nord, a déclaré le ministre Hearn. C'est en pensant à ces gens que nous prenons nos décisions, sur la base des données scientifiques, afin de maintenir une chasse au phoque rentable et durable."

Le TAC des phoques du Groenland pour 2008 a été établi à 275 000, sur un troupeau de plus de 5,5 millions. Ce TAC d'un an inclut une allocation de 2 000 phoques pour la chasse à des fins personnelles, une autre de 4 950 bêtes pour les initiatives autochtones et un report de 16 186 individus (pour les flottilles qui n'ont pas atteint leur quota en 2007). Une fois qu'on soustrait le report, les modalités de partage existantes demeurent telles quelles, le Front recevant quelque 70 % du TAC et le Golfe, environ 30 %. Le TAC des phoques à capuchon pour 2008 a été établi à 8 200 animaux sur un troupeau de 600 000.

Le gouvernement a pris d'autres mesures pour que la chasse continue de se pratiquer sans cruauté, donnant suite ainsi aux recommandations du Groupe de travail de vétérinaires indépendants.

Le choix du ministre Hearn d'accélérer la réalisation du prochain recensement de la population de phoques illustre l'engagement du gouvernement à garantir une pêche commerciale durable. Afin que le MPO dispose de l'information scientifique la plus à jour pour sa prise de décisions, le Ministère a déjà commencé son dénombrement de la population au lieu d'attendre à 2009, comme c'était prévu au départ.

"Nos recherches sur les pêches sont parmi les meilleures du monde et, grâce aux investissements supplémentaires que consent notre gouvernement, nous pourrons faire mieux encore, a dit M. Hearn. En raccourcissant l'intervalle de temps qui sépare les recensements, nous pourrons plus facilement évaluer l'état des glaces, les taux de reproduction et d'autres facteurs qui influent sur la population canadienne de phoques du Groenland."

La chasse au phoque au Canada est une activité qui se pratique sans cruauté et de façon durable et responsable. Un certain nombre d'études indépendantes l'ont confirmé au fil des ans, y compris le récent rapport de l'Autorité européenne de sécurité des aliments sur la protection du bien-être des animaux dans la chasse au phoque mondiale.

Les dates d'ouverture pour la chasse au phoque en 2008 seront annoncées bientôt, après des consultations auprès de l'industrie.

Renseignements

  • Pêches et Océans Canada, Ottawa
    Phil Jenkins
    Relations aux médias
    613-990-7537
    ou
    Pêches et Océans Canada, Ottawa
    Cabinet du ministre
    Joshua Zanin
    Adjoint spécial, Communications
    613-992-3474
    www.dfo-mpo.gc.ca