Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

18 avr. 2012 20h26 HE

Le ministre Keith Ashfield fait avancer les enjeux du Canada en matière de pêches à Washington

WASHINGTON, DISTRICT DE COLUMBIA--(Marketwire - 18 avril 2012) - Aujourd'hui, à Washington, l'honorable Keith Ashfield, ministre des Pêches et des Océans, a émis la déclaration suivante à la suite des réunions clés avec des représentants du gouvernement américain à propos d'importants enjeux bilatéraux et multilatéraux en matière de pêches et d'autres sujets connexes :

« L'état du Traité Canada-États-Unis sur le thon blanc était au cœur des discussions. J'ai réitéré la volonté du Canada de poursuivre les négociations sur le renouvellement sans délai de ce traité de sorte que les deux pays signataires puissent continuer de bénéficier des avantages de cette importante entente de longue date.

Le traité constitue un bel exemple de coopération transfrontalière; il a contribué à établir une stabilité à long terme, à améliorer les pratiques de gestion et à procurer aux pêcheurs et aux entreprises des deux pays des occasions d'affaires. Il est à l'origine de retombées économiques considérables tant au Canada qu'aux États-Unis. En effet, au Canada, l'industrie de la pêche du thon blanc est évaluée à quelque 30 millions de dollars par année et appuie plus de 250 emplois canadiens liés à la pêche. De plus, les retombées liées aux activités canadiennes dans les communautés de l'Oregon et de Washington sont nombreuses. Ne pas renouveler ce traité pourrait signifier des pertes potentielles de l'ordre de 16 millions de dollars par année et des emplois qui s'y rattachent sur la côte ouest américaine.

L'industrie canadienne a su activement trouver des solutions pour raviver les négociations. J'appuie totalement l'industrie dans ces efforts et je continuerai d'insister auprès des États-Unis pour qu'ils travaillent avec nous pour trouver une solution.

J'ai également discuté des espèces aquatiques envahissantes avec mes homologues américains, en particulier de la carpe asiatique. Cette dernière n'a pas encore fait son apparition dans les Grands Lacs ou en eaux canadiennes. Tant le Canada que les États-Unis reconnaissent les répercussions possibles que cette espèce pourrait avoir sur des pêches commerciales et récréatives importantes. Je désire souligner les qualités de chef des États-Unis et leur travail en la matière et je les remercie pour leur partenariat. Nous sommes d'accord pour poursuivre notre relation de longue date et notre collaboration afin de prévenir la propagation des espèces envahissantes, en particulier l'introduction de la carpe asiatique dans les Grands Lacs.

De plus, à la suite des réunions avec les pêcheurs de homards auxquelles j'ai participé au Canada atlantique, j'ai indiqué à mes homologues que l'industrie était aux prises avec des retards pour acheminer leurs produits aux États-Unis. Nous nous entendons pour dire que nos agences d'application de la loi respectives doivent trouver une solution.

Dans l'ensemble, je suis satisfait de cette journée positive et productive de réunions avec nos homologues américains. »

Pour obtenir plus de renseignements sur le Traité Canada-États-Unis sur le thon blanc, visitez le site Web de Pêches et Océans Canada au : http://www.dfo-mpo.gc.ca/media/back-fiche/2012/20120418a-fra.htm

Renseignements

  • Frank Stanek
    Relations avec les médias
    Pêches et Océans Canada
    613-990-7537

    Barbara Mottram
    Attachée de presse
    Cabinet du ministre
    Pêches et Océans Canada
    613-992-3474