SOURCE: Museum Wiesbaden

27 nov. 2012 07h23 HE

Le Museum Wiesbaden présente: Antonio Saura - La rétrospective 30.11.2012 - 7.4.2013

WIESBADEN, ALLEMAGNE--(Marketwire - Nov 27, 2012) - Antonio Saura (1930-1998) est un des grands peintres du XXe siècle et un des représentants les plus marquants de la peinture espagnole de son temps.

C'est comme autodidacte et sous l'influence d'Yves Tanguy et de Joan Miro que Saura débute son activité. A la recherche du « vrai paysage de l'inconscient » il crée à partir de 1950 des œuvres fortement imprégnées d'influences surréalistes.

Peu de temps avant la rupture avec les Surréalistes il réalise des œuvres à caractère expérimental tel que les Grattages et les Rayogrammes, techniques qui lui offres des nouvelles possibilités artistiques.

Les séries thématiques des Dames et des Autoportraits marquent les débuts, en 1956, d'une œuvre fortement originale fondée sur une expressivité et une gestuelle singulières. En 1957 il fonde avec Manuel Millarès, Rafael Canogar et d'autres sympathisants le groupe « El Paso ». Dans le même temps il conçoit les premières Crucifixions, qui ont comme point de départ Le Christ crucifié de Diego Velàzquez au Musée du Prado. A partir de 1959 il réalise des séries de peintures de grand format dont les thèmes se retrouvent tout au long de son œuvre (Suaires, Portraits, Nus, Foules). Ils suivent les cycles des Portraits imaginaires et des Dames verticales. Saura crée également des sculptures en fer et s'intéresse à l'illustration des œuvres littéraires. Avec les cycles Le chien de Goya et les portraits de Dora Maar, réalisés à partir de 1983 il se penche sur les œuvres principales de Goya et de Picasso. Saura laisse derrière lui aussi une remarquable œuvre littéraire.

Le musée de Wiesbaden et le Musée de Beaux-Arts de Berne se sont associés à la fondation archives antonio saura à Genève pour présenter une grande rétrospective d'environ 200 œuvres qui éclaire l'ensemble de l'œuvre de l'artiste espagnol.

Renseignements