Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

07 sept. 2007 10h34 HE

Le ministre Hearn se rend en Espagne et au Portugal pour faire progresser les efforts du Canada visant à mettre fin à la surpêche

MADRID, ESPAGNE--(Marketwire - 7 sept. 2007) - L'honorable Loyola Hearn, ministre des Pêches et des Océans, accompagné de l'ambassadeur canadien pour la conservation des pêches, M. Loyola Sullivan, ont tenu aujourd'hui leurs dernières réunions à l'occasion de la visite qu'ils effectuent en Espagne dans le but de faire progresser les efforts du Canada visant à mettre un terme à la surpêche. Les deux officiels canadiens poursuivent leur visite en Espagne et au Portugal pour tenir des réunions avec les ministres des Pêches des deux pays et pour rencontrer des dirigeants d'entreprises, des scientifiques et des universitaires.

"Le Canada est heureux des résultats obtenus par des pays comme l'Espagne dans le domaine de l'application des règlements sur les pêches en haute mer, a déclaré le ministre Hearn. On observe une plus grande conformité et les infractions graves en sont actuellement à un creux historique, preuve que les efforts que déploie le nouveau gouvernement du Canada sur la scène internationale donnent des résultats concrets, et nous nous en réjouissons."

Hier, le ministre Hearn a signé un protocole d'entente avec l'honorable Elena Espinosa, ministre de l'Agriculture, des Pêches et de l'Agroalimentaire de l'Espagne.

Ce protocole d'entente permettra au Canada et à l'Espagne de collaborer plus étroitement aux plans technique, scientifique et économique, ainsi que dans les dossiers touchant l'application de la loi, particulièrement dans l'Atlantique Nord-Ouest. Il vise également à favoriser la collaboration dans les projets de recherche, à stimuler les échanges commerciaux et à faciliter les initiatives qui amélioreront la conservation et la gestion des pêches réglementées.

Cette entente est conclue dans la foulée d'une lettre d'entente signée dernièrement entre le Canada et l'Espagne visant à resserrer leur collaboration scientifique en vue d'enrichir leurs connaissances du flétan du Groenland, des écosystèmes océaniques, des espèces aquatiques envahissantes, de la santé des animaux aquatiques et de la production du poisson d'élevage. Ces initiatives jetteront des fondements scientifiques solides qui favoriseront la prise de décisions éclairées à l'échelle internationale en vue d'assurer l'utilisation durable des ressources.

Le ministre Hearn et l'ambassadeur Sullivan ont rencontré la conseillère galicienne de la pêche, des produits de la mer et de l'aquaculture, Mme Carmen Gallego, durant leur visite dans cette région de l'Espagne.

En outre, les ministres ont discuté de l'importance de l'aquaculture comme l'une des activités de production alimentaire les plus importantes du monde et ont déterminé que son développement est une priorité clé pour les deux pays. Ils se sont également entendus pour travailler en étroite collaboration avec les industries de l'aquaculture et des pêches sauvages pour identifier leurs intérêts communs et des occasions de collaborer qui s'avéreront réciproquement avantageuses.

"Il est important de travailler ensemble afin d'assurer la conservation des stocks de poissons, a déclaré l'ambassadeur Sullivan. Nous nous réjouissons des mesures prises par des pays comme l'Espagne et le Portugal. Le Canada ne tolérera pas la surexploitation des stocks que nous avons vue par le passé et il commence à se faire entendre. Nous constatons une amélioration réelle en mer, et c'est ce qui compte."

Parmi les activités au programme de leur visite au Portugal du 9 au 12 septembre, le ministre Hearn et l'ambassadeur Sullivan rencontreront M. Jaime Silva, ministre de l'Agriculture, du Développement rural et des Pêches du Portugal, et ils visiteront l'INIAP-IPMAR, l'Institut de recherche sur les pêches et les océans du Portugal.

