Patrimoine canadien

Patrimoine canadien

08 sept. 2010 15h39 HE

Le ministre Moore annonce le début des négociations sur la coproduction audiovisuelle avec l'Inde

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 8 sept. 2010) - L'honorable James Moore, ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles, a annoncé aujourd'hui que le gouvernement du Canada entame des négociations sur la coproduction avec l'Inde, la première étape de l'engagement du gouvernement envers la coproduction, qui positionnera l'industrie audiovisuelle canadienne comme leader mondial.

« Notre gouvernement soutient l'industrie audiovisuelle du Canada en proposant le contenu canadien aux nouveaux marchés internationaux. La négociation d'accords de coproduction avec l'Inde devrait resserrer les liens qui unissent déjà nos deux pays, en plus d'appuyer la création d'un plus grand nombre de productions audiovisuelles originales pouvant être distribuées à plus grande échelle, a expliqué le ministre Moore. La coproduction internationale assure la présence de la culture canadienne et de ses créateurs à l'étranger et renforce nos alliances avec les pays étrangers. »

Le Canada et l'Inde entretiennent depuis longtemps une solide relation dans le domaine culturel. Ils collaborent actuellement à l'UNESCO dans le cadre du Comité intergouvernemental pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. En juin 2010, le Canada a signé un protocole d'entente sur la coopération culturelle avec l'Inde qui facilitera les activités culturelles bilatérales, aidera à la création de possibilités économiques pour le Canada et l'Inde, et contribuera à la présentation du contenu culturel canadien en Inde et du contenu culturel indien au Canada.

Les coproductions prévues par un accord sont les productions cinématographiques ou télévisuelles qui sont réalisées en vertu des accords internationaux signés par les gouvernements. Elles permettent aux producteurs canadiens et étrangers de mettre en commun leurs ressources créatives, techniques et financières. Les coproductions sont reconnues comme des productions nationales dans leurs pays respectifs, ce qui leur permet de profiter des avantages qui y sont offerts. Au Canada, ces avantages peuvent comprendre, entre autres, les crédits d'impôt fédéraux et provinciaux, le Fonds des médias du Canada et le Fonds du long métrage du Canada de Téléfilm Canada.

(Ce communiqué se trouve également dans Internet à www.patrimoinecanadien.gc.ca sous Salle des nouvelles.)

FICHE D'INFORMATION

Les accords de coproduction sont des accords internationaux qui permettent aux producteurs canadiens et étrangers de mettre en commun leurs ressources créatives, techniques et financières pour coproduire des projets cinématographiques et télévisuels. Les coproductions prévues par un accord obtiennent le statut national dans leurs pays respectifs.

Le ministère du Patrimoine canadien est chargé de négocier et de superviser les accords de coproduction. Téléfilm Canada administre ces accords au nom de Patrimoine canadien et reçoit les demandes d'accréditation des projets comme coproductions officielles. Le ministre du Patrimoine canadien délivre les certificats selon la recommandation de Téléfilm Canada.

Après qu'une production est accréditée au Canada, elle est admissible à une série de mesures de soutien direct et indirect de l'audiovisuel, par exemple, le crédit d'impôt pour la production de films ou de vidéos canadiens, le Fonds des médias du Canada et le Fonds du long métrage du Canada, ainsi que des programmes semblables dans la plupart des provinces et territoires.

Le Canada a signé son premier accord de coproduction avec la France en 1963. Il possède 49 accords avec 53 partenaires du monde entier et est reconnu comme un leader mondial de la coproduction audiovisuelle internationale. Pour consulter une liste de ces accords, visitez le site Web de Téléfilm à www.telefilm.gc.ca/fr/coproductions/coproductions/accords.

Au cours de la dernière décennie, le Canada a coproduit près de 800 œuvres audiovisuelles, dont des longs métrages récents comme Splice (Canada–France) et Barney's Version (Canada–Italie), ainsi que plusieurs productions télévisuelles comme Pillars of the Earth (Canada–Allemagne), Franklin (Canada–France) et The Tudors (Irlande–Canada).

De 2000 à 2009, ces quelque 800 productions ont bénéficié d'investissements totalisant environ 2,8 milliards de dollars de partenaires étrangers.

Au Canada, les recettes des salles de cinéma sont en moyenne d'environ 30 p. 100 supérieures pour les films coproduits et présentés dans les salles de cinéma au Canada par rapport aux autres films produits au pays.

Renseignements

  • Cabinet du ministre du Patrimoine canadien
    et des Langues officielles
    Matthew Deacon - Attaché de presse
    819-997-7788
    matthew.deacon@pch.gc.ca
    ou
    Patrimoine canadien
    Relations avec les médias
    819-994-9101
    1-866-569-6155
    media@pch.gc.ca