Sécurité publique Canada

Sécurité publique Canada

15 févr. 2012 18h53 HE

Le ministre Toews souligne les progrès réalisés dans le cadre du projet de loi C-19

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 15 fév. 2012) - L'honorable Vic Toews, ministre de la Sécurité publique, a fait aujourd'hui la déclaration suivante à la suite de la troisième lecture fructueuse de la Loi sur l'abolition du registre des armes d'épaule.

« L'abolition du registre des armes d'épaule est une priorité pour notre gouvernement. Le vote d'aujourd'hui marque une étape importante, étant donné que nous tenons la promesse que nous avons faite aux Canadiens en ce qui a trait à l'abolition définitive du registre des armes d'épaule. Notre gouvernement continue de se concentrer sur les efforts de lutte contre le crime et qui rendent nos rues et nos collectivités plus sécuritaires.

Il est coûteux de comptabiliser et de retracer toutes les armes d'épaule au Canada. Ce processus représente un lourd fardeau pour les propriétaires d'armes à feu respectueux des lois, comme les fermiers et les chasseurs de canards, et non pour ceux qui utilisent les armes à feu à des fins illégales. Notre gouvernement prend les mesures nécessaires pour s'assurer que les initiatives de contrôle des armes à feu au Canada visent à lutter contre le crime, à empêcher que des armes à feu tombent dans les mains de criminels et à réduire le fardeau des propriétaires d'arme à feu respectueux des lois. Nous avons adopté des mesures législatives pour lutter contre les crimes liés aux gangs et aux drogues, et contre les délinquants violents et les récidivistes. Ce sont des réformes que méritent bien les Canadiens et dont ils ont le plus besoin, pour sévir contre la criminalité et les criminels. »

« L'abolition du registre des armes d'épaule vise à s'assurer que nous continuions à préserver et à améliorer les mesures qui ont prouvé leur efficacité pour réduire la criminalité et protéger les Canadiens, » a déclaré Candice Hoeppner, secrétaire parlementaire du ministre de la Sécurité publique. « Notre gouvernement s'est engagé à mettre en œuvre des initiatives concrètes et tangibles pour sévir contre les criminels et pour à prévenir les crimes avant que ceux-ci ne soient commis. »

Bien que la Loi sur l'abolition du registre des armes d'épaule élimine la nécessité d'obtenir un certificat d'enregistrement pour les armes à feu sans restrictions, elle ne modifie pas l'exigence pour tous les particuliers d'être titulaires d'un permis de possession d'arme à feu, de faire l'objet d'une vérification des antécédents et de réussir le Cours canadien de sécurité dans le maniement des armes à feu.

Le dépôt de ce projet de loi s'inscrit dans les efforts de notre gouvernement visant à s'assurer que les lois sur les armes à feu ciblent les vrais criminels et protègent la sécurité du public. »

Renseignements

  • Relations avec les médias
    Sécurité publique Canada
    613-991-0657