Ministère de la Justice Canada

Ministère de la Justice Canada

15 août 2014 11h49 HE

Le ministre MacKay et le député Menegakis visitent l'unité canine de la police régionale de York

Occasion de souligner l'importante contribution des chiens d'assistance pour la protection des Canadiennes et des Canadiens

AURORA, ONTARIO--(Marketwired - 15 août 2014) - Ministère de la Justice Canada

Le ministre de la Justice Peter MacKay a visité aujourd'hui l'unité canine de la Police régionale de York à Aurora (Ontario) pour reconnaître l'importance du rôle que l'unité canine, et d'autres unités du même genre, jouent dans la protection des collectivités canadiennes.

Les animaux policiers sont souvent à risque d'agressions violentes; de fait, plusieurs ont été tués en service. En mai 2014, le gouvernement du Canada a déposé un projet de loi qui fait en sorte que les personnes qui s'en prennent aux animaux policiers aient à faire face à de graves conséquences.

Les faits en bref

  • Lors de sa formation en 1989, l'unité canine de la Police régionale de York avait trois équipes formées d'un chien aidant et d'un maître.

  • Aujourd'hui, avec 15 équipes maître-chien, elle est la troisième plus importante unité canine de la police en Ontario.

  • Les unités canines appuient les agents de première ligne et les unités d'enquête de plusieurs façons, notamment dans la recherche de suspects qui ont fui à pied; la recherche de personnes disparues, d'éléments de preuve et de matières dangereuses comme des explosifs; et l'appréhension de criminels.

  • En mai 2014, le gouvernement du Canada a déposé un projet de loi qui créerait une nouvelle infraction interdisant spécifiquement de blesser ou de tuer des animaux qui ont été dressés et qui travaillent pour la police, pour des personnes handicapées ou pour les Forces armées canadiennes.

  • Les personnes reconnues coupables d'une telle infraction pourraient recevoir une peine pouvant aller jusqu'à cinq ans de prison, avec une peine minimale obligatoire de six mois de prison dans le cas où un animal policier est tué et où l'infraction fait l'objet de poursuites par voie de mise en accusation.

  • Si un policier est attaqué ou si un animal policier est blessé ou tué en service, la peine imposée pour cette infraction serait purgée de manière consécutive à toute autre peine imposée à son auteur.

  • Cette mesure législative, le projet de loi C-35, la Loi sur la justice pour les animaux qui fournissent de l'assistance (Loi de Quanto) rend hommage à Quanto, un chien de police qui a été poignardé à mort en aidant à arrêter un suspect en fuite à Edmonton, en Alberta, au mois d'octobre 2013. Quanto avait été au service de la police pendant quatre ans et avait été décoré. Il avait participé à plus de 100 arrestations.

Citations

« Les chiens de police jouent souvent un rôle crucial dans la protection de nos familles et de nos collectivités. Ils aident les agents de police à résoudre des crimes et à appliquer la loi, et leur contribution est indéniable. En mai 2014, notre gouvernement a déposé un projet de loi qui renferme d'importantes mesures pour aider à les protéger des risques qu'ils prennent quotidiennement dans l'exercice de leurs fonctions, afin qu'ils puissent poursuivre leur travail, en toute sécurité, en tant que membres importants de nos forces policières à l'échelle du pays. »

Peter MacKay, Ministre de la Justice et procureur général du Canada

« Nous sommes heureux d'avoir accueilli ici, au quartier général de la Police régionale de York, Peter MacKay, ministre de la Justice et procureur général du Canada, et Costas Menegakis, député de Richmond Hill, et nous sommes fiers de leur avoir fait une démonstration du talent des équipes de notre unité canine. Nous comptons chaque jour sur le soutien qu'apportent nos animaux policiers à nos agents alors qu'ils veillent à la protection de nos collectivités. Nous appuyons la projet de loi déposé au mois de mai qui aidera à protéger les animaux policiers comme ceux qui font partie de notre unité canine et de notre unité cérémoniale de police à cheval, et nous attendons avec impatience l'adoption du projet de loi quand la Chambre des Communes reprendra ses travaux. »

Eric Jolliffe, Chef de police, Police régionale de York

« Notre gouvernement est déterminé à protéger les animaux policiers, comme le chien Quanto du Service de police d'Edmonton et le cheval Brigadier du Service de police de Toronto, qui ont été tués en service. En mai 2014, nous avons concrétisé cet engagement en déposant le projet de loi C-35, la Loi sur la justice pour les animaux qui fournissent de l'assistance (Loi de Quanto), qui aidera à protéger les animaux qui travaillent si fort chaque jour pour assurer notre sécurité. »

Costas Menegakis, Député de Richmond Hill

Liens connexes

- Le PM Harper annonce une protection accrue des animaux policiers, aidants ou militaires

- Loi sur la justice pour les animaux qui fournissent de l'assistance

Suivez les activités du ministère de la Justice du Canada sur Twitter (@JusticeCanadaFR), joignez-vous à nous sur Facebook ou visitez notre chaîne YouTube.

Renseignements

  • Clarissa Lamb
    Attachée de presse
    Cabinet du ministre de la Justice
    613-992-4621

    Relations avec les médias
    Ministère de la Justice
    613-957-4207