Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

25 avr. 2007 12h25 HE

Le nouveau gouvernement du Canada octroie 500 000 $ pour aider les pays en développement à améliorer le contrôle, la surveillance et le suivi de leurs bateaux de pêche

OTTAWA, ONTARIO--(CCNMatthews - 25 avril 2007) - L'honorable Loyola Hearn, ministre des Pêches et des Océans, a annoncé aujourd'hui que le nouveau gouvernement du Canada a versé 500 000 $ au Fonds d'assistance relatif à la partie VII de l'Accord des Nations Unies sur les stocks de poissons.

"Le Canada est fier d'avoir apporté la contribution la plus importante à un fonds destiné à aider les pays en développement à atteindre les normes internationales de pêche, a dit le ministre. Il s'agit d'une excellente façon de protéger les stocks de poisson hauturiers dans l'intérêt futur du Canada et des autres nations de pêche."

Le Fonds d'assistance relatif à la partie VII de l'Accord des Nations Unies sur les stocks de poissons (ANUP) permet aux pays développés de tenir l'engagement qu'ils ont pris d'aider les pays en développement à mettre en oeuvre les exigences de l'Accord. Il permet également aux pays en développement de devenir de plus solides partenaires dans les efforts internationaux déployés pour gérer les pêches de façon responsable.

Avec ce fonds d'aide, les pays en développement peuvent se doter de capacités et recevoir une aide technique leur permettant d'améliorer le contrôle, le suivi et la surveillance de leurs bateaux de pêche. Ils peuvent aussi utiliser ce fonds pour développer une capacité scientifique et pour moderniser les façons de faire dans la gestion des pêches et des océans. Ces activités sont efficaces lorsqu'il s'agit d'empêcher les pêcheurs de pratiquer la pêche illégale, ou de les en dissuader. Elles sont aussi un bon moyen d'assurer la santé des écosystèmes océaniques dans le monde.

"Le Canada déploie de nombreux efforts pour lutter contre le problème de la surpêche et de l'appauvrissement des stocks de poisson, a dit le ministre Hearn. Une partie importante de ces efforts consiste à encourager d'autres Etats à signer les accords internationaux qui énoncent les façons d'améliorer la gestion des pêches et des océans à l'échelle mondiale."

"Cela est d'autant plus important pour les pays en développement qui dépendent des ressources halieutiques pour leur sécurité alimentaire et leur développement économique."

L'ANUP a été élaboré pour assurer la conservation et une gestion internationale appropriée des stocks de poisson chevauchants et grands migrateurs en haute mer. Il décrit les obligations en matière de gestion des pêches qui s'appliquent tant aux Etats halieutistes qu'aux organisations régionales de gestion des pêches. Par exemple, il prévoit le recours à l'approche de précaution dans l'établissement des quotas de pêche, exige que les régimes de gestion des pêches préservent la santé et la durabilité des écosystèmes océaniques, et oblige les pays de pêche à encadrer leurs bateaux en haute mer.

Pour plus d'information : www.surpeche.gc.ca

http://www.dfo-mpo.gc.ca

Renseignements

  • Pêches et Océans Canada, Ottawa
    Sophie Galarneau
    Relations avec les médias
    613-990-7537
    ou
    Pêches et Océans Canada, Ottawa
    Steve Outhouse
    Directeur des Communications
    Cabinet du ministre
    613-992-3474