Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

03 févr. 2014 12h13 HE

Le ministre Paradis conclut une visite constructive en Afrique du Sud

Le ministre Paradis confirme l'appui du Canada aux pays d'Afrique qui cherchent à gérer leurs ressources naturelles de manière plus transparente et plus responsable

CAPE TOWN, AFRIQUE DU SUD--(Marketwired - 3 fév. 2014) - Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

Le ministre du Développement international et ministre de la Francophonie, l'honorable Christian Paradis, a conclu aujourd'hui une visite fructueuse en Afrique du Sud. Au cours de son voyage, le ministre Paradis a fait part de l'appui du Canada à divers nouveaux projets qui aideront le Mozambique et la Tanzanie à mieux administrer leurs ressources naturelles pour qu'elles deviennent une source d'avantages durables à long terme pour leurs peuples.

« Une croissance durable stimulée par le secteur privé et la réduction de la pauvreté sont les deux faces d'une même médaille, a déclaré le ministre Paradis. C'est pourquoi le Canada appuie les gouvernements africains qui cherchent à administrer leur secteur extractif de manière plus transparente et plus responsable. Nous veillons à ce que les collectivités tirent le plus d'avantages possible du développement de leurs ressources naturelles pour amener la prospérité et la croissance dans tout le continent africain. »

En Afrique du Sud, le ministre Paradis a rencontré des ministres africains, des représentants de l'industrie minière et des fonctionnaires du gouvernement d'Afrique du Sud. Il a également pris part à un événement où des membres du Centre africain de développement de l'industrie minière et de l'Institut canadien international pour les industries extractives et le développement (en anglais) ont discuté de moyens d'arriver à coopérer efficacement.

Le ministre Paradis a également prononcé le mot de bienvenue au petit-déjeuner-causerie organisé par le Canada sur le thème : Investir dans le secteur minier en Afrique : Transformation, défis et occasions à saisir. Il a également assisté à une rencontre sur les stratégies qui permettraient d'accélérer la mise en œuvre de la Vision du régime minier de l'Afrique de l'Union africaine. Dans son allocution, il a souligné l'importance de mobiliser le secteur privé pour élargir la répartition des avantages issus de l'activité du secteur extractif.

Les faits en bref

  • Le 29 janvier 2014, le secrétaire parlementaire Deepak Obhrai a fait part de l'appui du Canada à la mobilisation de la Commission de l'Union africaine pour améliorer ses capacités de développement de l'Afrique.
  • Reconnaissant que le secteur extractif peut être un important moteur de croissance économique durable et de réduction de la pauvreté, le Canada a appuyé l'Initiative pour la transparence dans les industries extractives et la création de l'Institut canadien international pour les industries extractives et le développement, et il a annoncé l'octroi de 15,3 millions de dollars pour financer le Centre africain de développement de l'industrie minière.
  • Au cours de sa visite en Afrique du Sud, le ministre Paradis a fait part de l'appui du Canada aux projets suivants :
    • Extractives Cooperation for Enhanced Economic Development (EXCEED), un nouveau mécanisme de financement du MAECD pour appuyer les projets de développement de grande envergure dans le secteur de l'extraction en Afrique.
    • Projet de renforcement de la capacité du secteur de l'énergie en Tanzanie (en partenariat avec la Banque mondiale).
    • Projet de formation axée sur les compétences pour l'emploi au Mozambique (en partenariat avec l'Association des collèges communautaires du Canada).
    • Appui au ministère des Ressources minières du Mozambique pour l'élaboration d'une politique sur la responsabilité sociale des entreprises au Mozambique (en partenariat avec le gouvernement du Mozambique).

Produits connexes

- Investir dans le secteur minier en Afrique : Transformation, défis et occasions à saisir

- L'événement de la Banque mondiale sur la vision de l'exploitation minière en Afrique et le Centre africain de développement de l'industrie minière

Document d'information

Nouvelles initiatives canadiennes en Afrique

  • Projet de renforcement de la capacité du secteur de l'énergie en Tanzanie (15,5 millions de dollars sur cinq ans)

Ce projet, mis en œuvre en collaboration avec la Banque mondiale, vise à renforcer la capacité du gouvernement de la Tanzanie à développer son secteur émergent de l'exploitation du gaz naturel et à créer des partenariats public-privé de production électrique. Il contribuera à améliorer l'approvisionnement en électricité tout en stimulant la croissance économique et en favorisant le développement socioéconomique.

  • Formation axée sur les compétences pour l'emploi au Mozambique (18,5 millions de dollars sur six ans)

Cette initiative, mise en œuvre par l'Association des collèges communautaires du Canada (ACCC), contribuera à la création de centres d'excellence voués à la formation axée sur les compétences dans les provinces de Tele (riche en charbon) et de Cabo Delgado (riche en gaz naturel). Ce projet aidera jusqu'à 4 000 Mozambicains (hommes et femmes) à accéder au marché du travail et à obtenir de bons emplois dans les industries reliées aux secteurs des mines et de l'extraction.

  • Appui au ministère des Ressources minières du Mozambique pour l'élaboration d'une politique sur la RSE (200 000 $ sur un an)

Ce projet, mis en œuvre par le ministère des Ressources minières du Mozambique, appuie l'élaboration d'une politique nationale sur la responsabilité sociale des entreprises (RSE) pour les secteurs des mines, du pétrole et du gaz naturel. Le secteur extractif du Mozambique est un secteur en croissance qui constitue une source importante de nouveaux emplois et de revenus qui devraient stimuler la croissance économique durable et réduire la pauvreté.

  • Extractives Cooperation for Enhanced Economic Development (EXCEED)

Ce programme appuiera de nouveaux projets multipays donateurs dans le secteur de l'extraction en Afrique. Des investissements comprendront des initiatives d'assistance technique, des projets multipays, ainsi que des partenariats stratégiques avec des institutions canadiennes et internationales de pointe, qui mettront à profit l'expertise canadienne pour aider les pays africains à renforcer leur capacité d'optimiser les avantages qu'ils tirent de leurs propres ressources naturelles. EXCEED appuiera des projets par l'entremise d'un budget initial total allant jusqu'à 25 millions de dollars par année.

Le programme EXCEED est un nouveau mécanisme de financement qui vise à élargir l'implication du Canada dans des domaines ayant une grande incidence sur le développement dans le secteur de l'extraction en Afrique. Il appuiera des projets de grande envergure qui complèteront les services offerts par des institutions clés financées par le Canada. Ces institutions comprennent notamment l'Institut canadien international pour les industries extractives et le développement, gérée par un consortium d'universités canadiennes, qui mobilisera l'expertise canadienne et international, ainsi que l'expérience pratique pour renforcer la gouvernance des ressources extractives. Une autre de ces institutions est le Centre africain de développement minier, une initiative africaine conçue pour appuyer la mise en œuvre de la Vision de l'exploitation minière en Afrique de l'Union africaine.

Pour obtenir plus de renseignements sur le travail accompli par le Canada en Afrique, consultez le site Web du MAECD.

Renseignements

  • Margaux Stastny
    Directrice des Communications
    Cabinet du ministre du Développement international
    et ministre de la Francophonie
    819-953-6238
    margaux.stastny@international.gc.ca

    Le Service des relations avec les médias
    Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
    613-995-1874
    media@international.gc.ca
    Suivez-nous sur Twitter : @MAECD_DEV