Agriculture et Agroalimentaire Canada

Agriculture et Agroalimentaire Canada

05 févr. 2015 14h04 HE

Le ministre Ritz fait écho au gouvernement en réclamant une modification législative à la règle de l'EPO

WASHINGTON, DISTRICT OF COLUMBIA--(Marketwired - 5 fév. 2015) - Agriculture et Agroalimentaire Canada

Le ministre de l'Agriculture Gerry Ritz a conclu une série de rencontres à Washington D.C. aujourd'hui en réitérant la position du Canada dans le dossier de l'inscription du pays d'origine sur les étiquettes (EPO) par les États-Unis devant des membres influents de la Chambre des représentants et du Sénat nouvellement élus.

Le ministre Ritz a eu des discussions bilatérales avec des représentants importants des comités chargés de l'agriculture au Congrès et au Sénat. À l'occasion de ces rencontres, le ministre Ritz a réclamé une modification législative à la règle de l'EPO et insisté sur le fait que cette règle continue de perturber considérablement la chaîne d'approvisionnement nord-américaine, de rendre le marché imprévisible et d'imposer des coûts additionnels aux producteurs des deux côtés de la frontière.

Pendant son séjour à Washington D.C., le ministre Ritz a dirigé une délégation composée de représentants de la Canadian Cattlemen's Association, du Conseil canadien du porc et du Conseil des viandes du Canada. Ils ont participé à des tables rondes avec la COOL Reform Coalition et la Barnyard Coalition, au cours desquelles le ministre Ritz a donné son appui aux efforts déployés par chaque coalition de l'industrie pour promouvoir une solution législative au problème de discrimination causé par la règle de l'EPO.

Le Canada continuera de revendiquer pleinement ses droits pour arriver à un règlement équitable dans le dossier de l'EPO, notamment en demandant l'autorisation de prendre des mesures de rétorsion à l'égard de produits agricoles et non agricoles des États-Unis au besoin.

Les faits en bref

  • L'industrie canadienne de l'élevage du bétail estime que les dommages causés par la règle de l'EPO dépassent nettement le cap du milliard de dollars par année.
  • Les exportations des États-Unis au Canada, y compris celles de bœuf et de porc, sont évaluées à plus de deux milliards de dollars par année. Elles pourraient être compromises si le Canada devait prendre des mesures de rétorsion.
  • La Reform Coalition est un groupe d'associations et d'entreprises diverses qui représente les secteurs alimentaire, agricole et manufacturier des États-Unis.
  • La Barnyard Coalition, appelée aussi la Meat and Livestock Coalition, se compose de représentants des industries américaines du bétail et de la viande.

Citations

« La règle obligatoire de l'EPO continue de nuire aux éleveurs, aux entreprises et à l'industrie des viandes rouges des deux côtés de la frontière. Ces rencontres ont permis de rappeler aux principaux législateurs américains que le gouvernement du Canada continuera de défendre les intérêts des agriculteurs et des éleveurs canadiens et en utilisant tous les moyens à notre disposition, y compris des mesures de rétorsion, pour nous assurer que cette règle nuisible sera révisée pour de bon. »

  • Gerry Ritz, ministre de l'Agriculture

Liens additionnels

Fiche de renseignements sur l'EPO

Déclaration du Canada et du Mexique sur les prescriptions des États-Unis en matière d'étiquetage indiquant le pays d'origine

Les ministres Fast et Ritz exhortent les États-Unis à respecter la décision de l'OMC et leurs obligations commerciales

Rapport du Groupe spécial de la mise en conformité de l'OMC

Avis de la Gazette du Canada en 2013 pour solliciter des commentaires sur le projet de liste d'importations visées en provenance des États-Unis

Suivez-nous sur Twitter : @AAC_Canada

Renseignements

  • Jeff English
    Directeur des communications
    Cabinet de l'honorable Gerry Ritz
    613-773-1059

    Relations avec les médias
    Agriculture et Agroalimentaire Canada
    Ottawa (Ontario)
    613-773-7972
    1-866-345-7972