Ministère de la Défense nationale

Ministère de la Défense nationale

12 avr. 2013 14h00 HE

Le ministre Lebel annonce un investissement significatif en équipement à la 3e Escadre Bagotville

BAGOTVILLE, QUÉBEC--(Marketwired - 12 avril 2013) - L'honorable Denis Lebel, Ministre des Transports, de l'Infrastructure et des Collectivités et ministre de l'Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, et ministre des Affaires intergouvernementales, au nom de l'honorable Kerry-Lynne D. Findlay, c.r., ministre associée de la Défense nationale et députée de Delta - Richmond Est, a annoncé aujourd'hui que le gouvernement du Canada investira dans les aérodromes de l'Aviation royale canadienne et dans la sécurité des militaires des Forces armées canadiennes.

Le ministre Lebel a annoncé que le gouvernement du Canada a attribué à Cassidian, la division responsable de la défense et de la sécurité de la European Aéronautic Defence and Space Company de Munich, en Allemagne, un contrat évalué à 75,5 millions de dollars portant sur le remplacement des systèmes de radar de surveillance de zone et de radar secondaire de surveillance, qui servent à la gestion de la circulation aérienne dans plusieurs aérodromes à l'échelle du pays.

« Notre gouvernement s'engage à veiller à ce que les ressources nécessaires soient en place pour que les Forces armées canadiennes puissent mener à bien les importantes missions dont ils sont responsables. La technologie a tellement progressé depuis que les systèmes radars utilisés actuellement ont été installés, » a déclaré le ministre Lebel. « Les nouveaux systèmes radars ont la capacité de détecter et d'identifier les objets à l'intérieur d'une zone beaucoup plus vaste, ce qui les rend beaucoup plus efficaces. »

Le contrat comprend le remplacement des systèmes radars qui servent à la gestion de la circulation aérienne aux différents aérodromes appartenant au ministère de la Défense nationale partout sur le territoire canadien. Les systèmes de radar de surveillance de zone et de radar secondaire de surveillance actuellement utilisés dans les aérodromes des Forces armées canadiennes ont atteint la fin de leur vie utile prévue et ne sont plus économiquement viables.

Lorsqu'utilisés simultanément, les deux systèmes radars permettent aux contrôleurs aériens de déterminer très précisément la position et d'obtenir les données de poursuite de chaque aéronef à l'intérieur de la zone de couverture.

Ce contrat a été attribué par voie concurrentielle, et les principes fondamentaux que sont l'équité, l'ouverture et la transparence demeurent au cœur des pratiques d'acquisition de matériel de défense.

« Notre gouvernement a la volonté de veiller à l'acquisition et à l'entretien des équipements nécessaires pour les Forces armées canadiennes à un prix raisonnable pour les Canadiens et de générer les meilleures retombées économiques pour l'industrie et les travailleurs canadiens, » a déclaré l'honorable Rona Ambrose, ministre des Travaux publics et Services gouvernementaux et ministre de la Condition féminine. « Grâce à ce contrat, les différents sites de l'Aviation royale canadienne continueront de répondre à leurs besoins opérationnels. »

Comme c'est le cas pour bon nombre de processus d'acquisition de matériel de défense et de sécurité, la Politique des retombées industrielles et régionales s'applique à ce contrat, ce qui signifie que Cassidian a l'obligation d'investir un montant égal à la valeur totale du contrat dans des activités économiques au profit du Canada.

« La Politique des retombées industrielles et régionales crée de très intéressantes occasions d'affaires dans le domaine de la haute technologie pour les entreprises canadiennes. La Politique permet à nos firmes d'avoir accès aux marchés mondiaux et favorise le développement de relations d'affaires à long terme, » a affirmé l'honorable Christian Paradis, ministre de l'Industrie. « Par l'attribution de ce contrat, nous démontrons une fois de plus comment notre système d'approvisionnement génère des retombées économiques dans toutes les régions du pays et continue de soutenir notre industrie, qui est un chef de file sur la scène internationale. »

Dans le cadre de ce projet, on procédera à l'installation de sept nouveaux systèmes de radar de surveillance de zone et de radar secondaire de surveillance à la 3e Escadre Bagotville (Québec); à la 4e Escadre Cold Lake (Alberta); à la 5e Escadre Goose Bay (Terre-Neuve-et-Labrador); à la 8e Escadre Trenton (Ontario), où un système sera installé au centre des opérations et un second au centre de formation technique de l'Escadron de soutien technique des télécommunications et des moyens aérospatiaux; à la 14e Escadre Greenwood (Nouvelle-Écosse); et à la 19e Escadre Comox (Colombie-Britannique). Les systèmes seront installés au cours des trois ou quatre prochaines années.

Renseignements