Industrie Canada

Industrie Canada

22 mars 2013 16h22 HE

Le ministre Paradis souligne le soutien apporté au secteur canadien de la fabrication dans le Plan d'action économique de 2013

QUÉBEC, QUÉBEC--(Marketwire - 22 mars 2013) - Le ministre de l'Industrie et ministre d'État (Agriculture), l'honorable Christian Paradis, a traité aujourd'hui du rôle capital joué par le secteur canadien de la fabrication au sein de l'économie du pays, et a insisté sur les avantages de la collaboration entre le gouvernement et l'industrie pour assurer une prospérité à long terme. Le ministre Paradis prononçait un discours devant des dirigeants d'entreprises du secteur de la transformation des aliments dans le cadre du congrès annuel du Conseil de la transformation agroalimentaire et des produits de consommation.

« Notre gouvernement continue de mettre l'accent sur l'emploi, la croissance et la prospérité à long terme, a déclaré le ministre Paradis. Le secteur manufacturier apporte une contribution clé au dynamisme de l'économie canadienne. Voilà pourquoi nous avons mis en place les conditions propices pour que nos fabricants innovent et soient concurrentiels au sein de l'économie mondiale. »

Le gouvernement Harper a instauré un contexte économique dans lequel les fabricants sont en mesure d'adopter les toutes dernières technologies, d'investir dans les nouvelles machines, et de mettre au point de nouveaux matériaux et procédés pour adapter les produits au moyen d'une combinaison de technologies. Le gouvernement a notamment :

  • diminué les impôts en abaissant le taux d'imposition des sociétés, qui s'établissait à plus de 22 % en 2007, à 15 % aujourd'hui, et en supprimant l'impôt fédéral sur le capital;
  • éliminé les droits de douane applicables aux machines et au matériel, faisant ainsi du Canada la première zone libre de droits de douane parmi les pays du G-20;
  • prolongé de deux ans la déduction pour amortissement accéléré, augmentant ainsi de près de 1,4 milliard de dollars l'appui accordé aux entreprises manufacturières;
  • élargi et prolongé d'un an le crédit temporaire à l'embauche pour les petites entreprises, permettant ainsi à 560 000 petites entreprises d'épargner 225 millions de dollars en 2013;
  • fait passer l'exonération cumulative des gains en capital de 750 000 $ à 800 000 $ et indexé le nouveau plafond à l'inflation;
  • réduit les formalités administratives afin que les propriétaires d'entreprise puissent consacrer moins de temps à remplir des formulaires et plus de temps à exploiter leur entreprise.

Le ministre Paradis a en outre parlé des nouveaux programmes du gouvernement Harper regroupés sous le cadre Cultivons l'avenir 2, lequel est assorti d'un budget de 3 milliards de dollars sur cinq ans à l'appui des producteurs et transformateurs agricoles. Cet investissement vise des programmes stratégiques favorisant l'innovation, la compétitivité et le développement de marchés, ainsi que des initiatives de gestion des risques de l'entreprise. Le cadre Cultivons l'avenir 2 entrera en vigueur le 1er avril 2013.

« Ces programmes sont conçus pour aider l'industrie de la transformation des aliments à accroître sa productivité, à innover, à percer sur de nouveaux marchés et à s'adapter aux enjeux et défis en constante évolution à l'échelle nationale et internationale », a ajouté le ministre.

Au Québec, l'industrie de la fabrication est à l'origine de 14 % du produit intérieur brut (PIB) provincial. Le secteur de la transformation des aliments et des boissons emploie plus de 82 000 personnes, génère des ventes de 22 milliards de dollars et engendre des exportations de 4,6 milliards de dollars. Dans l'ensemble du Canada, le secteur de la fabrication est à l'origine de 13 % du PIB et emploie près de 1,8 million de personnes, dont plus de 95 % occupent un poste à temps plein.

Renseignements

  • Margaux Stastny
    Directrice des communications
    Cabinet de l'honorable Christian Paradis
    Ministre de l'Industrie
    613-995-9001

    Relations avec les médias
    Industrie Canada
    613-943-2502