Plan d'action économique du Canada

Plan d'action économique du Canada

04 juin 2012 10h35 HE

Le ministre Uppal souligne l'importance du développement responsable des ressources pour l'emploi, la croissance et la prospérité durable en Alberta

EDMONTON, ALBERTA--(Marketwire - 4 juin 2012) - Aujourd'hui, L'honorable Tim Uppal, ministre d'État (Réforme démocratique) et député d'Edmonton-Sherwood Park, ainsi que d'autres ministres du gouvernement Harper mettent pleins feux partout au Canada sur les avantages du plan du gouvernement visant le Développement responsable des ressources pour les collectivités canadiennes, en particulier la création d'emplois, la croissance et la prospérité durable.

Le ministre Uppal a profité de l'occasion pour exposer les mesures que le gouvernement a entrepris d'adopter pour s'assurer que la mise en valeur des ressources naturelles du Canada contribue à l'emploi et à une croissance économique soutenue, tout en renforçant la protection de l'environnement dont tous les Canadiens sont appelés à profiter.

« Nos industries du secteur des ressources naturelles - l'énergie, les mines et les minéraux, la foresterie - constituent plus de 10 % de notre produit intérieur brut et fournissent près de 800 000 emplois au Canada, a déclaré le ministre Uppal. « Notre plan de développement responsable des ressources fera en sorte que nos abondantes ressources naturelles soient mises en valeur de façon durable, au bénéfice de tous les Canadiens. »

Le ministre a tenu ces propos à l'occasion d'une visite des installations de la société C-FER Technologies, qui fournit des services d'expertise technologique à l'industrie de l'énergie.

On estime que les projets de développement énergétique et autres grands projets de mise en valeur des ressources pourraient générer plus de 500 milliards de dollars en nouveaux investissements au Canada au cours des dix prochaines années. Par exemple, en Alberta, les sables bitumineux, qui sont les troisièmes réserves prouvées dans le monde, sont à l'origine, soit directement ou indirectement, des emplois de quelque 400 000 personnes. En outre, le secteur de l'extraction des hydrocarbures a rapporté plus de 22 milliards de dollars par année, en moyenne, au cours des cinq dernières années, en taxes et redevances. Les industries minières qui ne dépendent pas des sables bitumineux viennent à leur tour ajouter 3,8 milliards par année en recettes pour le gouvernement.

« Voilà pourquoi il importe tant que le Canada ait en place les conditions voulues pour attirer les investissements, de partout dans le monde, dans nos provinces et nos territoires, a dit le ministre. Le temps est propice à la mise en valeur des immenses ressources de notre pays. Le Canada est en concurrence avec d'autres pays riches en ressources naturelles dans le monde pour obtenir les investissements créateurs d'emplois. C'est pourquoi nous devons établir pour les grands projets un régime d'examen rapide, efficient et efficace. »

Le développement responsable des ressources repose sur quatre grands piliers : des examens de projet prévisibles et réalisés en temps opportun; la réduction du double emploi dans l'examen des projets; le renforcement des mesures de protection de l'environnement; l'amélioration des consultations auprès des Autochtones.

Parmi les changements prévus, le plan éliminera le double emploi en permettant aux évaluations provinciales de se substituer aux évaluations fédérales, pourvu qu'elles satisfassent aux exigences fédérales. Le plan prévoit aussi l'imposition de délais fixes de deux ans pour la conduite des examens de projets.

En même temps, le plan prévoit des mesures pour renforcer les normes environnementales canadiennes, déjà très élevées, en matière de sécurité et de protection de l'environnement. Ainsi, pour la première fois de substantielles amendes seraient imposées dans les cas où les conditions fixées à l'issue d'un examen environnemental ne seraient pas respectées.

Pour trouver plus de renseignements sur le développement responsable des ressources, y compris des documents d'information détaillés, prière de visiter le site Web consacré au Plan d'action économique, à l'adresse : plandaction.gc.ca.

Renseignements

  • Kate Davis
    Directrice des communications
    Cabinet du ministre d'État
    La réforme démocratique
    Ottawa
    613-943-1835

    Patricia Best
    Directrice des communications
    Cabinet du ministre
    Ressources naturelles Canada
    Ottawa
    613-996-2007