Ressources naturelles Canada

Ressources naturelles Canada

09 sept. 2013 15h39 HE

Le ministre Oliver conclut avec succès sa cinquième visite officielle à Washington

WASHINGTON, DISTRICT DE COLUMBIA--(Marketwired - 9 sept. 2013) - Le ministre des Ressources naturelles du Canada, l'honorable Joe Oliver, a rencontré aujourd'hui le secrétaire à l'Énergie des États-Unis, Ernest Moniz, pour discuter de la relation des deux pays en matière d'énergie et des possibilités de coopération future. Il a souligné que le Canada était le plus important et le plus responsable des fournisseurs d'énergie des États-Unis et qu'il souhaitait renforcer la sécurité énergétique, l'emploi et la protection de l'environnement en Amérique du Nord.

« Le Canada et les États-Unis partagent dans le domaine énergétique les liens les plus étendus, les plus sûrs et les plus profonds au monde, a dit le ministre Oliver. Le renforcement de notre collaboration en matière d'énergie favorisera l'économie, la sécurité énergétique et la responsabilité environnementale. »

MM. Moniz et Oliver ont discuté des façons dont le département de l'Énergie des États-Unis et Ressources naturelles Canada peuvent hausser leur degré de collaboration dans les dossiers énergétiques et environnementaux. Ainsi, une collaboration pourrait être envisagée dans le maintien d'une infrastructure énergétique sûre et moderne, la promotion de l'utilisation efficiente des ressources énergétiques, l'exercice d'un leadership mondial concerté en matière d'énergie et d'environnement et la mise en valeur responsable des hydrocarbures non classiques.

M. Oliver a indiqué que le Canada a pris des mesures énergiques dans le prolongement de son exemplaire bilan environnemental. Parmi ces mesures, mentionnons l'interdiction de centrales au charbon faisant appel à la technologie traditionnelle et la réduction des émissions imputables aux sables bitumineux de 26 % par baril durant la période 1990-2011. De fait, 77 % du portefeuille d'électricité du Canada est constitué de sources non polluantes.

« Le Canada plaide en faveur de l'approbation du projet Keystone XL car nos deux pays y gagneraient : sécurité énergétique accrue, création de milliers d'emplois et apport de recettes appréciables pour financer des programmes sociaux essentiels, a souligné M. Oliver. Le projet remplacerait le pétrole du Venezuela, pays qui a menacé à plusieurs reprises de cesser d'approvisionner les États-Unis et qui rejette autant de gaz à effet de serre sinon plus, mais applique des règlements moins stricts. En outre, le Département d'État américain a conclu que Keystone XL n'aura pas d'impact notable sur les émissions mondiales de gaz à effet de serre. »

« L'attachement partagé de nos deux pays à la démocratie, au libre marché et à la primauté du droit sert d'ancrage à une relation commerciale fructueuse sans pareille dans le monde - des échanges de l'ordre de 2 milliards de dollars chaque jour, a ajouté le ministre Oliver. Notre gouvernement est impatient de travailler avec les États-Unis et avec le secrétaire Moniz pour renforcer notre relation en matière énergétique, partager les retombées économiques, favoriser la sécurité énergétique et mieux protéger l'environnement. »

Les communiqués de presse et les documents d'information de RNCan sont diffusés à l'adresse www.rncan.gc.ca/media.

Suivez-nous sur Twitter : @RNCan (http://twitter.com/rncan).

Renseignements

  • Renseignements pour les journalistes :
    Chris McCluskey, Directeur des communications
    Cabinet du ministre des Ressources naturelles du Canada
    613-996-2007
    Chris.McCluskey@rncan.gc.ca

    Relations avec les médias
    Ressources naturelles Canada, Ottawa
    613-992-4447

    Renseignements pour le grand public :
    Lundi-vendredi, de 8 h 30 à 16 h 30 HAE
    Téléphone : 613-995-0947
    Téléimprimeur (ATS) : 613-996-4397
    questions@rncan.gc.ca