Sécurité publique Canada

Sécurité publique Canada

15 févr. 2011 09h19 HE

Le ministre Toews : Une nouvelle technologie permettra d'accélérer et d'améliorer les vérifications de police des personnes qui désirent travailler auprès des personnes vulnérables

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 15 fév. 2011) - Les entraîneurs d'enfants, les bénévoles, les travailleurs en garderie et d'autres encore qui donnent de leur temps pour travailler auprès des personnes vulnérables pourront bientôt bénéficier de vérifications de police plus rapides, plus précises et plus efficaces, a annoncé aujourd'hui l'honorable Vic Toews, ministre de la Sécurité publique, et Daniel Petit, secrétaire parlementaire du ministre de la Justice. Une nouvelle technologie élaborée par la Gendarmerie royale du Canada, qui est déjà utilisée dans plus de vingt services de police au Canada, permettra de réduire considérablement le temps requis pour le traitement des demandes d'emploi des Canadiens qui désirent travailler auprès des personnes vulnérables, comme les enfants, et de déterminer de façon plus fiable si une personne devait être autorisée à le faire.

« Afin d'assurer la sécurité des familles et des collectivités, notre gouvernement encourage les organismes qui œuvrent auprès des enfants et des personnes âgées à faire en sorte que les personnes qui posent leur candidature fassent l'objet d'une vérification de l'aptitude à travailler auprès des personnes vulnérables, a déclaré le ministre Toews. Aujourd'hui, c'est avec plaisir que je souligne les efforts que la GRC a déployés pour élaborer et mettre en place cette solution technologique qui, avec la collaboration des autorités policières du Canada, permettra de faire passer le temps requis pour ces vérifications de plusieurs mois à quelques semaines tout au plus. »

Grâce à cette nouvelle technologie, les personnes qui posent leur candidature peuvent soumettre leurs empreintes digitales en vue d'une vérification et recevoir leur évaluation en quelques minutes plutôt que des semaines ou même des mois plus tard, comme c'était le cas avec l'ancien processus. Les empreintes digitales utilisées pour la vérification des personnes qui désirent travailler auprès des personnes vulnérables sont détruites après la fin de la vérification.

« Bien que les plus récents changements aient prolongé le processus de vérification de l'aptitude à travailler auprès des personnes vulnérables, cette nouvelle technologie permettra aux organismes de vérifier les antécédents d'un candidat avant de lui confier un poste de confiance ou d'autorité, a souligné le secrétaire parlementaire, Daniel Petit. Cette nouvelle technologie renforcera dorénavant la fiabilité de ces vérifications, car elle garantit que les contrevenants ne pourront plus dissimuler leurs antécédents criminels en changeant simplement leur nom. »

« Cette amélioration apportée au processus de vérification de l'aptitude à travailler auprès des personnes vulnérables permettra de réduire considérablement le temps requis pour ces vérifications, et encouragera tout le monde à collaborer avec les autorités policières afin que les personnes les plus vulnérables de notre société soient protégées et vivent en sécurité, a déclaré le chef de police d'Ottawa, Vern White. »

« En octobre 2010, la GRC a apporté des améliorations au Système d'identification en temps réel (SITR) afin de permettre aux services de police de l'ensemble du Canada d'effectuer la transmission des empreintes digitales à analyser au moyen de dispositifs Livescan, et de recevoir les résultats par voie électronique, a dit le commissaire de la GRC, William J.S. Elliott. Si la personne en cause n'a pas de casier judiciaire ou si elle n'a pas fait l'objet d'une réhabilitation à la suite d'une infraction sexuelle, il sera possible de soumettre électroniquement les empreintes digitales et d'obtenir les résultats en moins de cinq minutes. »

« La sécurité des enfants est une priorité pour l'Association canadienne de hockey, a dit Todd Jackson, gérant de l'Association. La vérification du casier judiciaire et la vérification de l'aptitude à travailler auprès des personnes vulnérables font partie intégrante du processus de présélection, et les changements apportés continueront de faciliter la sélection de nos excellents bénévoles. »

Le gouvernement du Canada recommande d'effectuer une vérification des personnes qui désirent travailler auprès des personnes vulnérables, par exemple à titre de travailleurs sociaux, de travailleurs en garderie ou d'entraîneurs. Vous trouverez de plus amples renseignements sur la vérification de l'aptitude à travailler auprès des personnes vulnérables sur le site Web de la GRC, à l'adresse : http://www.rcmp-grc.gc.ca/cr-cj/vulner/index-fra.htm.

Renseignements

  • Sécurité publique Canada
    Relations avec les médias
    613-991-0657