Disponibles sur le site Web du MPO :

- Protocole d'entente sur la collaboration dans le domaine des pêches entre le ministère des Pêches et des Océans du Canada et le ministère de l'agriculture, de la pêche et de l'alimentation du Royaume d'Espagne.

- Photos officielles

FICHE D'INFORMATION

INITIATIVE DE COLLABORATION DANS LE DOMAINE DES SCIENCES DE LA MER ENTRE LE CANADA ET L'ESPAGNE

L'industrie de la pêche revêt une grande importance tant pour le Canada que pour l'Espagne. En élargissant les réseaux scientifiques, les deux pays peuvent tirer parti des connaissances l'un de l'autre et renforcer leurs capacités en sciences de la mer.

C'est pourquoi le Canada et l'Espagne ont lancé une Initiative de collaboration dans le domaine des sciences de la mer. Le but de cette initiative est de leur permettre de réaliser ensemble des projets qui les intéressent tous deux dans le domaine des sciences de la mer.

Réitérer notre engagement envers les sciences

En mars 2007, Pêches et Océans Canada a accueilli un atelier canado-espagnol à Moncton, au Nouveau-Brunswick, au Canada. Le but de l'atelier était de faire progresser la collaboration scientifique appuyant la gestion durable des pêches et des océans au Canada et en Espagne.

Plus de 40 scientifiques canadiens et espagnols provenant des universités et des ministères ont participé à l'atelier à l'issue duquel ils ont cerné quatre grands domaines de recherche se prêtant à des projets conjoints : les sciences, les espèces aquatiques envahissantes, la santé des animaux aquatiques, et l'aquaculture et la génomique.

Un mois plus tard, le 30 avril 2007, une lettre d'intention a été signée entre Pêches et Océans Canada et le ministère des Sciences et de l'Education de l'Espagne, ce qui a officialisé les pourparlers du mois précédent, et engagé les deux pays à mettre sur pied des projets conjoints dans le domaine des sciences de la mer.

Cette entente canado-espagnole établit un cadre pour la sélection des projets scientifiques d'intérêt commun, la définition du soutien (tant en ressources financières qu'humaines), et l'établissement des mécanismes de financement et des autres dispositions éventuelles.

De plus, Pêches et Océans Canada et le ministère des Sciences et de l'Education ont chacun engagé 100 000 $ pour réaliser des projets scientifiques au cours du présent exercice. Jusqu'à présent, les fonds ont servi à financer des projets de recherche en sciences halieutiques (25 000 $) et sur les espèces aquatiques envahissantes (25 000 $).

En août 2007, des scientifiques du MPO ont réalisé avec leurs homologues espagnols un recensement scientifique du flétan du Groenland et d'autres espèces dans la division 3L des eaux canadiennes, dans le cadre du recensement actuellement effectué dans la division 3L de la zone réglementée par l'OPANO. Grâce à cette recherche, nous enrichirons nos connaissances sur les stocks chevauchants et les deux pays comprendront mieux l'écosystème des Grands Bancs.

Le Canada et l'Espagne font progresser l'Initiative de collaboration dans le domaine des sciences de la mer et assurent la bonne circulation de l'information sur les activités en sciences halieutiques et sur le recensement au moyen d'appels conférence périodiques. De plus, des hauts fonctionnaires du Canada et des fonctionnaires de Génome Canada comptent se rendre en Espagne en octobre 2007 pour discuter avec les fonctionnaires espagnols de la possibilité de lancer des projets de recherches scientifiques, dans le domaine de la génomique notamment.

http://www.dfo-mpo.gc.ca

Renseignements

  • Pêches et Océans Canada, Ottawa
    Phil Jenkins
    Relations avec les médias
    613-993-5413
    ou
    Pêches et Océans Canada, Ottawa
    Cabinet du ministre
    Steve Outhouse
    Directeur des Communications
    613-992-3474
    ou
    Affaires étrangères et Commerce international Canada
    Service des relations avec les médias
    des Affaires étrangères
    613-995-1874
    http://www.international.gc.ca