Agriculture et Agroalimentaire Canada

Agriculture et Agroalimentaire Canada

31 juil. 2014 13h23 HE

Le ministre Ritz poursuit la lutte du Canada contre l'EPO dans le cadre de la conférence de la National Cattlemen's Beef Association des États-Unis

DENVER, COLORADO--(Marketwired - 31 juillet 2014) - Agriculture et Agroalimentaire Canada

Le ministre de l'Agriculture, Gerry Ritz, a fait une allocution aujourd'hui lors de la conférence de la National Cattlemen's Beef Association (NCBA) des États-Unis dans le cadre de laquelle il a souligné l'importance de mettre fin à la discrimination à l'égard des bovins et des porcs canadiens en raison de la règle sur l'inscription du pays d'origine sur les étiquettes (EPO). Il a également fait valoir que l'EPO nuit aux producteurs agricoles et à l'industrie tant au Canada qu'aux États-Unis. Le ministre Ritz a affirmé que si l'Organisation mondiale du commerce (OMC) donne raison au Canada dans le cadre des procédures de mise en conformité, comme on l'anticipe, le gouvernement canadien tentera d'obtenir auprès de l'OMC l'autorisation d'imposer des surtaxes de rétorsion aux exportations des États-Unis vers le Canada.

Le ministre Ritz a profité de son séjour à Denver pour rencontrer des intervenants clés de l'industrie américaine de la viande et des dirigeants d'entreprises et du gouvernement en vue de discuter des mesures de lutte contre l'EPO qui seront déployées au cours des prochains mois. Plus tard aujourd'hui, le ministre Ritz participera à une réunion trilatérale réunissant des intervenants de la NCBA, de l'Association canadienne des éleveurs de bovins et de la Confederación Nacional de Organizaciones Ganaderas du Méxique.

L'EPO continue de perturber considérablement la chaîne d'approvisionnement nord-américaine, en rendant le marché imprévisible et en imposant des coûts additionnels aux producteurs des deux côtés de la frontière.

Après que le Canada ait obtenu gain de cause dans le cadre de ses contestations de l'EPO auprès de l'OMC en 2011 et en 2012, un groupe spécial de mise en conformité a été créé à l'OMC, le 25 septembre 2013, pour déterminer si la règle sur l'EPO avait été rendue conforme aux obligations qu'impose l'OMC aux É.-U.

En bref

  • Le Canada et les États-Unis ont un solide partenariat commercial dans le domaine de l'agriculture. En 2013, les échanges commerciaux bilatéraux entre les deux pays ont totalisé 45,6 milliards de dollars, dont 3,3 milliards de dollars en bovins et en bœuf.
  • La nature intégrée de la chaîne d'approvisionnement nord-américaine soutient le marché de l'emploi à l'échelle du continent. Huit millions d'emplois aux États-Unis dépendent du commerce avec le Canada, notamment dans l'industrie de la transformation de la viande.
  • L'EPO coûte chaque année des milliards de dollars à l'industrie des deux côtés de la frontière, notamment en raison des pratiques inefficaces, de la réduction des prix, des ventes perdues et des coûts additionnels.

Citation

« Avec le soutien total et l'engagement actif de l'industrie canadienne et américaine, le gouvernement du Canada continuera de lutter contre cette politique protectionniste, qui nuit aux producteurs agricoles et aux consommateurs. Nous continuerons d'utiliser tous les outils nécessaires pour obtenir une résolution équitable dans cette affaire et permettre aux secteurs de l'élevage du Canada et des États-Unis de réaliser leur plein potentiel économique ».

- Gerry Ritz, ministre de l'Agriculture

Renseignements

  • Jeff English
    Directeur des communications
    Cabinet de l'honorable Gerry Ritz
    613-773-1059

    Relations avec les médias
    Agriculture et Agroalimentaire Canada
    Ottawa (Ontario)
    613-773-7972
    1-866-345-7972
    Suivez-nous sur Twitter : @AAC_Canada